Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : Vos jeux du moment
Nintendo-Difference Forum > Zone Actu (Jeux Video, BlaBla et Cie) > Jeux Vidéo
Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82, 83, 84, 85, 86, 87, 88, 89, 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98, 99, 100, 101, 102, 103, 104, 105, 106
R.Z.
Moi je ne suis pas complètement d'accord avec Myaah. Pour moi le premier Zelda a posé des bases assez lâches, qui auraient pu devenir tout autre chose (genre BotW), le second en a ignoré une grande partie, et en terme d'univers propre c'était vraiment très limité.
Pour moi c'est vraiment aLttP qui a posé les bases modernes de la série avec une progression plus encadrée et une certaine échelle qui a subsisté dans la plupart des épisodes suivants ainsi que la naissance du background mythologique de la série (les déesses, l'origine de la triforce etc.) qui a vraiment défini son "univers" à mon sens.
Avant c'était juste l'histoire d'une princesse enlevée par un méchant qui cherche le Schmilblick magique pour dominer le monde.
Et C'est vrai qu'OoT n'a peut être pas fait "grand chose" niveau déroulement du jeu outre la transposition du principe en 3D (ce qui est déjà beaucoup), mais il a quand même apporté le thème de la cohabitation entre les différentes races (à peine présent dans aLttP) qui a été un des éléments centraux de Zelda depuis.

Citation (Mortifuce @ samedi 09 juin 2018, 13:15) *
Je vais remédier à toutes ces lacunes. J'ai terminé Ocarina of Time, j'ai commencé The Wind Waker, je m'attaquerai sans doute aux premiers épisodes après smile.gif


Tu y joues sur quoi ? WiiU, Wii/Gamecube, émulateur ?
Mortifuce
Sur un émulateur de Gamecube, n'ayant ni Gamecube ni WiiU ph34r.gif
NekoTix
Citation (Mortifuce @ samedi 09 juin 2018, 14:26) *
Sur un émulateur de Gamecube, n'ayant ni Gamecube ni WiiU ph34r.gif


Ah Dolphin, un de mes logiciels préférés sur PC damnerd.gif
Kayle Joriin
La nouvelle démo d'Octopath Traveler m'a plutôt réconcilié avec le projet. J'ai testé le prologue de Thérion et je dois avouer que c'était très sympa, même si certains défauts sont toujours d'actualité. En particulier la fréquence trop élevée des rencontres aléatoires qui casse quand même un peu les couilles. Je reste également toujours un peu sceptique vis-à-vis des décors en 3D qui alternent entre le très joli et le pas très lisible. Certains passages me font même un peu mal aux yeux. Quant à la 2D néo-rétro, elle touche évidemment ma fibre nostalgique en m'évoquant les meilleures heures du J-RPG 16 bits. Mais dans un titre vendu à prix fort en 2018, on pourrait tout de même trouver à y redire.

En revanche, je tire mon chapeau à Nintendo et/ou Square Enix pour la traduction française vraiment travaillée. Et puis ces musiques... aime2.gif
Mortifuce
J'ai créé une nouvelle partie sur un autre compte, pour tester si on pouvait effacer la sauvegarde. Si ça n'est pas le cas, tant pis, je resterai avec l'érudit sur mon compte principal.
A peine quelques minutes jouées et je suis déjà dans l'histoire. Evidemment, les personnages n'ont pas une vie facile et on démarre avec des questions dont on aimerait avoir les réponses. Avec la 1re démo, ça fait 4 personnages avec lesquels je commence une aventure et je n'ai jamais été déçu.
Niveau graphismes, la 2D fait beaucoup jouer la corde sensible des nostalgiques des JRPG sur Super NES (Final Fantasy 6 aime2.gif ) et le mélange 2D-HD n'est pas incompatible, je trouve que ça donne une profondeur aux décors qui n'est pas désagréable. Je trouve les couleurs un peu ternes, mais en même temps ça colle avec les musiques et le scénario.
Je n'ai pas été bien loin, j'ai eu peu de temps à consacrer au jeu pour l'instant, ce qui ne colle pas avec les heures de blabla des personnages (ce qui ne me déplaît pas, bien au contraire). La seule chose dommage c'est que savoir que je n'ai que 3 heures de démo m'oblige à accélérer un peu les choses pour en voir un maximum. Sur le jeu définitif je sais que je passerai beaucoup de temps à regarder les décors, écouter les musiques, parler à chaque personnage des villes.
Ah, et première chose à faire : mettre les voix en japonais happy.gif (et passer la vitesse de défilement des textes en rapide whistle.gif )
Bayocorneillita
Citation (Kayle Joriin @ samedi 16 juin 2018, 18:02) *
La nouvelle démo d'Octopath Traveler m'a plutôt réconcilié avec le projet. J'ai testé le prologue de Thérion et je dois avouer que c'était très sympa, même si certains défauts sont toujours d'actualité. En particulier la fréquence trop élevée des rencontres aléatoires qui casse quand même un peu les couilles. Je reste également toujours un peu sceptique vis-à-vis des décors en 3D qui alternent entre le très joli et le pas très lisible. Certains passages me font même un peu mal aux yeux. Quant à la 2D néo-rétro, elle touche évidemment ma fibre nostalgique en m'évoquant les meilleures heures du J-RPG 16 bits. Mais dans un titre vendu à prix fort en 2018, on pourrait tout de même trouver à y redire.

En revanche, je tire mon chapeau à Nintendo et/ou Square Enix pour la traduction française vraiment travaillée. Et puis ces musiques... aime2.gif

Je suis d'accord pour admettre que l'aventure avec Therion est bien jouissive, en lien direct avec le fait d'obtenir des objets gratuitement. Cependant, je suis moins optimiste (vous me direz comme d'habitude) que toi en ce qui concerne l'impression globale. On sent bien les efforts fournis pour retranscrire l'apogée des RPG's 16 bits mais tout ne passe pas. Comme tu le fais remarquer, les apparitions d'adversaires deviennent vite pompeuses lorsque l'on souhaite explorer ou atteindre des trésors à portée de vue. L'alternance de dialogues/borborygmes est également difficilement supportable sur le long terme. On peut toutefois prendre plaisir à certains combats mixtes; cependant nous attendons certainement mieux d'une production actuelle. J'ai noté qu'ils ont légèrement amoindri l'effet de flou en avant et arrière plan, rendant un peu plus justice aux décors. Ceux-ci restent néanmoins toujours aussi ternes et sombres, même dans des lieux sensés être luxuriants!

Bref, je reste sur ma première idée mitigée.
Kayle Joriin
Pas fait attention aux alternances dialogues/bruitages. Cela ne m'a clairement pas choqué. Après, je n'irais pas prétendre que je suis conquis, mais mon impression sur la première démo était tellement mauvaise que cette seconde expérience rééquilibre un peu les choses. Je pourrais désormais tout à fait envisager l’achat, même si à aucun moment, je ne pense qu'il s'agira du RPG majeur que certains annoncent.
Mortifuce
Je joue avec Therion aussi happy.gif
Je jouais avec Alfyn, qui a rencontré Therion, et le jeu m'a proposé de découvrir l'histoire de Therion, et j'ai dit oui. Pas le meilleur moyen de terminer le chapitre d'Alfyn dans les 3 heures imparties, mais je suis sur mon compte de test, alors je teste tongue.gif
Je me demande comment toutes ces histoires vont se connecter les unes aux autres.
Mortifuce
Voilà, je me suis pris au piège des 3 heures limitées : j'ai voulu aller trop vite, mes personnages n'ont pas eu le temps de gagner des niveaux en combat, je ne leur ai pas fait acheter d'équipement plus puissant, et je bloque devant un des boss.
Est-ce que je devais faire demi-tour pour aller chercher de l'équipement, est-ce que j'avais assez de temps pour ça ? Est-ce que je devais me battre pour augmenter les niveaux ?
J'ai effacé ma partie et j'ai recommencé avec un autre personnage. Je ne regarde plus le temps et je prends soin de ma nouvelle héroïne (Tressa). Je verrai bien où ça me mène. Et si je peux effacer mes sauvegardes pour faire autant de parties que je veux, je ne speederai pas ma partie mais je prendrai mon temps, avec le personnage que j'aurai préféré.

Sinon, côté DS, comme j'ai fini Ocarina of Time et que je n'ai toujours pas acheté Majora's Mask (et que je n'ai toujours pas envie de reprendre mes Pokémon), j'ai fait les fonds de tiroir et j'ai retrouvé Golden Sun: Obscure Aurore. Cette licence était pas mal, je prends plaisir à reprendre l'aventure smile.gif
R.Z.
Je me suis un peu remis à Minecraft dont j'ai reçu la version Switch il y a quelques jours.
Je dois me faire vieux parce que je trouve que c'est devenu bien compliqué (toutes ces options dans les menus avant de pouvoir démarrer une partie). Enfin bon, tant qu'on peut creuser des galeries cent mètres sous terre ça me va. damnerd.gif

Sinon je ne trouve pas d'option pour viser au gyro, je trouve ça un peu dommage.
Ziell
Je cherche un koupain mineur, fais-moi signe si t'es chaude nerd.gif
R.Z.
Citation (Ziell @ samedi 23 juin 2018, 17:11) *
Je cherche un koupain mineur, fais-moi signe si t'es chaude nerd.gif


Avec plaisir. Le problème c'est que je dois jouer en ligne moins d'une fois par moi, alors ça sera plutôt du genre rapide et sans lendemain.
Et je ne suis plus mineur depuis une treizaine d'années, j'espère que ça ne posera pas problème.
Je crois qu'il faut aussi un compte Microsoft sur lequel il faudrait que je me renseigne un peu.
Ziell
Ça n'a pas besoin d'être sans lendemain, on peut aller checker notre monde une fois par semestre (tant que les mauvaises herbes et les cafards ne s'y installent pas) nerd.gif
J'ai juste téléchargé la nouvelle version du jeu mais pas encore lancé donc je ne sais pas, mais sur Minecraft for Switch c'était simple comme bijour.
R.Z.
Citation (Ziell @ samedi 23 juin 2018, 20:40) *
Ça n'a pas besoin d'être sans lendemain, on peut aller checker notre monde une fois par semestre (tant que les mauvaises herbes et les cafards ne s'y installent pas) nerd.gif
J'ai juste téléchargé la nouvelle version du jeu mais pas encore lancé donc je ne sais pas, mais sur Minecraft for Switch c'était simple comme bijour.


J'ai vérifié je t'ai dans ma liste d'amis, donc je crois que tu peux générer un monde et me mettre dans les utilisateurs autorisés ou un truc du genre ?
Je peux aussi essayer à l'occasion, mais je ne sais vraiment pas quand je vais avoir l'occasion de jouer en étant connecté.
À moins qu'on ne doive être en ligne tous les deux pour commencer un truc ?
Dans ce cas il faudrait prendre "rendez-vous" ?
Et j'imagine qu'on ne peut pas avoir accès au monde séparément vu que je crois qu'ils sont hébergés sur une console ?

Enfin bref, je ne sais pas trop comment ça marche. mario.gif
NekoTix
Ah c'est compliqué la vie sur Minecraft ! mrgreen.gif
Kayle Joriin
Là, c'est surtout Tindercraft. mario.gif
Ziell
Citation (R.Z. @ dimanche 24 juin 2018, 17:26) *
Citation (Ziell @ samedi 23 juin 2018, 20:40) *
Ça n'a pas besoin d'être sans lendemain, on peut aller checker notre monde une fois par semestre (tant que les mauvaises herbes et les cafards ne s'y installent pas) nerd.gif
J'ai juste téléchargé la nouvelle version du jeu mais pas encore lancé donc je ne sais pas, mais sur Minecraft for Switch c'était simple comme bijour.


J'ai vérifié je t'ai dans ma liste d'amis, donc je crois que tu peux générer un monde et me mettre dans les utilisateurs autorisés ou un truc du genre ?
Je peux aussi essayer à l'occasion, mais je ne sais vraiment pas quand je vais avoir l'occasion de jouer en étant connecté.
À moins qu'on ne doive être en ligne tous les deux pour commencer un truc ?
Dans ce cas il faudrait prendre "rendez-vous" ?
Et j'imagine qu'on ne peut pas avoir accès au monde séparément vu que je crois qu'ils sont hébergés sur une console ?

Enfin bref, je ne sais pas trop comment ça marche. mario.gif


Je ne sais pas, en effet. J'avais un peu joué à la Switch Edition en ligne avec un pote et effectivement j'avais créé un monde depuis ma Switch, qu'il rejoignait quand j'étais connecté. Il faut tester, en tout cas pour les premiers pas je trouve que c'est plus marrant d'être au même endroit en même temps mais rien n'empêche de poursuivre en solo (donc si c'est ta priorité, tu pourrais créer la partie).
C'est sûr que l'idée ce serait que le monde soit hébergé en ligne indépendamment de la console pour qu'il ne soit pas accessible via son créateur.
Faut tester pour vérifier !


Citation (NekoTix @ dimanche 24 juin 2018, 17:33) *
Ah c'est compliqué la vie sur Minecraft ! mrgreen.gif

Citation (Kayle Joriin @ dimanche 24 juin 2018, 17:37) *
Là, c'est surtout Tindercraft. mario.gif

Le plaisir simple de (se faire) creuser des (les) orifices partout. mario.gif
Xeen
Rapides retour sur certains jeux en cours (pour ceux dont je me souviens en tout cas). Enfin bon, n'ayant désormais plus le temps (et/ou la motivation) d'écrire des pavés qui servent à rien suivant l'intérêt général porté aux jeux considérés, je ne détaille que Caligula Overdose car peu évoqué ailleurs. Pour les autres, les infos peuvent être trouvées facilement, donc, je ne vais pas entrer dans les détail si c'est pour répéter exactement les mêmes choses.


Citation (Xeen @ vendredi 15 juillet 2016, 10:46) *
Caligula. PS VITA. Sortie Occident : printemps 2017 (dispo Japon).

Trailer message du dessus.

Scénario

Suite à un incident lors de la cérémonie de rentrée, le héros (nom à lui donner), découvre qu'il est en réalité enfermé dans un monde virtuel, le Moebius, et qu'il revit en boucle ses 3 années de lycée, avec effacement de mémoire à chaque reboot. Pris de panique, il s'enfonce dans les rues de Miyabi, la ville servant de décor à ce monde, et se retrouve rapidement face à Mu, le programme administrant le Moebius et dans lequel il prend l'apparence de l'idole jpop/vocaloid la plus en vogue. Mu va tenter aussitôt d'éliminer le héros qui parvient à prendre la fuite. Le héros est rapidement secouru par Shogo, un lycéen qui s'avère être le leader d'un groupe dont les membres se sont eux aussi "éveillés" au fil des nombreux reboots et qui bien entendu, est entré en résistance contre Mu. Le but du petit groupe est très simple : parvenir à sortir du Moebius en trouvant et affrontant ses concepteurs se trouvant eux aussi à l'intérieur. A noter que tous les humains présents du Moebius ont l'apparence de lycéen, et cela quel que soit leur âge dans le monde réel.

Les héros vont être confrontés au cours de leur périple aux Digiheads. Il s'agit de certains lycéens du Moebius ayant perdu toute conscience / notion de réalité, et qui ne sont plus habités désormais que part des émotions primales se manifestant au niveau de leur apparence par des éléments biomécaniques. Pour les affronter, les héros vont découvrir qu'ils sont eux aussi aptes à matérialiser leur émotions pour les transformer en armes (notion de catharsis). Leurs émotions se manifestent aussi par des fleurs sur leurs vêtements.

Leur recherche de liberté va les conduire à découvrir la vétité sur les raisons de leur présence dans le Moebius, et ainsi devoir faire face et accepter leur passé. En effet, leur avatar est une représentation idéale d'eux, l'incarnation de tous leurs souhaits/désirs refoulés qu'ils peuvent désormais concrétiser dans le Moebius... D'où le titre du jeu qui fait référence certes au nom de l'empereur romain, mais surtout dans la psychologie à l'effet/syndrome Caligula

Dans l'ensemble, le scénario n'est pas très oiginal, le côté "fuite des problèmes du monde réel en se réfugiant dans un monde virtuel", et toutes les thématiques en découlant, ayant été abordés dans de nombreuses productions japonaises actuelles, genre les light novels SAO ou Accel World.

----------------------------
Approche open world

Caligula est un D-RPG dont l'approche dans la manière d'explorer s'apparente à celle d'un open world. On retrouve bien un menu représentant la ville du jeu qui permet de se rendre dans chacun des donjons mais par contre, ce n'est pas un hub central / village servant de quartier général aux héros, dans lequel on achète des armes, items etc... L'exploration se fait à la manière d'un JRPG classique style FF au tour par tour mais dans des donjons immenses nécessitant en moyenne 7H pour être entièrement parcourus (et encore, certaines zones ne seront accessibles que lors d'un second run).

L'aspect open world prend tout son sens avec la présence de plus de 510 PNJs, les autres lycéens du Moebius, qui vont et viennent, discutent entre eux, s'assoient sur des bancs pour se reposer, lisent des bouquins... bref vivent leur vie. Bien que certains PNJS soient propres à certaines zones des donjons, une large majorité d'entre eux se déplacent dans un donjon de zones en zones, quand ce n'est carrément pas de donjons en donjons.

Il est possible d’interagir avec tous les PNJS. En discutant avec eux (physiquement ou via son mobile), ou encore en accomplissant pour eux des quêtes annexes, nos liens d'amitié se resserent. Il faut parfois pour devenir ami avec un lycéen être déjà celui de ses potes. Les liens entre lycéens sont représentés dans une sortie de shpérier façon FFX. Une fois l'amitié arrivé à certain stade, ils sont recrutables. Cela fait donc, en plus des héros principaux, plus de 500 persos potentiellement jouables, d'autant que ces PNJs, tout comme les héros, peuvent être équipés, apprendre de nouvelles compétences, monter en exp... Cependant, on ne peut pas être accompagné par tous les PNJs. En fait, on ne peut constituer qu'une équipe de quatre personnages. Et si les héros principaux attendent bien sagement à l'entrée des donjons, il faudra parcourir ceux-ci pour demander de l'aide aux PNJs alliés.

Afin de ne pas être qu'une simple feature, le scénario amène des situations où il est nécessaire de composer des équipes uniquement formées du héros principal et de PNJs. Le très gros bémol de ce système, c'est le côté "attaque des clones". Tous les lycéens portent les mêmes uniformes et les seules choses qui les distinguent, ce sont des changements de coupe / de couleur de cheveux, des accessoires style lunettes... Pour s'y retrouver plus rapidement, diverses informations sur l'état actuel des liens d'amitié sont visibles au dessus des PNJs.


Le problème de diversité se retrouvent chez les ennemis hors boss puisqu'il s'agit de ces mêmes lycéens mais avec des parties biomécaniques lorsqu'ils sont contrôlés par Mu. Ils sont dissociables avant tout par le type d'arme qu'ils utilisent, ce qui permet d'évoquer le système de combat. Mais avant cela, un mot pour dire qu'il n'y a aucune transition entre exploration et combat. D'ailleurs, des ennemis proches de ceux qu'on affronte peuvent intervenir. Il est aussi de voir tous les PNJs en mode panique et qui fuient la zone autour du combat.

---------------------------
Système de combat : Grandia à la vitesse supérieure

Baptisé Imaginary Chain, le système de combat a l'air complexe au premier abord alors qu'en réalité, il est certes subtile mais con à comprendre. Les combats au tour par tour rappellent ceux de Grandia où apparaissait une frise chronologique sur laquelle on voyait quand les persos et les ennemis allaient attaquer en fonction de leurs actions. Dans caligula, c'est la même chose à une exception de taille : le contrôle de la frise.

Chaque action réalisée correspond à une jauge s'insérant dans la frise et est déclinée en trois temps : la phase de concentration (les héros se préparent à attaquer), la phase de réalisation, et la phase de repos (temps nécessaire avant que le héros puisse à nouveau intervenir). Plutôt que de lancer une action immédiatement, le joueur a la possiblité de la décaler dans le temps de façon à la synchroniser avec celle d'un autre personnage. De même, avant de la valider, il va voir son impact dans la frise, voir combien de points de dégât elle va occasionnée à l'ennemi si elle est offensive, etc... Il voit aussi les attaques que prépare l'adversaire. On a même la possibilité de faire attaquer un héros plusieurs fois d'affilé. L'objectif principal consiste alors à réaliser des combos, les attaques isolées occasionnant peu de dégât. C'est en augmentant le nombre de "hit points" et de combos entre héros que s'ajoutent aux points de dégât des facteurs multiplicatifs. Les combos sont divers et variés. Par exemple, on peut s'amuser à projeter un ennemi dans les airs, effectuer des attaques aériennes et/ou lui tirer dessus avant qu'il retombe, continuer à le massacrer quand il s'écrase sur le sol et avant qu'il ne se relève, etc...

Bien sûr, tout cela serait basique s'il n'y avait pas de système de garde, de contre, la possibilité pour héros et ennemis de se déplacer, etc... Quand à la "phase de prédiction", elle est pourvue d'un pourcentage de fiabilité. Par conséquent, il est possible que le combo "programmé" ne se déroule pas comme prévu. Enfin, les tactiques sont à re-penser en fonction du ou des type(s) d'arme des Digihead, certaines attaques étant alors suivant les cas plus ou moins efficaces. De même, il est parfois préférable de privilégier les attaques de côté ou de dos plutôt que frontales (d'où l'idée d'utiliser des héros comme leurre). C'est pourquoi les héros et les PNJs appartiennent à des classes : certaines sont taillées davantage pour le corps à corps, d'autres pour les combos aériens, ou les attaques à distances, ou les contres, etc... Mieux les combos sont enchaînés, plus on gagne : d'expérience ; des points de skill pour apprendre de nouvelles actions ; ainsi que des armes, armures et accessoires trouvables uniquement dans des "coffres" (pas de boutique dans le jeu).


------------------------------
D-RPG vocaloidoverdose

Caligula est l'exemple même du titre plombé par ses ambitions et bonnes idées, la faute au fait qu'il soit développé par un petit studio n'ayant pas forcément un budget énorme pour réaliser tout ce qu'il souhaitait.

Sans être catastrophique, la réalisation technique reste datée, bien qu'on puisse juger le résultat tout de même honorable pour un titre essayant de donner l'impression d'un open world. A cela s'ajoute une palette de couleur terne, et des défauts époque Playstation 2 comme de l'aliasing, du scintillement... On note ensuite qu'il est possible de passer à travers les PNJs, ennemis, quand ce ne sont pas eux qui traversent des portes fermées. La modélisation des héros et des personnages secondaires reste relativement correcte bien qu'on ait vu mieux niveau détail et rendu des visages et/ou des tenues (même pour des uniformes lycéens). Les animations sont elles aussi soignées, notamment lors des affrontements. Par contre, Les PNJs ont une animation plus sommaire (sans être rigide).

Les combats sont fluides et aucun ralentissement n'est à noter. Idem lorsqu'on explore en marchant les donjons, et seulement en marchant. Car dès lors qu'on fait courir le héros, on assiste à des chutes catastrophiques de framerate suivant le donjon.

A sa sortie, Caligula était en plus blindé de défauts pulvérisant le confort de jeu : loadings pouvant parfois durer plus de 20 secondes entre chaque zone ; points de sauvegarde mal placés ; respawn trop rapide des ennemis ; ennemis qui, même en ayant un lvl très faible en comparaison de celui des héros, engageaient le combat ; aucune information sur les liens d'amitié qui prenaient des plombes à être renforcés... Aussi de nombreux patchs sont sortis depuis.

Cependant, malgré ces corrections, des problèmes persistent encore comme certains temps de chargement pouvant durer une dizaine de secondes. De toute manière, hors considération technique, Caligula demeure profondément ennuyeux et répétitif, voir totalement chiant sur certains passages.

Du fait du nombre élevé PNJs, le système de social link finit par rapidement lasser et devenir abrutissant. La quantité de quêtes annexes possiblement réalisables en découlant ne donne pas envie de s'y investir. La faute certes au syndrome quêtes Fedex mais surtout parce qu'un système aussi gargantuesque n'est pas adapté à un D-RPG, encore moins quand les donjons sont peu emballants.

En plus d'être immenses et de tirer en longueur, les donjons sont aussi d'une exaspérante platitude, chose commune à pas mal de jeux du genre axé sur le scénario (les P3/P4, Sol Trigger, Ray Gigant, FF XIII ?, etc...). Ils ne sont que des successions d'immenses salles et couloirs dépourvus d'"énigmes ou de mécanismes". Si, il faut parfois trouver des interrupteurs, combattre des Digihead précis pour ouvrir des portes, ou accomplir certaines actions auprès des PNJs (soit de très nombreux allers retours en perspective). Si certains restent agréable à faire car bénéficiant d'une ambiance soignée, ce n'est pas le cas d'autres. Sans compter que la BO en rajoute une couche. Premièrement, elle est très axée jpop/vocaloid (parfois jrock). Deuxièmement, hors phases de dialogue, une seule et même musique propre à chaque donjon tourne en boucle, y compris durant les combats (boss inclus) où s'ajoutent des paroles de chanson. Et vu que les donjons durent 6H en moyenne...

La durée de vie, pour le scénario principal du moins, est d'environ 40H.

Le scénario, pourtant écrit par l'auteur de P1/P2 et des Digital Devil Saga, n'arrive pas à sauver l'ensemble. Ce n'est pas tant la question de son originalité qui est en cause, mais plutôt le fait que la mise en scène manque de punch.

En conclusion, le titre offre certes une approche intéressante du D-RPG, quelques bonnes choses comme un système de combat bien pensé, mais c'est un titre peu motivant, trop répétitif et ayant un rythme très inégal, tant dans son scénario que dans l'exploration des donjons.


Caligula Overdose PS4

Remaster PS4 assez conséquent du jeu VITA, pas mal renseigné sur le site Siliconera, mais pas vu de test à son sujet.

Apports de cette version, non exhaustivement :

+ Entièrement refait graphiquement. Certes, c'est pas du niveau PS4 et on sent encore le côté low-budget, mais l'identité graphique "cel-shadding éthéré" a été consolidé, avec pas mal d'effets graphiques également en renfort pour la partie affrontement.

+ Beaucoup plus fluide et dynamique. La différence avec la version originale se ressent méchamment.

+ Corrections de l'ensemble des bugs présents dans la version VITA

+ Ennemis moins agressifs lors des phases d'exploration, donc fréquence des combats moindre. Entre cela et le gain en fluidité, l'exploration des donjons, particulièrement longs, est moins pénible.

+ Système de combat remanié avec des interfaces plus pratiques

+ Refonte complète des menus.

+ Choix entre un protagoniste masculin ou féminin.

+ De nouvelles quêtes annexes plus axées scénario que pigeon voyageur.

+ Nouvelles musiques

+ Séquences en animé plus nombreuses.

+ Scénario remanié

+++ Gros ajouts scénaristiques.

* De nouveaux lieux, 2 nouveaux donjons scénaristiques, 2 nouveaux héros, 3 nouveaux antagonistes, de nouveaux

PNJs.

* Deux scénarios possibles : le classique (Go-Home Club Route) correspondant à la version VITA, mais en bonne partie réécrit du fait des nouveaux apports ; et surtout le "Musician Route".

Brièvement, pour la Musician Route, le héros devient l'antagoniste principal du jeu : Lucid, un personnage fringué entièrement en noir et portant un masque en forme de crane. Le héros décide de jouer les agents doubles en continuant à prêter main forte aux autres héros pour mieux connaître leurs plans, tout en agissant en tant que Lucid a d'autres moments pour mener à bien ses objectifs.

-> Niveau roster de personnages jouables : alternance entre les héros et tous les antagonistes

-> Système de liens sociaux avec les antagonistes (même principe que pour les héros)

-> Musician Route : la Go-Home Route à laquelle s'ajoute de nombreuses phases scénaristiques et d'exploration dans les donjons (certains lieux ne sont accessibles que pour cette route).


-> Durée de vie de la Musician Route : 3/2 à 2 fois celle de la route classique qui faisait 40H à 50H environ.


Points négatifs du remaster :

- Toujours le côté attaque des clones des 500 autres lycéens du Moebius (alliées comme ennemis).

- Moins difficile que la version VITA

- Faut toujours adhérer à une BO 100% vocaloid (en revanche, les nouveaux morceaux sont vraiment pas mal).

- Le jeu étant principalement un D-RPG, il reste redondant.

- Le système de social link avec les 500 lycéens lambda (avec quêtes annexes parfois associées) toujours peu emballantes du fait de l'ampleur de la chose.

- Encore des temps de chargement, mais bien moins nombreux et pénibles que sur VITA.


Conclusion globale du remaster

Avec ses corrections et ajouts assez conséquents, le remaster PS4 est bien meilleur que la version originale VITA. Même si toujours handicapé par le fait qu'il soit développé par un petit studio n'ayant pas la possibilité de concrétiser tout ce qu'il voudrait, le titre a indéniablement gagné en dynamisme, en profondeur scénaristique, visuellement...

Bref, l'avis final sur le remaster est différent de celui qui concernait l'original. Caligula Overdose est un bon D-RPG. Pas "très bon" parce certains éléments restent pénibles (voir au-dessus), mais l'ensemble est désormais plus intéressant et agréable à faire. Par contre, oui, cela reste un jeu très spécial, dans son univers, sa BO, son gameplay, etc. Le genre qui doit parler à moins de 5% de joueurs, et encore en étant probablement très large (je penche plus pour du 1% voire 0.5%).


Valkyria Chronicles 4 PS4

Rien à dire. Il y a des tests dispos et ils semblent assez complets (celui sur JV.com est par contre très fanboy tout de même). Par contre, ils concernant la version PS4. La seule chose que j'aurais à dire, c'est que la qualité de VC4 est également son principal et énorme défaut : Valkyria se contente de faire du Valkyria, ni plus, ni moins. Le résultat est bon (voire très bon), c'est un fait, mais c'est totalement réchauffé. En gros : zéro surprise; zéro originalité; zéro nouveauté (ou du moins, rien qui ne bouleverse véritablement ce qui existait déjà); etc. Donc, pour l'appréciation finale, à vous de voir.

Persona 5 Dancing Star Night PS4

Egalement des tests disponibles (voir test Gameblog). Pour avoir une idée globale du titre, Siliconera a détaillé limite 100% du contenu sur ses dernières news. Par ailleurs, des walkthrought complets étaient déjà disponibles le lendemain de la sortie du jeu au Japon.

Concernant la Switch

Saturday Morning RPG, The Way Remastered : là, aussi, des tests dispos, donc rien à dire.

Enfin si, vu les critiques, les Flashback ou Another World - like ne sont pas faits pour le nintendien de base (jouabilité rigide par exemple, mort fréquente, puzzles ne se résolvant pas en moins de cinq minutes...). Pour les fans des jeux de Chahi et de Cuisset par contre, le titre vaut véritablement le coup (graphismes pixel art, ambiance, BO, scénario,...).

Au passage, Flashback Switch ok.
R.Z.
Citation (Xeen @ lundi 25 juin 2018, 15:31) *
Rapides retour sur certains jeux en cours (pour ceux dont je me souviens en tout cas). Enfin bon, n'ayant désormais plus le temps (et/ou la motivation) d'écrire des pavés qui servent à rien suivant l'intérêt général porté aux jeux considérés, je ne détaille que Caligula Overdose car peu évoqué ailleurs.


Ben ils ont qu'à les sortir sur Switch aussi. mario.gif

Je dis ça en rigolant, Mais Caligula Overdose, par exemple, depuis que tu l'as mis en lumière ça aurait été "Day One" (j'ai beau traîner sur Siliconera régulièrement il s'était un peu perdu au milieu d'autres trucs, et puis je le confondais avec Tokyo Xanadu, tout aussi Day One d'ailleurs).

Citation (Xeen @ lundi 25 juin 2018, 15:31) *
Caligula Overdose PS4

Remaster PS4 assez conséquent du jeu VITA, pas mal renseigné sur le site Siliconera, mais pas vu de test à son sujet.

Apports de cette version, non exhaustivement :

+ Entièrement refait graphiquement. Certes, c'est pas du niveau PS4 et on sent encore le côté low-budget, mais l'identité graphique "cel-shadding éthéré" a été consolidé, avec pas mal d'effets graphiques également en renfort pour la partie affrontement.


Ben v'là, aucune raison qu'il reste sur PS4. damnerd.gif

Citation (Xeen @ lundi 25 juin 2018, 15:31) *
Valkyria Chronicles 4 PS4

Rien à dire. Il y a des tests dispos et ils semblent assez complets (celui sur JV.com est par contre très fanboy tout de même). Par contre, ils concernant la version PS4. La seule chose que j'aurais à dire, c'est que la qualité de VC4 est également son principal et énorme défaut : Valkyria se contente de faire du Valkyria, ni plus, ni moins. Le résultat est bon (voire très bon), c'est un fait, mais c'est totalement réchauffé. En gros : zéro surprise; zéro originalité; zéro nouveauté (ou du moins, rien qui ne bouleverse véritablement ce qui existait déjà); etc. Donc, pour l'appréciation finale, à vous de voir.

Persona 5 Dancing Star Night PS4

Egalement des tests disponibles (voir test Gameblog). Pour avoir une idée globale du titre, Siliconera a détaillé limite 100% du contenu sur ses dernières news. Par ailleurs, des walkthrought complets étaient déjà disponibles le lendemain de la sortie du jeu au Japon.

Concernant la Switch

Saturday Morning RPG, The Way Remastered : là, aussi, des tests dispos, donc rien à dire.

Enfin si, vu les critiques, les Flashback ou Another World - like ne sont pas faits pour le nintendien de base (jouabilité rigide par exemple, mort fréquente, puzzles ne se résolvant pas en moins de cinq minutes...). Pour les fans des jeux de Chahi et de Cuisset par contre, le titre vaut véritablement le coup (graphismes pixel art, ambiance, BO, scénario,...).

Au passage, Flashback Switch ok.


J'aurais pas dit non à un peu plus de ton ressenti personnel sur ces titres, même en une ou deux phrases, mais c'est quand même sympa d'en avoir parlé.
Xeen
Citation (R.Z. @ lundi 25 juin 2018, 18:01) *
Citation (Xeen @ lundi 25 juin 2018, 15:31) *
Rapides retour sur certains jeux en cours (pour ceux dont je me souviens en tout cas). Enfin bon, n'ayant désormais plus le temps (et/ou la motivation) d'écrire des pavés qui servent à rien suivant l'intérêt général porté aux jeux considérés, je ne détaille que Caligula Overdose car peu évoqué ailleurs.


Ben ils ont qu'à les sortir sur Switch aussi. mario.gif

Je dis ça en rigolant, Mais Caligula Overdose, par exemple, depuis que tu l'as mis en lumière ça aurait été "Day One" (j'ai beau traîner sur Siliconera régulièrement il s'était un peu perdu au milieu d'autres trucs, et puis je le confondais avec Tokyo Xanadu, tout aussi Day One d'ailleurs).

Citation (Xeen @ lundi 25 juin 2018, 15:31) *
Caligula Overdose PS4

Remaster PS4 assez conséquent du jeu VITA, pas mal renseigné sur le site Siliconera, mais pas vu de test à son sujet.

Apports de cette version, non exhaustivement :

+ Entièrement refait graphiquement. Certes, c'est pas du niveau PS4 et on sent encore le côté low-budget, mais l'identité graphique "cel-shadding éthéré" a été consolidé, avec pas mal d'effets graphiques également en renfort pour la partie affrontement.


Ben v'là, aucune raison qu'il reste sur PS4. damnerd.gif

Citation (Xeen @ lundi 25 juin 2018, 15:31) *
Valkyria Chronicles 4 PS4

Rien à dire. Il y a des tests dispos et ils semblent assez complets (celui sur JV.com est par contre très fanboy tout de même). Par contre, ils concernant la version PS4. La seule chose que j'aurais à dire, c'est que la qualité de VC4 est également son principal et énorme défaut : Valkyria se contente de faire du Valkyria, ni plus, ni moins. Le résultat est bon (voire très bon), c'est un fait, mais c'est totalement réchauffé. En gros : zéro surprise; zéro originalité; zéro nouveauté (ou du moins, rien qui ne bouleverse véritablement ce qui existait déjà); etc. Donc, pour l'appréciation finale, à vous de voir.

Persona 5 Dancing Star Night PS4

Egalement des tests disponibles (voir test Gameblog). Pour avoir une idée globale du titre, Siliconera a détaillé limite 100% du contenu sur ses dernières news. Par ailleurs, des walkthrought complets étaient déjà disponibles le lendemain de la sortie du jeu au Japon.

Concernant la Switch

Saturday Morning RPG, The Way Remastered : là, aussi, des tests dispos, donc rien à dire.

Enfin si, vu les critiques, les Flashback ou Another World - like ne sont pas faits pour le nintendien de base (jouabilité rigide par exemple, mort fréquente, puzzles ne se résolvant pas en moins de cinq minutes...). Pour les fans des jeux de Chahi et de Cuisset par contre, le titre vaut véritablement le coup (graphismes pixel art, ambiance, BO, scénario,...).

Au passage, Flashback Switch ok.


J'aurais pas dit non à un peu plus de ton ressenti personnel sur ces titres, même en une ou deux phrases, mais c'est quand même sympa d'en avoir parlé.


Bah, mon ressenti rejoint à peu près ce qui est plus ou moins décrit dans les grandes lignes des tests en question (en tout cas, si je me fie aux conclusions générales).

Pour P5 Dancing, comme souligné dans le test de Gameplog, le jeu est effectivement décevant par rapport à P4 Dancing sorti 3 ans plus tôt sur VITA parce qu'il n'y a pas de mode histoire, que le nombre de musiques est limité, que le jeu est visuellement moins impressionnant en termes de décor, etc. Sauf que je m'y attendais vu les infos dessus. Donc, niveau ressenti, je trouve dommage que ces éléments soit manquants, mais d'un autre côté j'ai acheté cet épisode, comme le précédent, pour le côté fan service,. Voir Morgana danser sur certaines musiques, par exemple, c'était un argument suffisant pour me faire acheter le jeu.

VC4, le jeu est solide, les missions variées, et il est très agréable à faire. Maintenant, si tu es vraiment un puriste du T-RPG, il peut y avoir un problème, et je ne crois pas que cela soit mentionné dans les tests (en même temps, je les ai survolé rapidement).
En gros, pendant les missions, tu peux sauvegarder tout le temps, sur plusieurs emplacements de sauvegarde. Donc, à la moindre erreur tactique que tu fais, tu peux charger ta partie et reprendre juste avant ton dernier coup. Par conséquent, même si les missions sont difficiles, cela réduit un peu à néant l'aspect "Tactical". Mains d'un autre côté, le jeu serait aussi infaisable sans cette possiblité car les elles durent des plombes (en général, hormi les premières, entre 1H et 2H). Bref, le ressenti dépend de ce que tu attends sur l'aspect Tactical du titre.

Saturday Morning RPG, on est face à un J-RPG occidental moyen s'inspirant des "mario rpgs stickers" (connais pas les noms), avec un durée de vie famélique (entre 5H et 10H) et une difficulté inexistante, des graphismes pas top car jeu iPhone à la base.
Toutefois, le jeu a un capital sympathie pour qui a vécu ou connais la pop culture des années 80, que ce soit JV, films, musiques, etc... Un peu comme Crossing Souls sorti sur PS4 et PC, l'intérêt de SMRPG va drastiquement varier d'une personne à une autre. Il est clair que c'est un jeu qui va plus parler à un trentenaire qu'à un ado par exemple. Si tu cherches un JRPG sophistiqué, il est clair que c'est pas du côté de SMRPG qu'il faut chercher. Si tu cherches seulement un titre sympa qui ayant pour univers la pop culture des années 80 (avec des références pas trop mal exploitées en plus, même si on est pas au niveau de Crossing Souls), alors cela vaut le coup. La Bo est loin d'être déguelasse pusique faite par les compositeurs de Rocky 4 et de X-men.

Pour finir, The Way Remastered (même The Way tout court puisque c'est le remaster d'un jeu dispo sur steam), je trouve que c'est un excellent Flashback/Another World like. Mon ressenti est simple : tu prends les tests US dispos sur Metacritic, tu gardes les points positifs, et tu vires les points négatifs en te disant que les mecs sont des cons qui ne savent pas jouer. Ok, la jouabilité est rigide mais d'un autre côté, c'est un peu ce que tu attends d'un jeu s'inspirant de Flash ou de AW (enfin, en tout cas, c'est ce que j'attends, sinon ce ne serait pas pour moi un F ou AW like). Le seul très gros problème du remaster sur Switch, un bug qui faisait le crasher et effacait ta sauvagdarde (unique) si tu battais pas le seoncd boss en moins de 2 min 30, a été corrigé depuis bien longtemps.

Fondamentalement, désormais, si j'écris que j'ai rien à redire en regard des tests, c'est que je suis en accord avec ce qui rédigé en termes de contenu ou de vue d'ensemble. Cela vaut vraiment le coup que je rédige quelque chose si je considère qu'il manque quelque chose de fondamental, ou si mon appréciation est drastiquement différente de l'avis général.

Genre le test de Hokuto no Ken PS4 (Hokuto ga Gotoku), c'est clair que je suis de l'avis de Gameblog qui lui avait foutu 7/10 que de GK qui lui avait collé 4/10 parce que le test de GK... Chier sur le jeu sous prétexte qu'il ne suit pas le manga ou l'animé, alors que dès l'annonce du jeu, soit 1 an auparavant, on te martèle qu'il s'agit d'un reboot/histoire originale/relecture reprenant certes les personnages de Ken mais dans un univers bien plus Mad Max pour le coller à la sauce Yakuza, c'est complètement con.
Ziell
J'ai une question concernant Flashback 25th Anniversary : le gameplay a été légèrement tweaké, mais je n'ai pas lu en quoi les modifications consistaient exactement. C'est juste la feature de rembobinage, ou bien la maniabilité a été modifiée ?

Sinon d'après ce que j'ai vu, on peut à tout moment, en cours de partie, changer les options graphiques, sonores et la difficulté (la portée du rembobinage) à la volée et indépendamment les unes des autres, ça c'est cool. J'avais peur qu'ils ne séparent la version originale et la version remasterisée (<=> je suis curieux d'entendre les sons remasterisés, mais hors de question d'activer l'anti-aliasing).
Xeen
Citation (Ziell @ lundi 25 juin 2018, 20:54) *
J'ai une question concernant Flashback 25th Anniversary : le gameplay a été légèrement tweaké, mais je n'ai pas lu en quoi les modifications consistaient exactement. C'est juste la feature de rembobinage, ou bien la maniabilité a été modifiée ?

Sinon d'après ce que j'ai vu, on peut à tout moment, en cours de partie, changer les options graphiques, sonores et la difficulté (la portée du rembobinage) à la volée et indépendamment les unes des autres, ça c'est cool. J'avais peur qu'ils ne séparent la version originale et la version remasterisée (<=> je suis curieux d'entendre les sons remasterisés, mais hors de question d'activer l'anti-aliasing).


Il me semble qu'il n'y a que le rembobinage. Le capital de temps alloué ensuite dépend du niveau de difficulté (genre pour le mode normal, on peut faire du rewind pendant 2 minutes par niveau).

Par contre, non, la difficulté n'est pas modifiable en cours de partie (contrairement à la partie graphique et sonore). Et pour ne pas avoir cette option, il faut sélectionner la version originale.

Et effectivement, en termes d'expérience de jeu, il vaut faire le jeu avec les graphismes originaux et le son remasterisé. Parqu'autant le polish sur Another World est plutôt pas mal fait, autant là, cela enlaidit plus qu'autre chose.
Kayle Joriin
Donkey Kong Adventure est dispo. Et ça fait plaisir de voir Ubisoft pondre un DLC de ce calibre. Je ne sais pas exactement ce que cela va donner niveau durée de vie (est-ce que les 20 heures annoncées seront tenues ?), mais je suis déjà retombé sous le charme. aime2.gif
Ziell
Merci. Oui pour Another World, le remaster lisse un style graphique déjà basé sur du vectoriel à la base donc ce n'est pas choquant ; pour Flashback d'après les screenshots, ça a l'air d'être une aussi bonne idée que le lissage des RPG Squaresoft. Je serais curieux de savoir ce qu'en pensent les jeunes qui n'ont pas connu les années 90, ceci dit comme le pixel art est de nouveau en vogue depuis un bout de temps et donc toujours une norme, je ne pense pas qu'être né dans les années 2000 dispense d'avoir des yeux qui fonctionnent.
R.Z.
Sinon je viens de faire un tour sur Minecraft en étant connecté au wi-fi et il semble bien qu'il faut un compte Microsoft pour jouer en ligne, en tout cas je n'ai rien trouvé qui utilise les "amis" enregistrés sur la console.
Je me ferais un compte à l'occasion.
Ziell
Pas de souci, j'utiliserai mon vieux compte Hotmail. Par contre pour se rejoindre on doit se connecter via un site MS, ou juste être dans notre liste d'amis Switch respective suffira ?
R.Z.
Ben ce qui se passe c'est que hors ligne il y a une option pour se connecter avec un compte Nintendo qui est remplacée par "se connecter avec un compte Microsoft" quand la connexion est activée.
C'est un peu chelou.
Quand on l'active ça donne une adresse internet et un code à rentrer pour se créer un compte Microsoft, je crois, je n'ai pas encore essayé.
Dans la section "amis" ça parle de cross-play uniquement quand on est connecté et ça demande aussi un compte MS.

Sinon le fait de me connecter m'a filé quelques skins supplémentaires, ce qui est appréciable vu que je ne pense de bien ni de Steve ni des skins du pack Mario.
Je jouais Alex jusque là mais maintenant je peux être un poulet en costume ! aime2.gif
Voire un cochon ou une arraignée, je vais probablement alterner.
Ziell
Déguise-toi en cochon, je me déguiserai en redneck de Géorgie. Squeal, squeaaal aime2.gif
R.Z.
Alors petite mise à jour sur l'histoire du compte M$ pour Minecraft, en fait il faut rentrer le code sur le site qu'ils donnent PENDANT qu'on essaye de s'y connecter avec la Switch, et pas genre le lendemain comme je viens d'essayer de le faire ... damnerd.gif
J'imagine que ça ne pose pas de problème à des gens à peu près à jour technologiquement, genre avec un smartphone et un abo décent, mais moi c'est le genre de truc qui me fait chier, j'espère que leur site marche avec le navigateur WiiU et qu'il ne faut le faire qu'une fois. mario.gif
Xeen
Pour info,

la version Switch d'Angels of Death, sortie hier, contient un bug au niveau des dialogues lorsque l'héroïne et son pote tueur en série sont au niveau B4. Le bug se produit durant le dialogue lorsque le tueur qui l'accompagne va dans l'eau pour inspecter quelque chose de suspect à sa demande.

Les dialogues ne pouvant être passés, toute progression est impossible sauf si patch.
CooLJeDi
Horizon (PS4 PRO) : Testé une petite heure Graphiquement monstrueux, quand on le démarre on se prend une bonne grosse baffe (bénéficiant d'un soin particulier dans sa version PRO affichage 4K, HDR etc.) mais petit bémol sur le chara-design très générique et des éjac animations faciales pas très convaincantes.

The Witcher 3 (PS4 PRO) : J'ai recommencé une partie car je l'avais stoppé je ne sais pour quelle raison et après une bonne quarantaine d'heures de jeu facile...ça va être difficile (voir impossible) pour ma part de revenir vers autre chose dans un style RPG open-world, que ce soit du J-RPG ou que sais-je, tellement ce jeu est au-dessus de tout ce que j'ai pu faire...Je ne suis toujours pas trop convaincu par le système de combats qui fait le job mais pas plus (les animations de Geralt sont un peu trop décousues, à ce niveau là, Zelda BOTW le défonce) ainsi que le l'arbre de compétence pas vraiment décisif mais ce sont juste 2 petites gouttes d'eau dans un océan orgasmique damnerd.gif
10/10, rentrée dans mon top 3 des meilleurs jeux de tous les temps (au côté de FF6 et FF-Tactics, sortie du coup de Diablo 2 nerd.gif) et putain, dispo à seulement 20 BALLES en version GOTY (avec les deux extensions).
Koobiac
Ah tiens en parlant de The Witcher III, je l'ai fini il y a un mois environ après 386 hrs 52 mins de jeu (version GOTY). aime2.gif aime2.gif aime2.gif
CooLJeDi
Ah ouais quand même damnerd.gif
Xeen
Citation (Xeen @ jeudi 28 juin 2018, 20:11) *
Pour info,

la version Switch d'Angels of Death, sortie hier, contient un bug au niveau des dialogues lorsque l'héroïne et son pote tueur en série sont au niveau B4. Le bug se produit durant le dialogue lorsque le tueur qui l'accompagne va dans l'eau pour inspecter quelque chose de suspect à sa demande.

Les dialogues ne pouvant être passés, toute progression est impossible sauf si patch.



Au final, un bug qui se contourne de manière assez classique et facile (c'est pas le seul jeu, toute console confondue, qui a ce genre de problème)

Il suffit de changer, le temps de passer le dialogue, la langue de la console. Donc passer de "langue sélectionnée" -> japonais (en dessous de portugais et russe).

Bon, en faisant cela, le jeu passe en full japonais, mais bon, le temps d'un dialogue... Une fois celui-ci terminé, on sauvegarde, on quitte le jeu puis on rebascule la console dans la langue qu'on souhaite.

C'est la solution en attendant un éventuel patch.
Dwarfal
Citation (CooLJeDi @ lundi 02 juillet 2018, 10:10) *
The Witcher 3 (PS4 PRO) : J'ai recommencé une partie car je l'avais stoppé je ne sais pour quelle raison et après une bonne quarantaine d'heures de jeu facile...ça va être difficile (voir impossible) pour ma part de revenir vers autre chose dans un style RPG open-world, que ce soit du J-RPG ou que sais-je, tellement ce jeu est au-dessus de tout ce que j'ai pu faire...Je ne suis toujours pas trop convaincu par le système de combats qui fait le job mais pas plus (les animations de Geralt sont un peu trop décousues, à ce niveau là, Zelda BOTW le défonce) ainsi que le l'arbre de compétence pas vraiment décisif mais ce sont juste 2 petites gouttes d'eau dans un océan orgasmique damnerd.gif
10/10, rentrée dans mon top 3 des meilleurs jeux de tous les temps (au côté de FF6 et FF-Tactics, sortie du coup de Diablo 2 nerd.gif) et putain, dispo à seulement 20 BALLES en version GOTY (avec les deux extensions).

Meilleur jeu de cette gen damnerd.gif Et cyberpunk meilleur jeu de la prochaine gen damnerd.gif
Suliven
un débrief rapide sur Wolfenstein 2 après une dizaine d'heure de jeu :
Le jeu est lui même est très bon, j'avoue avoir préféré Doom bien plus arcade et bourrin, mais globalement c'est tout bon. Mention spécial à l'ambiance globale très "WTF", c'est clairement le petit plus du jeu et ce qui lui permet d'être au dessus du lot des FPS moyen.
Mais là où je voulais surtout en venir c'est la technique..... WaAAaaAAAaaa ! En mode portable c'est correct : un poil au dessus de Doom, pas fou non plus avec du flou parfois très prononcé mais globalement ça passe.
Je trouve que c'est surtout en mode TV que Panic Button à bien fait progressé sa technique. Sur Doom le mode TV rendait les défauts plus apparent, sur W2 c'est le contraire : le boost de puissance du mode docké permet de virer une bonne partie du flou visible en portable.
J'ai lu pas mal d'avis très variable sur le rendu du mode TV.... peut être que la taille de la TV joue dans l'appréciation. La mienne est assez petite (98 cm) et doit diminuer certains défauts sans doute.

Pour ma part Bayonetta 2 était à ce jour le plus beau jeu de la Switch (devant Doom) mais il vient de céder sa place à Wolfenstein 2.
Bayocorneillita
Citation (Suliven @ dimanche 08 juillet 2018, 14:27) *
un débrief rapide sur Wolfenstein 2 après une dizaine d'heure de jeu :
Le jeu est lui même est très bon, j'avoue avoir préféré Doom bien plus arcade et bourrin, mais globalement c'est tout bon. Mention spécial à l'ambiance globale très "WTF", c'est clairement le petit plus du jeu et ce qui lui permet d'être au dessus du lot des FPS moyen.
Mais là où je voulais surtout en venir c'est la technique..... WaAAaaAAAaaa ! En mode portable c'est correct : un poil au dessus de Doom, pas fou non plus avec du flou parfois très prononcé mais globalement ça passe.
Je trouve que c'est surtout en mode TV que Panic Button à bien fait progressé sa technique. Sur Doom le mode TV rendait les défauts plus apparent, sur W2 c'est le contraire : le boost de puissance du mode docké permet de virer une bonne partie du flou visible en portable.
J'ai lu pas mal d'avis très variable sur le rendu du mode TV.... peut être que la taille de la TV joue dans l'appréciation. La mienne est assez petite (98 cm) et doit diminuer certains défauts sans doute.

Pour ma part Bayonetta 2 était à ce jour le plus beau jeu de la Switch (devant Doom) mais il vient de céder sa place à Wolfenstein 2.

Contrairement à toi, j'élève Wolfenstein 2 plutôt au-dessus de Doom pour une raison simple: il est moins redondant dans son déroulement. Car dans le dernier cité, il s'agit exclusivement de zones où tu restes piégé, tu dézingues les suppôts de Satan et l'on t'octroie le passage vers l'aire suivante... jusqu'à ce que mort s'en suive (dans le jeu comme dans la vie pour l'ennui). Alors que dans W2, c'est plus aéré avec des phases de recherche et des petites missions bonus qui permettent d'apprécier un humour visuel et parfois sonore; ça fonctionne toujours ces petits détails. Les upgrades corporels sont aussi bien pensés et relancent indéniablement l’intérêt dans la seconde partie du titre.

Le jeu est également plus audible que son comparse et distille de jolies compos parfois plus discrètes (assez rare dans ce genre de jeu).
D'ailleurs au passage, je conseille vivement aux joueurs de Doom la suppression des musiques dans le jeu (direction options, cela conserve les ambiances); ce qui outre le bien fait aux oreilles, crée un effet de surprise et casse un peu le côté prévisible des événements.

Maintenant pour revenir à W2 sur un plan technique, ça reste un downgrade certes, mais plus que correct parce qu'ils n'ont pas sacrifié la fluidité au détriment des textures.
Je n'irai pas jusqu'à lui décerner le prix du plus beau jeu switch, car on reste quand même dans des lieux de type bunker la plupart du temps. Cependant, c'est très agréable à regarder, même quand on sort d'un jeu PC.

Il y a malgré tout quelques réserves à cet avis positif (ça devait fatalement arriver), pour ceux qui ont opté comme moi pour la version physique. Si vous arrivez à la moitié du jeu (l'un des niveaux les plus hard) sans avoir téléchargé la suite (et oui, la demi-cartouche), la sauvegarde de ce dit niveau ne sera plus valable une fois la MAJ appliquée (une aberration de plus)! Je ne saurai trop vous priez d'effectuer cette démarche avant d'entamer ce périple, vous épargnant une telle déconfiture.

Un bug est aussi présent lorsque l'on consulte certains documents, "gelant" l'image. Il faut alors faire pause + sauvegarde et l'écran revient à la normale. Pas très gênant mais j'espère que cela sera corrigé avec un futur patch. Si j'étais mauvais, je dirais un führer patch; ok je suis visiblement mauvais (en jeu de mots)! twisted.gif

EDIT: après avoir joué plusieurs heures sur l'autre moitié, le freeze ne semble plus présent. La version est passée à 1.1
Ziell
Citation (Bayocorneillita @ lundi 09 juillet 2018, 14:05) *
D'ailleurs au passage, je conseille vivement aux joueurs de Doom la suppression des musiques dans le jeu (direction options, cela conserve les ambiances); ce qui outre le bien fait aux oreilles, crée un effet de surprise et casse un peu le côté prévisible des événements.

Autant j'essaierais bien d'enlever les musiques par curiosité, et parce que je connais déjà le jeu ; autant lors de mon premier run (sur PC), la musique adaptative de DOOM avait grandement contribué au côté jouissif des meurtres accumulés dans un cours laps de temps (et ce n'est pourtant pas mon style de musique hors-contexte). Essayer les deux pourquoi pas, mais découvrir le jeu comme ça, j'imagine que ça fait un peu passer à côté de l'expérience, ce n'est pas Dead Space quoi huh.gif
Bayocorneillita
Citation (Ziell @ lundi 09 juillet 2018, 15:13) *
Citation (Bayocorneillita @ lundi 09 juillet 2018, 14:05) *
D'ailleurs au passage, je conseille vivement aux joueurs de Doom la suppression des musiques dans le jeu (direction options, cela conserve les ambiances); ce qui outre le bien fait aux oreilles, crée un effet de surprise et casse un peu le côté prévisible des événements.

Autant j'essaierais bien d'enlever les musiques par curiosité, et parce que je connais déjà le jeu ; autant lors de mon premier run (sur PC), la musique adaptative de DOOM avait grandement contribué au côté jouissif des meurtres accumulés dans un cours laps de temps (et ce n'est pourtant pas mon style de musique hors-contexte). Essayer les deux pourquoi pas, mais découvrir le jeu comme ça, j'imagine que ça fait un peu passer à côté de l'expérience, ce n'est pas Dead Space quoi huh.gif

Le problème, c'est qu'elle est déjà imbuvable, hormis le thème du menu peut-être. Et pourtant je suis habitué à l'industriel et aux bizarreries sonores; elle a surtout la fâcheuse tendance de systématiquement annoncer l'envenimement des choses. Ruinant ainsi l'angoisse des mauvaises rencontres.

Après, tu as sans doute raison sur le fait de tester au moins une fois avec celles-ici pour voir la différence sur la tension que cela exerce. Mais en second run, privé de ces repères auditifs, ça procure une tout autre expérience.

J'ajouterais aussi pour un rendu plus agréable, de supprimer au d'amoindrir le flou directionnel tant il est excessif.
Mortifuce
Enfin ! Enfin, j'ai joué à la version complète d'Ocotpath Travelers. Enfin, je vais pouvoir prendre le temps de faire gagner de l'XP à mes personnages pour réussir à battre ce @#%$ de boss, sans me dire qu'il faut que je me presse, que je n'ai que 3 heures de jeu.
Je n'ai même pas encore fini Hyrule Warriors. J'ai de quoi m'occuper pour cet été (sans compter Sonic Mania Plus la semaine prochaine) smile.gif
Xeen
The wardrobe, Pato Box : portages OK.
Bayocorneillita
L'art de savoir s'arrêter à temps pour ne point spoiler. smileJap.gif
Firebrand
Citation (Tails @ mardi 07 novembre 2017, 04:59) *
Je viens de finir Doki Doki Literature Club, une visual novel dispo gratuitement sur Steam et itch.io (la version Linux est uniquement dispo sur itch.io).

Si vous avez déjà fermé la fenêtre après avoir vu à quoi ressemblait le jeu, rouvrez-la et essayez-le quand même. Ça dure pas bien longtemps, même si faut s'accrocher au début si ce genre de jeu n'est pas votre tasse de thé. Je le conseille particulièrement à ceux qui apprécient Undertale, Danganronpa et/ou la trilogie Zero Escape.

Je préciserais juste que le jeu démarre sur un avertissement le déconseillant aux enfants et aux gens facilement impressionnables, ainsi qu'à ceux qui souffrent d'anxiété ou de dépression. L'avertissement n'est pas là à cause de scènes sexuelles (y'en a pas), mais il est pas là pour faire joli non plus; prenez-le au sérieux.


J'avais ce truc depuis un moment sur mon disque dur et je l'ai essayé à un moment où je ne savais pas trop quoi faire. Alors ça commence comme un jeu de flirt entre ados un peu cucul et lent... mais effectivement, ça surprend au bout d'un moment. damnerd.gif
Xeen
Citation (Bayocorneillita @ vendredi 13 juillet 2018, 19:25) *
L'art de savoir s'arrêter à temps pour ne point spoiler. smileJap.gif


Ce sont des jeux STEAM loin d'être récents. Donc, les infos sont déjà dispos ailleurs. Je vais pas me casser la tête à faire du bis repetita.

Bayocorneillita
Citation (Xeen @ samedi 14 juillet 2018, 11:12) *
Citation (Bayocorneillita @ vendredi 13 juillet 2018, 19:25) *
L'art de savoir s'arrêter à temps pour ne point spoiler. smileJap.gif


Ce sont des jeux STEAM loin d'être récents. Donc, les infos sont déjà dispos ailleurs. Je vais pas me casser la tête à faire du bis repetita.

Ok, pas de souci, c'était juste une pointe d'humour. Mais quand même, passer du roman au condensé en six mots dont quatre incluant les titres... et on pouvait croire que tu nous couvais une petite dépression estivale! Mais non, tout semble aller pour le mieux.

Par contre, je pense qu'il faudrait éviter l'évocation de STEAM ici, dont l'un des anagrammes est MEATS (viande au pluriel en anglais). Pour le respect des joueurs qui ne se considèrent pas comme de la chair à canon ou pour les viandes à grillade que l'on retourne sur nos fidèles barbecues, huuummm.
Voilà, c'était le conseil du jour.
Kayle Joriin
Ys VIII sur Switch. Je réserve mon avis détaillé pour le test, mais pour le moment, grosse déception technique. Plutôt que de partir sur la version Vita et faire quelque chose de propre, ils ont réutilisé la version PS4, mais c'est juste dégueulasse en terme d'aliasing. Sans compter les ombres assez immondes et la résolution adaptative qui en mode portable atteint facilement le niveau d'un Xenoblade Chronicles 2 (alors que le jeu est bien moins riche visuellement et moins ouvert).
Suliven
très déçu de tout ce que je lis un peu partout concernant Ys 8... J'hésitais entre lui et Octopath pour être mon "rpg de l'été", le choix a donc été rapide... mais je gardais malgré tout Ys 8 sous le coude pour le faire un jour où le planning Switch sera plus calme (à ce train là pas avant 2019) ...
Mais si c'est pour avoir de la bouillie visuelle, surtout en mode portable (je joue 90% du temps en portable) ben non quoi.... j'ose espérer qu'un patch améliorera tout ça d'ici quelques temps ....
Kayle Joriin
Je confirme que durant certains passages, c'est vraiment de la bouille visuelle en mode portable. Notamment à cause de la végétation additionnelle tirée de la version PS4. Je l'ai testé aussi sur Vita pour comparer et même s'il y a également beaucoup d'aliasing, cela reste plus supportable, car il y a simplement moins de fioritures à afficher.
Bayocorneillita
Il faut bien admettre que la technique d'Ys 8 n'est pas flatteuse du tout. En mode portable, j'ai trouvé ça tout bonnement flou donc j'ai vite switché sur la TV. Le résultat sur grand écran n'est cependant pas plus glorieux, non plus à cause du flou cette fois-ci, mais plutôt par la présence d'effets parasites. Tout d'abord, il y a un scintillement abusif vu le style graphique adopté; je ne sais pas si c'est dû à l'aliasing car je n'ai pas l’œil affûté de Ziell quand il s'agit de ces coquetteries... laugh.gif

Ensuite, il y un problème évident de rafraichissement d'image. Sur les écrans fixes de dialogues et à intervalles réguliers, une déformation s'opère alors qu'il n'y a en apparence aucun mouvement.
J'ai également remarqué qu'à partir d'une certaine distance, les ennemis se meuvent tels des animatroniques (l'effet cul-lent [cadeau]); nous faisant revivre les plus grands moments cinématographiques des années 80/90!

Mais celui qui défigure le plus cette belle œuvre selon moi, c'est ce foutu filtre qu'ils ont appliqué sur les zones herbeuses principalement. D'autant plus flagrant sur une télé de taille conséquente, il s'apparente à un quadrillage qui varie en dimension suivant la position de la caméra. Dérangeant puisqu' on finit par ne voir plus que ça.

Dommage car sans ces disgrâces visuelles, le soft est très joli et ses environnements jouissent d'un bon design (si l'on occulte les barrières invisibles...).

J'en suis arrivé à 34 heures de jeu et 52% d'exploration, ce huit-clos insulaire me surprend encore dans son déroulement.
Par contre, on peut parfois déceler des bizarreries qui pourraient passer pour de l'amateurisme en comparaison du reste. Comme le bruit WTF du saut (laissant penser à un congé du bruiteur ce jour-là), les proportions étranges intérieures comme extérieures du navire ou encore l'animation des "roulades multidirectionnelles". Mais rien de bien méchant malgré tout; ça peut même paraître anecdotique pour certains.

Enfin et avant que Sully s'effile, en faisant fi des défauts d'ordre technique, je préfère nettement ce RPG à Octopath traveler. Pour la fraicheur et pour l'aventure plus rythmée, même si d'une certaine manière, ce rythme est lié à l'implication aux tâches.
Tails
Rien à voir mais j'ai terminé l'Octo Expansion de Splatoon 2, y compris le boss fight secret qu'on débloque après avoir fini les 80 missions. Et ça porte bien son nom : ça rappelle bien les expansions des jeux PC des années 90 qui offrait du contenu conséquent à un bon prix, plutôt que du DLC à la con qui débloque une nouvelle couleur de cheveux.

Les 80 missions sont extrêmement variées avec très peu de redites, et la difficulté est bien plus élevée que le mode solo de base. Autant ce dernier sert quasiment de (long) tuto avant de se lancer dans le multi, autant l'Octo Expansion nécessite de savoir déjà pas mal maîtriser les différentes armes pour espérer la finir à 100%. Y'a des missions vraiment coriaces, qu'on peut zapper si on y arrive vraiment pas, mais avec un peu d'effort on finit toujours par trouver la bonne stratégie. Ah, et toute la partie finale avant d'enfin atteindre Chromapolis est vraiment grandiose.

Ajoutez à ça beaucoup de lore pour ceux qui veulent en savoir plus sur l'univers du jeu, la possibilité de jouer en Octaling une fois l'extension terminée (ce qui ne change rien, c'est juste un skin différent, mais un peu de variété ça fait toujours plaisir), pas mal d'équipements à débloquer et un easter egg à la con rajouté par un traducteur génial qui m'a fait marrer pendant dix minutes.

Bref, pour 20 euros, ça me paraît être un ajout indispensable pour tout joueur de Splatoon 2 qui se respecte. Pour ceux qui ont zappé le solo parce qu'il paraissait chiant et/ou trop facile, foncez, là y'a clairement de quoi faire.
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'informations, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.