Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : Vos jeux du moment
Nintendo-Difference Forum > Zone Actu (Jeux Video, BlaBla et Cie) > Jeux Vidéo
Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82, 83, 84, 85, 86, 87, 88, 89, 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98, 99, 100, 101, 102, 103, 104, 105, 106
CooLJeDi
Ahah, merci pour cet avis concernant GR2. Grâce à Draco et à toi, je viens d'économiser 120 euros entre celui-là et RE7 que je ne prendrais pas du coup mrgreen.gif

Vivement que quelqu'un (voir la presse) démonte Horizon la semaine prochaine pour clore les exclues PS4 (je retiens au final seulement P5 day one).

Honnêtement, je trouve tes avis toujours aussi intéressants et particuliers, putain Draco ouvre une rubrique spéciale sur ND ''L'avis de Xeen'' hibouc.gif
Ziell
Se baser sur l'avis de Draco pour RE7 pense.gif
Zegema
Se baser sur l'avis de Draco pense.gif
Xeen
Journey, c'est très conceptuel. En lui-même, le gameplay n'a rien de spécial. On incarne une créature sans nom qui, dans les différent(e)s niveaux/zones proposé(e)s d'une cité en ruine dans le désert, va d'un point A à un point B en marchant ou virevoltant,cela dans le but de rejoindre une montagne d'où jaillit un halo de lumière. Après, grâce à une sorte de pouvoir, elle communique avec les êtres étranges qu'elle va croiser ou interagit avec des éléments de décors pour résoudre les très rares et simples énigmes se dressant sur son chemin.

En fait, l'intérêt, c'est ce qu'il y a autour. Déjà une certaine patte artistique/esthétique, ensuite et surtout les thématiques abordées. Journey, du moins l'interprétation que j'en ai, c'est un pèlerinage, une quête initiatique et spirituelle mettant en avant le courage et le dépassement de soi. Plus d'autres thèmes mais il faudrait que je parle de la conclusion. Ces différents thèmes sont soutenus par une belle BO et une mise en scène sobre et élégante. On développe aussi très rapidement un affect pour la créature et on ressent à ses côtés peur, émerveillement, curiosité, témérité...

Cependant, le titre est très court. En supposant que tu découvres les secrets du jeu, on va dire qu'il faut 1H15 en moyenne pour le finir. Du coup, le mieux, c'est que tu regardes une vidéo sur les premières minutes du jeu. Si ça te plaît, alors c'est bon, tu peux l'acheter car cela montera davantage en puissance par la suite. Maintenant, à toi de voir, vu la durée de vie, si tu le prends plein tarif ou si tu attends une promo (il l'est très souvent).

-----------------------------------

Pour NiOh, je pense pas avoir grand chose à dire en plus que les tests en fait.

On a un A-RPG (ou un jeu d'action avec un système de RPG, au choix) mais qui n'est pas open world. On a une carte faisant office de menu principal par la biais de laquelle on choisit sa destination pour accomplir une mission principale ou annexe. Certains environnements sont communs aux d'eux, d'autres nom. Il me semble qu'il y a, prologue non inclus, 24 missions principales. Aucune idée du nombre de quêtes annexes. Pour le moment, j'en suis à 4ème mission principale. Jusqu’à présent, les environnements traversés sont grands, avec relief et verticalité, labyrinthiques avec plein d’embranchements + zones planquées, et ont chacun une spécificité niveau level design.

Dans chaque environnement sont dispersés des sanctuaires servant de point de sauvegarde et où on revient si on meurt. C'est aussi par le bais de ces sanctuaires qu'on monte en level. Lorsqu'on meurt, on perd l'XP accumulé (pas son argent par contre). Pour récupérer l'XP perdu, il faut retourner à l'endroit où on est mort mais si on se fait tuer avant, l'XP est définitivement perdu. Dans l'esprit, c'est donc du Dark Soul. Cela plus le loot à la Diablo, que ce soit niveau item, armes et armures...

Les affrontements, même contre le streum de base, demandent une méchante technicité et de la patience. Le système de combat fait là davantage penser à du Bushido Blade. Le héros comme une certain nombre d'ennemis peuvent se servir d'armes comme des katanas, des haches, des lances, etc. A la manière d'un Fire Emblem, on est sur une approche "pierre-feuille-ciseau" avec des armes plus adaptées face à d'autres. Mais entre ensuite en compte la notion de posture haute, moyenne, ou basse. En posture haute, on est plus lent mais on occasionne plus de dégât. En posture basse, on donne des coups faibles mais on est plus rapide et on peu alors esquiver plus facilement les coups ennemis. Là encore, il faut trouver la posture adéquate en fonction de ce que fait l'ennemi en face, en sachant que tout comme nous, il peut au cours d'un affrontement changer de posture à volonté. De même, si certains ennemis se tiennent debout, d'autres nous affrontent en rampant. Du coup, il faut avoir à disposition une arme permettant de raser le sol avec la posture adaptée. Vient ensuite tout ce qui touche aux affinités élémentaires (force et faiblesse). En plus des armes au corps à corps, on a des armes de jet type arc, pistolet, canon...

Vient ensuite le système de Ki, commun au héros et aux ennemis, boss compris. Parer, esquiver, courir, attaquer, tout cela bouffe une partie de cette jauge qui finalement est une jauge d'endurance. Si jamais elle tombe à 0, le personnage s’essouffle et ne peut plus rien faire pendant plusieurs secondes, faisant qu'il se fait bourrinner et prend des dégâts critiques. Pour le héros, l’essoufflement, c'est souvent synonyme de game over. Il est possible de réduire à 0 direct la barre de Ki des ennemis si ceux-ci quand ils attaquent laissent une ouverture sur un point faible. Cela a pour effet de les déstabiliser et pour les bestiaux normaux, cela signifie souvent une diminution de moitié au moins de leur barre de vie. Pour reprendre du Ki, soit on utilise des items, soit on reste inactif ou marche quelques secondes.

Nioh est donc particulièrement technique, exigeant et difficile. Vous allez souvent voir l'écran game over. Il faut observer les mouvements de chaque ennemi, ses patterns en fonction de l'arme utilisée, la portée des coups. Par contre, à la manière d'un Ninja Gaiden, Nioh fait tout pour inciter au corps à corps. Garder ses distances face aux boss ou essayer de les attaquer par derrière sera compliqué et pas très productif. Un parce qu'ils sont rapides, et deux parce que la portée des armes qu'on possède fait que de toute manière, faut à un moment donné foncer dans le tas.

Pour les ennemis normaux, on peut jouer la carte de la sécurité en fuyant pour affronter un à un les adversaires d'un groupe. On peut aussi la jouer infiltration et les attaquer par derrière. On peut même carrément éviter le contact s'ils font des rondes et nous remarquent pas. Après, il y a un système d'Emote mais pour le moment, je n'ai pas eu l'occasion de l'utiliser. Il semble qu'on puisse éviter le combat avec certains yokai via certaines expressions (salutation, gestes d'humilité).

Pour les reste, un peu en vrac, on peut dans les sanctuaires fabriquer ses items de soin, de buff, de debuff, d'attaque/défense... fabriquer des objets magiques et changer de compagnon spirituel. En gros, dans le jeu, le héros, Wiliam, rencontre des esprits qui se joignnt à sa cause. Les esprits ont chacun une influence sur nos stats ou sur les amres/armures,etc. Sur la carte principale, on a accès à une forge pour crafter, fusionner ses armes. Au début, elle n'est pas utile mais par la suite, on récupère des croquis d'armes/armures qui pourront être forgées si on a trouvé les matériaux appropriés. Elle donne accès aussi à d'autres lieux, genre un salon de thé. Mais pour le moment, je peux pas encore y aller.

Le titre a un petit coté culturel. D'une part par rapport au bestiaire/yokai qu'on affronte, ensuite parce que comme une majorité de jeu Tecmo Koei, la plupart des protagonistes sont des figures historiques japonaises et certains évènements se produisant ont bien réellement eu lieu. Là, ils sont revisités sauce fantastique/horrifique. Niveau chara design, on est plus dans le Dynasty Warrior que le Ninja Gaiden.

Le doublage se voulant réaliste par rapport au contexte de l'histoire, il alterne anglais et japonais suivant les personnages ou la situation.

Question durée de vie, le jeu doit bien se faire minium ses 50H-60H tranquille je pense (je débute la mission 5 avec un peu plus de 12H de jeu au compteur).

Après question défauts, cela rejoint ce qui a été compilé dans les différents tests. On est surchargé de loot et du coup, la gestion de l'inventaire est parfois bordélique, du genre de celle de Xenoblade 1. Après, les musiques sont pas mal mais très discrètes. Après, la réalisation technique qui est inégale. On a de chouettes environnement mais parfois, on a salement les yeux qui piquent. Dans la mission 3, il pleut des trombes mais c'est pas des gouttes d'eau qui tombent, plutôt des marches d'escalier. Le jeu scintille et aliase pas mal. On se croirait parfois revenu époque début PS2. De toute façon, techniquement, on est plus sur un jeu PS360 de base.

Pour le moment, je suis plutôt en accord sur ce qui a été dit sur le titre de part et d'autre. Après la question est de savoir si cela s’essouffle sur le long terme mais là, j'ai pas assez progressé pour le savoir.

En tout cas, ceux à qui Geralt manque pourront se consoler avec William vu qu'il a à peu près la même tête (on peut d'ailleurs apparemment changer son apparence physique mais là encore, pas accès à la chose pour l'instant).
R.Z.
Merci pour ces avis !

Concernant Journey en fait je l'ai essayé chez un pote récemment, mais étant en NG+ je me suis par mégarde très rapidement téléporté au dernier "vrai" niveau du jeu (dans la neige, où on ne peut pas voler).
Donc j'ai vu la fin, un bout du début et je me demandais si ça valait le coup que je le refasse "bien", surtout que je dois avouer que ce niveau particulier m'avait un peu saoulé, bien que j'imagine qu'il a un impact plus fort si on a auparavant traversé le jeu.
Tails
L'un des gros intérêts de Journey, c'est aussi et surtout de traverser le monde avec un partenaire. C'est assez surréel de croiser quelqu'un au milieu du désert, puis d'accompagner et d'être accompagné par cette personne tout le long, sans pouvoir communiquer directement, et sans même savoir comment elle s'appelle avant la fin. Le jeu est déjà magnifique lorsqu'on le traverse seul, mais avec un partenaire, c'est absolument sublimé. Il y a certains passages qui m'ont donné des frissons quand j'ai fait le jeu accompagné. On a parfois peur pour soi, mais on a parfois encore plus peur pour son compagnon. Sans spoiler certains passages, les épreuves qu'on traverse avec l'autre font qu'à la fin, on se sent extrêmement proches et on a du mal à se quitter.

À mon sens, si vous avez fait Journey seul, alors vous n'avez joué qu'à la moitié du jeu. Il faut absolument le faire avec quelqu'un d'autre pour extraire tout le potentiel du jeu. Malheureusement, de nos jours, ça serait sans doute plus compliqué de croiser quelqu'un, d'autant que les versions PS3 et PS4 ne sont pas compatibles entre elles. Et si vous tombez sur quelqu'un, encore faut-il qu'elle reste jusqu'au bout. Après, la communauté sur Reddit organise parfois des jours où les gens rejouent au jeu, donc ça doit encore être possible de croiser quelqu'un de temps en temps. En tout cas, ça vaut le coup d'essayer. Si vous avez apprécié le jeu seul, le traverser accompagné est une toute autre expérience.
R.Z.
Ben en fait j'ai eu quelqu'un vers la moitié du niveau auquel j'ai joué.
Ça ne m'a pas exactement retourné, mais encore une fois vu les spécificités du niveau ....
Tails
Sans rentrer dans les détails, si tu as fait uniquement cette partie du jeu sans avoir rien fait d'autre, c'est sûr que ça n'aura pas du tout le même impact. À mon sens il faut avoir traversé ensemble toutes les épreuves pour que l'expérience ait un quelconque intérêt. C'est aussi pour ça que c'est encore mieux quand tu rencontres quelqu'un dès les premières minutes et que tu restes avec eux jusqu'à la fin. Ça devient un vrai compagnon de voyage.

Après tout le monde n'est pas sensible au jeu nerd.gif . C'est parfaitement valide de trouver que c'est chiant, court, que ça manque de choses à faire et que c'est juste de la branlette artistique avec rien autour. Mais évidemment pour se faire un vrai avis, mieux vaut faire le jeu dans l'ordre.
Xeen
R&C

L'histoire du reboot a été un peu remaniée en regard de l'original afin de coller au film, mais on retrouve la plupart des environnements et la progression est sensiblement la même, avec toujours un humour bon enfant et de bons mots. La bonne nouvelle, c'est que pour le jeu, Ratchet n'est pas doublé par Squeezy.

Il est clair que le point fort de ce reboot : c'est la réalisation technique. La claque est peut être moindre depuis la sortie du jeu, mais aujourd'hui encore, on a l'impression de se balader dans un vrai film d'animation made in Pixar, Dreamworks ou Sony Animation, que ce soit par la qualité des décors, la modélisation des personnages, ou les différents effets. Et les cinématiques sont de la qualité des film de synthèse.

Après , tu as déjà du voir des vidéos. On est devant un jeu d'action/plateforme ortienté TPS. Côté Ratchet, on élimine la flopée d'ennemi à coup de clef à molette ou en se servant d'une tripotée d'arme qu'on achète/upgrade dans des boutiques grâce à des boulons. Côté Clank, c'est plus de l'infiltration avec résolution d'énigmes. L'ensemble est parfaitement maniable.

Le différentes niveaux sont répartis en planètes où on accomplit des objectifs principaux et annexes, avec sur certaines planètes des boulons d'or cachés à trouver afin de débloquer divers bonus (changement d'apparence entre autres).

Niveau durée de vie, je me souviens plus, mais c'est aux alentours de 15H-20H pour tout faire.

Objectivement, le titre n'est pas exceptionnel dans le sens où il ne marquera pas les esprits pendant des années, sauf côté réal. On reste sur du très classique pour un jeu du genre. En revanche, on passe un très bon moment dessus.
Xeen
Une fois que j'aurai terminé au minimum le 3eme run (ce qui risque de prendre du temps suivant leur durée de vie), je ferai si j'ai le temps un retour très complet sur Nier Automata le très probable GOTY xeenien de 2017 (à part le chapitre 3 de Trails of Cold Steel cet automne, je ne vois pas quel autre jeu peut prétendre de toute façon à ce titre en 2017).

Disons que 20H de jeu sur un premier run non terminé est clairement insuffisant pour parler du titre, que ce soit en terme de scénario ou de gameplay, même si NA montre déjà qu'on peut encore faire du jeu d'aventure/shoot'em up mastoc sans faire dans l'open world chiant où on explore d'immenses environnements avec rien dedans ou alors dans lequel on répète ad nauseam toujours les mêmes choses, et donner de l'intérêt à des quêtes Fedex sans qu'elles ne cassent pas les couilles grâce à une structure narrative solide, et surtout, grâce à leur nombre raisonnable.

Par contre, à l'image du premier volet (dont Automata est la suite), la BO est phénoménale. Okabe nous fait limite parfois du Kenji Kawai (Automata est d'ailleurs assez proche niveau thématique de Ghost in the Shell)

Ah oui, le bestiau pèse quand même 50 Gigas.

Exemple de musiques pendant les phases d'exploration (la première fait très GitS, surtout vers 3:18)

https://www.youtube.com/watch?v=11yt07zTqlI

https://www.youtube.com/watch?v=wQYC4XA2w-g

https://www.youtube.com/watch?v=yOo8oJlWwnU


Exemple de musique de boss (le premier et le troisième)

https://www.youtube.com/watch?v=k1qyjLdnivI

https://www.youtube.com/watch?v=nIeVc1yE4TY

--------------------

Concernant NiOH, j'arrive enfin au dernier tiers, en espérant que le rythme s'accélère. Par rapport à ce que j'avais marqué avant, il y a rien de plus. Enfin si, il y a des aspects jeux online (dans le style style Devil Third je pense), mais j'ai pas testé dans la mesure où ces conneries online, j'en ai rien à cirer... En fait, en solo, une fois passé la découverte du gameplay, cela tourne en boucle, avec certes changements de décor, nouveaux streums, quelques idées dans le level design ou la progression dans le niveau, etc. Les différentes missions principales ou annexes sont assez inégales en terme d'intérêt. Le problème de NiOH est qu'il est finalement beaucoup trop long par rapport à ce qu'il propose (effectivement, la durée de vie doit être de 50H, peut être un peu plus, si on fait toutes les missions). Malgré un background très solide niveau historique et folklore, l'histoire en elle-même est assez plate.

Après, il y a aussi à mon niveau un côté "zéro surprise". Étant habitué aux jeux "Japon féodal + univers Yokai" type Goemon, Oreshika, Muramasa... je connais l'ensemble du bestiaire et surtout, les différents nivaux de NiOh sont des "classiques" (genre les bains, le château de l'araignée, la forteresse ninja avec ses sols et plafonds inversés...).

Disons qu'entre NiOh et Salt and Sancturay (le Dark Soul like indé 2D métroidvaniesque à la fois exigent et nerveux), je préfère carrément le second.
Kayle Joriin
Citation (Xeen @ jeudi 16 mars 2017, 08:20) *
Nier Automata le très probable GOTY xeenien de 2017

Heureusement qu'il n'a eu que 7/10 sur GK. Sinon, ça n'aurait été qu'une merde overhypée. damnerd.gif

Citation (Xeen @ jeudi 16 mars 2017, 08:20) *
même si NA montre déjà qu'on peut encore faire du jeu d'aventure/shoot'em up mastoc sans faire dans l'open world chiant où on explore d'immenses environnements avec rien dedans ou alors dans lequel on répète ad nauseam toujours les mêmes choses

Xeen
Citation (Kayle Joriin @ jeudi 16 mars 2017, 12:31) *
Citation (Xeen @ jeudi 16 mars 2017, 08:20) *
Nier Automata le très probable GOTY xeenien de 2017

Heureusement qu'il n'a eu que 7/10 sur GK. Sinon, ça n'aurait été qu'une merde overhypée. damnerd.gif


A titre perso, c'est l'avantage des tests de Puyo. Quand il est moyennement convaincu par un jeu, je sais qu'il a de grandes chances de me plaire.

Cela-dit, son test permet de relativiser.

Je ne suis pas forcément d'accord avec l'intégralité de son test, mais d'un autre côté, ceux de Gameblog, JV.com, ect. font quant ) sont incomplets et à côté de la plaque, limite en mode fanboys. Probablement parce que PG a développé le titre, parce que Automata est encore plus "ovniesque" et spécial que le premier Nier. Et on a bien vu les notes que celui-ci avait reçu à l'époque. D'ailleurs, peut être pour attirer le fan, PG a collé quelques références à ses titres (Bayonetta, Vanquish, Starfox Wii U, etc.) dans le jeu et on a droit à de rares moments (fort heureusement) à un humour nichon-petite culotte très mal venu et complètement à la ramasse en regard de l'ambiance générale et du scénario. Disons que le test de Puyo a le mérite de davantage parler d'élements qui pourraient gêner le commun des mortels.

D'où le fait que je ferai un retour très complet dessus et que j'attends effectivement d'être au moins à la fin du 3ème run avant de le faire. Apparemment, les deux premiers runs ne correspondraient qu'à la première moitié de l'histoire mais vu selon différents points de vue. Les runs 3, et 4 correspondraient eux à la seconde moitié. Quant au cinquième, il conclurait l'histoire.

Ce sera peut être mon GOTY 2017, mais c'est clair qu'il ne s'adresse pas à tout le monde.
Timinou
Citation (Xeen @ jeudi 16 mars 2017, 08:20) *
Disons que 20H de jeu sur un premier run non terminé est clairement insuffisant pour parler du titre, que ce soit en terme de scénario ou de gameplay, même si NA montre déjà qu'on peut encore faire du jeu d'aventure/shoot'em up mastoc sans faire dans l'open world chiant où on explore d'immenses environnements avec rien dedans ou alors dans lequel on répète ad nauseam toujours les mêmes choses, et donner de l'intérêt à des quêtes Fedex sans qu'elles ne cassent pas les couilles grâce à une structure narrative solide, et surtout, grâce à leur nombre raisonnable.



Le copain est en train de le faire et dit justement que les zones "open world" du jeu ne servent littéralement à rien et qu'il comprend pas trop pourquoi il a de si bonnes notes. C'est clairement un bon jeu, mais il mérite pas ses excellentes notes un peu partout.
Xeen
Citation (Timinou @ jeudi 16 mars 2017, 14:01) *
Citation (Xeen @ jeudi 16 mars 2017, 08:20) *
Disons que 20H de jeu sur un premier run non terminé est clairement insuffisant pour parler du titre, que ce soit en terme de scénario ou de gameplay, même si NA montre déjà qu'on peut encore faire du jeu d'aventure/shoot'em up mastoc sans faire dans l'open world chiant où on explore d'immenses environnements avec rien dedans ou alors dans lequel on répète ad nauseam toujours les mêmes choses, et donner de l'intérêt à des quêtes Fedex sans qu'elles ne cassent pas les couilles grâce à une structure narrative solide, et surtout, grâce à leur nombre raisonnable.



Le copain est en train de le faire et dit justement que les zones "open world" du jeu ne servent littéralement à rien et qu'il comprend pas trop pourquoi il a de si bonnes notes. C'est clairement un bon jeu, mais il mérite pas ses excellentes notes un peu partout.


Euh, il a déjà joué à un jeu d'aventure ? Non parce que s'il reproche cela à Nier, c'est la quasi intégralité des jeux d'aventure qui est à remettre en question, Zelda compris.
Timinou
Citation (Xeen @ jeudi 16 mars 2017, 14:09) *
Citation (Timinou @ jeudi 16 mars 2017, 14:01) *
Citation (Xeen @ jeudi 16 mars 2017, 08:20) *
Disons que 20H de jeu sur un premier run non terminé est clairement insuffisant pour parler du titre, que ce soit en terme de scénario ou de gameplay, même si NA montre déjà qu'on peut encore faire du jeu d'aventure/shoot'em up mastoc sans faire dans l'open world chiant où on explore d'immenses environnements avec rien dedans ou alors dans lequel on répète ad nauseam toujours les mêmes choses, et donner de l'intérêt à des quêtes Fedex sans qu'elles ne cassent pas les couilles grâce à une structure narrative solide, et surtout, grâce à leur nombre raisonnable.



Le copain est en train de le faire et dit justement que les zones "open world" du jeu ne servent littéralement à rien et qu'il comprend pas trop pourquoi il a de si bonnes notes. C'est clairement un bon jeu, mais il mérite pas ses excellentes notes un peu partout.


Euh, il a déjà joué à un jeu d'aventure ? Non parce que s'il reproche cela à Nier, c'est la quasi intégralité des jeux d'aventure qui est à remettre en question, Zelda compris.


Bah non, Nier n'est pas un jeu d'aventure. Il a une jouabilité de jeu d'action, donc les niveaux "action" sont réussis, mais pas l'exploration qui n'a rien à y faire.

Les jeux d'aventures fonctionnent parce qu'ils ont une jouabilité qui correspond à ce qu'ils proposent.

Aussi il a passé plus d'une demi-heure l'autre soir sur un combat interminable contre un boss (optionnel je crois), je crois que ça l'a limite dégoûté.
Xeen
Citation (Timinou @ jeudi 16 mars 2017, 14:21) *
Citation (Xeen @ jeudi 16 mars 2017, 14:09) *
Citation (Timinou @ jeudi 16 mars 2017, 14:01) *
Citation (Xeen @ jeudi 16 mars 2017, 08:20) *
Disons que 20H de jeu sur un premier run non terminé est clairement insuffisant pour parler du titre, que ce soit en terme de scénario ou de gameplay, même si NA montre déjà qu'on peut encore faire du jeu d'aventure/shoot'em up mastoc sans faire dans l'open world chiant où on explore d'immenses environnements avec rien dedans ou alors dans lequel on répète ad nauseam toujours les mêmes choses, et donner de l'intérêt à des quêtes Fedex sans qu'elles ne cassent pas les couilles grâce à une structure narrative solide, et surtout, grâce à leur nombre raisonnable.



Le copain est en train de le faire et dit justement que les zones "open world" du jeu ne servent littéralement à rien et qu'il comprend pas trop pourquoi il a de si bonnes notes. C'est clairement un bon jeu, mais il mérite pas ses excellentes notes un peu partout.


Euh, il a déjà joué à un jeu d'aventure ? Non parce que s'il reproche cela à Nier, c'est la quasi intégralité des jeux d'aventure qui est à remettre en question, Zelda compris.


Bah non, Nier n'est pas un jeu d'aventure. Il a une jouabilité de jeu d'action, donc les niveaux "action" sont réussis, mais pas l'exploration qui n'a rien à y faire.

Les jeux d'aventures fonctionnent parce qu'ils ont une jouabilité qui correspond à ce qu'ils proposent.

Aussi il a passé plus d'une demi-heure l'autre soir sur un combat interminable contre un boss (optionnel je crois), je crois que ça l'a limite dégoûté.


Après on retombe encore une fois sur le problème définition du jeu d'aventure. Pour moi, ce que les joueurs appellent jeu d'aventure est une certaine forme de l'A-RPG (Nier, Zelda, YS, Okami, etc.). Je ne suis pas choqué du contenu en regard d'autres titres auxquels il s'apparente. Il y a effectivement des titres qui sont plus orientés action qu'exploration mais fondamentalement, ils reposent sur les mêmes éléments.

+ Quêtes annexes, ici bien scénarisées : certaines basées sur du Fedex ou chasse à monstre, d'autres sur de l'escorte, de la course, des puzzles à résoudre. Quêtes qui sont d'ailleurs en nombre raisonnable pour ne pas avoir l'impression que le jeu ne repose que sur une trame princiaple (et donc avec des environnements ne servant à rien) ou au contraire qu'il ne fait que brasser du vent en ne proposant justement que de l'annexe.
+ Des lieux inacessibles soit parce qu'on a pas atteint un certain point du scénario, soit parce qu'il s'agit du premier run ou parce que certaines quêtes/conditions ne sont pas remplies.
+ Idem pour des coffres qu'on ne peut pas ourvrir, des armes secrètes bien planquées.
...

Enfin bref, des éléments classiques sur ce genre de titre.

Sur ce point, je ne vois pas où est le problème. Ou alors, c'est lié à la définition qu'on se fait de ce type de jeu à la base.

Une fois que les premières quêtes annexes sont accessibles, il y a des choses à faire dans les différents environnements.

Concernant les quêtes, il faut après comprendre qu'on n'a pas nécessairement le niveau d'XP requis pour les accomplir au moment où on nous les confie.

Après, il y a effectivement des ennemis bien retors. Mais dans ce cas, soit il faut bien monter en XP, soit avoir bien compris comment fonctionne le système d'équipement/de puces. Par exemple, si tu veux gagner les quêtes relatives à des courses, il faudra surtout équiper l'héroïne de puces augmentant sa vitesse de déplacement. Pour les gros streums, la renforcer avec des puces augmententant son attaque et les dégats critiques. une puce intéressante est celle permettant de reprendre des HP une fois un ennemi vaincu, donc très utile face à des groupes.


Timinou
Citation (Xeen @ jeudi 16 mars 2017, 15:03) *
Après on retombe encore une fois sur le problème définition du jeu d'aventure. Pour moi, ce que les joueurs appellent jeu d'aventure est une certaine forme de l'A-RPG (Nier, Zelda, YS, Okami, etc.). Je ne suis pas choqué du contenu en regard d'autres titres auxquels il s'apparente. Il y a effectivement des titres qui sont plus orientés action qu'exploration mais fondamentalement, ils reposent sur les mêmes éléments.

+ Quêtes annexes, ici bien scénarisées : certaines basées sur du Fedex ou chasse à monstre, d'autres sur de l'escorte, de la course, des puzzles à résoudre. Quêtes qui sont d'ailleurs en nombre raisonnable pour ne pas avoir l'impression que le jeu ne repose que sur une trame princiaple (et donc avec des environnements ne servant à rien) ou au contraire qu'il ne fait que brasser du vent en ne proposant justement que de l'annexe.
+ Des lieux inacessibles soit parce qu'on a pas atteint un certain point du scénario, soit parce qu'il s'agit du premier run ou parce que certaines quêtes/conditions ne sont pas remplies.
+ Idem pour des coffres qu'on ne peut pas ourvrir, des armes secrètes bien planquées.
...

Enfin bref, des éléments classiques sur ce genre de titre.

Sur ce point, je ne vois pas où est le problème. Ou alors, c'est lié à la définition qu'on se fait de ce type de jeu à la base.

Une fois que les premières quêtes annexes sont accessibles, il y a des choses à faire dans les différents environnements.

Concernant les quêtes, il faut après comprendre qu'on n'a pas nécessairement le niveau d'XP requis pour les accomplir au moment où on nous les confie.

Après, il y a effectivement des ennemis bien retors. Mais dans ce cas, soit il faut bien monter en XP, soit avoir bien compris comment fonctionne le système d'équipement/de puces. Par exemple, si tu veux gagner les quêtes relatives à des courses, il faudra surtout équiper l'héroïne de puces augmentant sa vitesse de déplacement. Pour les gros streums, la renforcer avec des puces augmententant son attaque et les dégats critiques. une puce intéressante est celle permettant de reprendre des HP une fois un ennemi vaincu, donc très utile face à des groupes.


Après c'est son avis, je donnerais le mien quand j'y aurais joué donc euh... Plus tard? nerd.gif

Sinon juste pour la dernière partie, on en a discuté parce que ça l'a vraiment saoulé ce boss : avoir des boss surpruissants qui te défoncent la gueule parce que t'as pas le niveau, c'est normal. Sauf que là c'était juste naze : le boss te one shot pas même si t'es bien en dessous de son niveau et il a même du mal à te toucher, il est juste incroyablement résistant et donc tu mets trois plombes à le tuer. C'est l'inverse de fun, c'est débile.
Xeen
Citation (Timinou @ jeudi 16 mars 2017, 15:14) *
Sinon juste pour la dernière partie, on en a discuté parce que ça l'a vraiment saoulé ce boss : avoir des boss surpruissants qui te défoncent la gueule parce que t'as pas le niveau, c'est normal. Sauf que là c'était juste naze : le boss te one shot pas même si t'es bien en dessous de son niveau et il a même du mal à te toucher, il est juste incroyablement résistant et donc tu mets trois plombes à le tuer. C'est l'inverse de fun, c'est débile.


Il s'agit d'un véritable boss ou d'une créature spéciale sur la map ?

Parce que justement, dans le second cas, il faut bien avoir pigé comment est articulé le gameplay des combats de ce premier run. Certes le niveau d'XP entre en jeu mais pas que. Il faut s'équiper de puces adéquates (ou en fusionner), forger les armes pour qu'elles montent en puissance, utiliser les items de buff/debuff, etc. L'inverse est aussi vrai, tu auras des créatures avec un niveau d'Xp plus bas que le tiens mais qui vont t'allumer en 1 coup. Sans compter qu'il y a aussi le niveau de difficulté général que tu choisis au départ.

Après, comme je l'ai écrit avant, le premier run n'est pas complet, que ce soit au niveau du scénario mais aussi du gameplay. Tu incarnes dans les autres runs d'autres protagonistes (dont le gamin 9S qui t'accompagne durant le run 1) avec chacun leur spécificités et à priori, tu n'as pas accès non plus à toutes les possibilités de gameplay avec la première héroïne jouable.

C'est la raison pour laquelle je ne ferai qu'un véritable retour plus tard et que je préciserai comment est construit le jeu (par exemple, doit-on se retaper à chaque fois les quêtes annexes accomplies) ? C'est l'ennui des tests qu'ils soient de GK, Gameblog, etc. Il est probable que les mecs se soient arrêtés au premier et ont repompé des infos vues ailleurs. De mon côté, si je parle de GOTY Xeenien, c'est parce qu'évidemment,je me suis spoilé certains trucs, mais pas suffisamment pour pouvoir parler globalement du titre (surtout sur le gameplay).

------------------

Mais sinon, des bestioles qui sont blindées de points de vie en te faisant des dégâts minimes, tu en croises maintenant dans tous les JRPGs et surtout dans les MH-like (genre Toukiden).

Je ne sais pas pour toi ou ton copain ce qu'est la définition d'un combat long, mais dans certains A-RPGs ou jeux d'aventure, tu as des combats qui peuvent durer plusieurs dizaines de minutes.

En plus, le temps mis pour les vaincre dépend de la façon dont tu as customisé tes héros, de ton niveau d'XP, du niveau de difficulté, etc. La créature ultime de FFXV, l'Adamantaï, certains ont mis 4 heures pour la tuer, moi j'ai mis 45 minutes mais des mecs, au même level que moi mais avec un équipement plus approprié, l'ont torché en 5-6 minutes.
Firebrand
Xeen, les nouvelles runs de NieR Automata sont-elles agencées comme dans le premier NieR, c'est à dire qu'elles commencent à partir d'un point clef du scénario?

Je suis également en train de le faire et si ce jeu m'inquiétait grandement à son annonce, étant donné que je trouvais l'idée d'une suite inutile en regard de la conclusion du scénario du premier opus, j'avoue être à nouveau sous le charme. Ah, ces musiques (même si je pense préférer celles du premier pour l'instant)... aime2.gif
Xeen
Citation (Firebrand @ mardi 21 mars 2017, 04:57) *
Xeen, les nouvelles runs de NieR Automata sont-elles agencées comme dans le premier NieR, c'est à dire qu'elles commencent à partir d'un point clef du scénario?

Je suis également en train de le faire et si ce jeu m'inquiétait grandement à son annonce, étant donné que je trouvais l'idée d'une suite inutile en regard de la conclusion du scénario du premier opus, j'avoue être à nouveau sous le charme. Ah, ces musiques (même si je pense préférer celles du premier pour l'instant)... aime2.gif



Si c'était toujours possible. Automata n'est pas la suite de Nier. C'est celle du background de Nier. Je pense que tu as compris ce que je veux dire.

La structure est différente.

Le 1er et 2eme run correspondent à la première moitié de l'histoire respectivement du point de vue de 2B (fin A), et 9S (fin B) qui est en réalité le véritable protagoniste principal. En termes de gameplay, l'ensemble de l'inventaire (objets, armes, puce d'équipements, etc.) est conservé, tout comme le niveau d'XP (les ennemis montent en puissance), et les coffre ouverts le restent (donc non possibilité de récupérer deux fois son contenu). Les quêtes annexes réalisées durant le premier run ne sont plus à refaire dans le second, et il est possible de terminer celles restées inachevées. De nouvelles quêtes propres à 9S sont aussi disponibles. Attention toutefois, l'intégralité des quêtes doit être achevée durant ce run car elles ne sont plus disponibles durant les suivants. En terme de scénario, il y a des différences avec le run 1 vu que 9S est parfois séparé de 2B. De même, à la manière du premier Nier, il s'attarde aussi sur le passé des différents antagonistes/boss croisés.

En termes de gameplay, il y a des différences entre les deux personnages, dont une majeure, et on comprend alors que les bestioles blindées de point de vie s'affronte en réalité avec 9S (on peut toujours tenter avec 2B ceci-dit).

Le 3ème run, qui correspond là où j'en suis, traite maintenant de la seconde moitié de l'histoire dans lequel on incarne alternativement le trio d'androïdes 2B, 9S et A2. les dernières quêtes sont désormais disponibles. Avant le combat final, un choix est à faire, c'est celui-ci qui mène soit à la fin C, soit à la fin D.

Normalement, le 4ème est identique au 3ème. Je pense que les quêtes accomplies dans le run 3 ne seront plus à faire. Le but est de faire l'autre choix avant le combat final. Peut être y-a-t-il des cinématiques/dialogues en plus.

5ème run, théoriquement, idem que runs 3 et 4. Il faut avoir vu les fins C et D. Par contre, à la fin du jeu et après les fins C et D, il y aura un autre choix à faire qui mènera à la vraie fin, la E, et au vrai boss final. La fin E implique évidemment quelque chose dont tu dois te rappeler.

Les 21 autres fins, exceptées la Y, sont des bad jokes/bad endings n'apportant rien de spécial. On peut les louper facilement car propres à certains runs. Cela peut être refuser d'accomplir une quête, partir dans la direction opposée de là où on doit aller, etc. La fin Y s'obtient en affrontant le boss optionnel le plus puissant du jeu mais il faut avoir rempli certaines conditions comme une quête spécifique dans les runs 1 ou 2. Après, je ne connais pas les conditions des autres.
Firebrand
Citation (Xeen @ mardi 21 mars 2017, 08:52) *
La fin E implique évidemment quelque chose dont tu dois te rappeler.


Il faut préparer la clef USB pour copier sa sauvegarde avant de la faire, c'est ça? mrgreen.gif

Citation (Xeen @ mardi 21 mars 2017, 08:52) *
Les 21 autres fins, exceptées la Y, sont des bad jokes/bad endings n'apportant rien de spécial. On peut les louper facilement car propres à certains runs. Cela peut être refuser d'accomplir une quête, partir dans la direction opposée de là où on doit aller, etc. La fin Y s'obtient en affrontant le boss optionnel le plus puissant du jeu mais il faut avoir rempli certaines conditions comme une quête spécifique dans les runs 1 ou 2. Après, je ne connais pas les conditions des autres.


J'en ai déjà 2 ou 3. Ca doit être impossible de ne pas en manquer sans la soluce sur les genoux.
Xeen
Citation (Firebrand @ mardi 21 mars 2017, 12:57) *
Citation (Xeen @ mardi 21 mars 2017, 08:52) *
La fin E implique évidemment quelque chose dont tu dois te rappeler.


Il faut préparer la clef USB pour copier sa sauvegarde avant de la faire, c'est ça? mrgreen.gif


En gros, oui.

Ceci-dit, je sais pas si conserver une sauvegarde sert vraiment en sachant que tu peux avoir loupé des choses lors des 2 premiers runs (les 20 fins à la con; certaines quêtes, moi de mon côté, j'en ai pas fini une).

Je ne sais pas d'ailleurs si voir la fin E n'est pas une condition nécessaire pour activer sur une nouvelle partie la fin Y.


Citation (Firebrand @ mardi 21 mars 2017, 12:57) *
Citation (Xeen @ mardi 21 mars 2017, 08:52) *
Les 21 autres fins, exceptées la Y, sont des bad jokes/bad endings n'apportant rien de spécial. On peut les louper facilement car propres à certains runs. Cela peut être refuser d'accomplir une quête, partir dans la direction opposée de là où on doit aller, etc. La fin Y s'obtient en affrontant le boss optionnel le plus puissant du jeu mais il faut avoir rempli certaines conditions comme une quête spécifique dans les runs 1 ou 2. Après, je ne connais pas les conditions des autres.


J'en ai déjà 2 ou 3. Ca doit être impossible de ne pas en manquer sans la soluce sur les genoux.



Oui, parce qu'elles font suite à des actions que tu ne fais jamais dans un jeu en terme général, ou qui ne te viennent pas à l'esprit. En plus, comme expliqué, hormis la fin Y qui apporte vraiment quelque chose du point de vue scénario, les autres, c'est seulement un petit texte débile qui t'explique que t'as fait une connerie.
Firebrand
Bon, je viens d'avoir la fin A. J'ai fait le 1er il y a 7 ans, ça remonte.... mais dans mes souvenirs il était quand même vachement plus long! eek.gif
Xeen
Citation (Firebrand @ mardi 21 mars 2017, 21:28) *
Bon, je viens d'avoir la fin A. J'ai fait le 1er il y a 7 ans, ça remonte.... mais dans mes souvenirs il était quand même vachement plus long! eek.gif


Nier aussi était relativement court.

Automata est plus long mais la durée de vie est vraiment variable d'un joueur à un autre en fonction de ce qu'il va faire au cours des 5 runs (les quêtes annexes, la découverte de toutes les fins, les armes spéciales, les histoires courtes qu'on dévoile en montant les armes en puissance,etc). Une bonne partie d'Automata, comme le premier épisode, ce sont des choses annexes à faire.

De mon côté, le temps de jeu total au 3ème run est supérieur au temps total passé sur Nier (je dois être à 40H). Je n'ai pas rushé mais pour autant, je ne pense pas non plus avoir traîné dans la réalisation des quêtes annexes que j'ai fait pour la plupart relativement rapidement.
Firebrand
J'ai justement pris mon temps notamment pour la quête qui te demande de ratisser le désert pour trouver des objets (quête chiante, mais récompense à la hauteur + éléments de scénario reliant au premier opus même s'ils sont rapidement évidents).
Dans le premier opus, je pense que j'avais mis dans les 35-40h pour faire le 1er run en m'appliquant sur les quêtes (il y en a juste 2 que je n'ai pas terminées sur celles que j'ai découvertes car elles ont disparu à un certain moment) et probablement la récolte d'éléments pour les améliorations (foutues Perles Noires....) mais là j'en suis moins sûr. J'ai mis 24h pour Automata. Voir aussi l'influence de la pêche que je n'ai pas beaucoup utilisée dans mon 1er run, mais ça devait être aussi le cas dans premier opus.
NieR, j'y avais passé 100 heures (DLC compris) pour le retourner complètement et avoir le trophée de platine.
Wart
Petit point rapide (edit : pas tant que ça...) sur mes différents jeux Switch en cours...

The Legend of Zelda : Breath of the Wild : Eh ben... L'annonce m'avait emballé, puis les reports successifs et les différentes nouvelles informations m'avaient autant excité que refroidi. J'attendais au final le jeu presque inquiet... Mais alors console en main, woho quelle claque!
Il y a tellement longtemps qu'un jeu, quel qu'il soit, ne m'avait pas autant transporté! J'étais sous le charme le 3 mars, je le suis toujours autant, si ce n'est plus, après plus de 100 heures de jeu. Et je suis encore loin d'en avoir fait le tour! Entre la patte graphique souvent superbe, les musiques aussi discrètes que soignées et bien exploitées, les possibilités quasi-infinies, le monde gigantesque mais pas vide pour autant (ce que je craignais), les villes toutes différentes et agréables à visiter, les sanctuaires (très nombreux) et mini donjons (peu nombreux) qui remplacent, je trouve, avantageusement les gros donjons des précédents Zelda, l'histoire peut-être pas phénoménale mais originale par son postulat de départ et son développement et surtout épaissie par des cinématiques (joliment) doublées mais aussi des PNJ variés aux identités marqués donnant lieu à des dialogues souvent intéressants et/ou marrants... j'ai bien du mal à trouver de vrais points négatifs pénalisants. Un guide des recettes aurait été bienvenu, voir quelques éléments en plus sur la carte pour s'y retrouver un peu plus facilement dans ce monde gigantesque. Mais bon, ces quelques points n'entachent en rien mon plaisir. Je retrouve (ou en tout cas je m'approche comme jamais) des sensations que j'avais ressenties devant le premier The Legend of Zelda sur Nes, l'un des mes premiers jeux, et celui qui reste (restait jusqu'à Breath of the Wild?) mon Best Game Ever. Bref, c'est clair et net, 10/10.

1-2-Switch : Alors là... Pris pour ce qu'il est, ce n'est pas si catastrophique que ce à quoi je m'attendais. Certains jeux sont sympas, et tous sont brefs, donc on enchaine les épreuves sans longueurs. La présentation est soignée, les épreuves bien présentées et expliquées... Maintenant, si vous êtes du genre coincé, et vos potes aussi, inutile de s'attarder. Mais avec un verre dans le nez et si personne n'a peur de se ridiculiser, il y a vraiment moyen de passer avec ce jeu des soirées bien marrantes. Ni inoubliable ni complètement raté, j'en suis plutôt agréablement surpris, surtout étant donné que je n'en attendais... rien. 6/10

Super Bomberman R : Petite douche froide que ce Bomberman bien plat qui frôlerait l’intérêt zéro s'il n'était pas sorti au lancement d'une machine peu pourvue en jeux. Entre un solo un peu fade et aux boss un peu foireux (mais aux petites cinématiques vaguement rigolotes, soit) et un multi auquel il manque quelques options de base, le tout enrobé de contrôles pas toujours tip-top (la 3D isométrique pour le solo, c'est non), on peu dire que Konami n'a pas vraiment soigné sa copie. Le jeu n'est pas pour autant une purge, et peu assurer sans mal quelques moments sympas entre potes en multi, mais bon, il ne faut pas en attendre beaucoup plus... 5/10

Snipperclips : Les Deux Font la Paire : Obtenu en code de téléchargement avec ma paire de Joy-cons supplémentaires, Snipperclips est un petit jeu bien sympa, déjà en solo (un seul mode autorise le solo, mais c'est toujours ça), mais surtout en multi. L'idée est bien trouvée, et surtout bien exploitées, à travers des niveaux parfois bien retors mais très agréables à parcourir. Bonne petite pioche. 7/10

VOEZ : J'ai un peu de mal, psychologiquement, à mettre plus de 20€ dans un jeu démat', mais j'ai fait une entorse pour ce VOEZ qui me faisait clairement de l’œil... et je ne suis pas déçu. Outre une maniabilité qui nécessité une installation particulière et contraignante (Switch posée sur une table et bien calée pour éviter de la faire bouger lors d'une note un poil trop appuyée...) ce n'est que du bonheur. A conditions bien sûr d'aimer la j-pop (même s'il n'y a pas que ça, loin de là). Plus de 100 pistes, chacune jouables sur trois niveaux de difficulté (et attention, ça monte vite, réussir les notes en synchronisant ses deux mains n'est pas chose aisée pour tout le monde, genre... pour moi), plus un scénario (anecdotique et difficile à suivre sans contexte de base mais bon, ce n'est pas le plus important) qui se débloque au fur et à mesure de missions à remplir (réussir X chansons en difficulté X, etc.), autant dire qu'il y a de quoi faire. L'interface est plutôt épuré et ce n'est pas plus mal vu le nombre de notes à valider sur de courts laps de temps, surtout quand ça bouge dans tous les sens et que les notes changent de rails au dernier moment. Une attention de tous les instants est donc fortement requise! Je sui en tout cas sous le charme des quelques mélodies que j'ai pu écouter jusque là. Un jeu efficace et soigné, très agréable pour les amateurs de jeux de rythme. 8/10

Fast RMX : Je n'ai pas passé énormément de temps sur la version WiiU que j'avais pourtant trouvé plaisante. Je me suis donc rabattu sur cette version Switch, plus riche, et je ne suis pas déçu. Tracés originaux, graphismes soignés et fluidité au top (en solo en tout cas), les courses en elles-mêmes sont top. Surtout que la maniabilité est nickel, tout répond au doigt et à l’œil. Manque peut-être juste un poil d’originalité et de contenu en modes de jeux annexes, parce que en l'état, on en fait vite le tour. Reste que, en matière de courses futuristes, Fast reste plus que jamais une très bonne pioche. 7/10

Blaster Master Zero : Je ne connaissais la série que de nom, j'avoue... Mais vu son aura, et la patte résolument NES qui me bottait sacrément, je me suis laissé tenter par ce Blaster Master Zer qui s'avère être un très bon trip rétro. Outre une difficulté trop basse (on peut améliorer son perso en récupérant des bonus parfois laissés par les ennemis, comme perdre des capacités acquises si l'on se fait toucher; mais autant dire qu'une fois son perso au top, ce qui arrive assez vite, il faut le faire un peu exprès pour se faire toucher et retomber d'un niveau...), le jeu s'avère très plaisant à parcourir, avec sa structure en "metroidvania" bien pensée et son alternance phases en véhicule/phase à pieds. Le style graphique est lui très réussi, à conditions encore une fois d'aimer l'esthétique NES. Pour moi c'est du tout bon. 7/10
Kayle Joriin
Citation (Wart @ mercredi 22 mars 2017, 17:49) *
Super Bomberman R : Petite douche froide que ce Bomberman bien plat qui frôlerait l’intérêt zéro s'il n'était pas sorti au lancement d'une machine peu pourvue en jeux. Entre un solo un peu fade et aux boss un peu foireux (mais aux petites cinématiques vaguement rigolotes, soit) et un multi auquel il manque quelques options de base, le tout enrobé de contrôles pas toujours tip-top (la 3D isométrique pour le solo, c'est non), on peu dire que Konami n'a pas vraiment soigné sa copie. Le jeu n'est pas pour autant une purge, et peu assurer sans mal quelques moments sympas entre potes en multi, mais bon, il ne faut pas en attendre beaucoup plus... 5/10

Le patch change-t-il quelque chose ?
Wart
Citation (Kayle Joriin @ mercredi 22 mars 2017, 18:41) *
Citation (Wart @ mercredi 22 mars 2017, 17:49) *
Super Bomberman R : Petite douche froide que ce Bomberman bien plat qui frôlerait l’intérêt zéro s'il n'était pas sorti au lancement d'une machine peu pourvue en jeux. Entre un solo un peu fade et aux boss un peu foireux (mais aux petites cinématiques vaguement rigolotes, soit) et un multi auquel il manque quelques options de base, le tout enrobé de contrôles pas toujours tip-top (la 3D isométrique pour le solo, c'est non), on peu dire que Konami n'a pas vraiment soigné sa copie. Le jeu n'est pas pour autant une purge, et peu assurer sans mal quelques moments sympas entre potes en multi, mais bon, il ne faut pas en attendre beaucoup plus... 5/10

Le patch change-t-il quelque chose ?


Pas encore testé, je te dis ça rapidement. Mais, au mieux, ça améliorera un poil la maniabilité (légers flottements, latence à la pose de bombes...), pas la présentation bancale du solo ni le manque d'options multi. Peut-être la prochaine MaJ, Konami en ayant annoncé plusieurs.
Firebrand
Citation (Wart @ mercredi 22 mars 2017, 16:49) *
Snipperclips : Les Deux Font la Paire : Obtenu en code de téléchargement avec ma paire de Joy-cons supplémentaires, Snipperclips est un petit jeu bien sympa, déjà en solo (un seul mode autorise le solo, mais c'est toujours ça), mais surtout en multi. L'idée est bien trouvée, et surtout bien exploitées, à travers des niveaux parfois bien retors mais très agréables à parcourir. Bonne petite pioche. 7/10


J'ai joué à la démo sur le pouce avec des amis, et c'était vraiment marrant. Maintenant, je ne suis pas certain qu'il ait beaucoup d'intérêt en solo et je ne pense donc pas le prendre.

Citation (Wart @ mercredi 22 mars 2017, 16:49) *
Blaster Master Zero : Je ne connaissais la série que de nom, j'avoue... Mais vu son aura, et la patte résolument NES qui me bottait sacrément, je me suis laissé tenter par ce Blaster Master Zer qui s'avère être un très bon trip rétro. Outre une difficulté trop basse (on peut améliorer son perso en récupérant des bonus parfois laissés par les ennemis, comme perdre des capacités acquises si l'on se fait toucher; mais autant dire qu'une fois son perso au top, ce qui arrive assez vite, il faut le faire un peu exprès pour se faire toucher et retomber d'un niveau...), le jeu s'avère très plaisant à parcourir, avec sa structure en "metroidvania" bien pensée et son alternance phases en véhicule/phase à pieds. Le style graphique est lui très réussi, à conditions encore une fois d'aimer l'esthétique NES. Pour moi c'est du tout bon. 7/10


J'ai loupé le titre à l'époque et j'y ai juste légèrement touché en émulation. Y a-t-il une carte dans la version modernisée? Parce qu'il n'y en n'a pas dans la version originale qui est un vrai labyrinthe (qui est d'ailleurs loin d'être facile et sans sauvegarde).
Wart
Citation (Firebrand @ mercredi 22 mars 2017, 22:35) *
Citation (Wart @ mercredi 22 mars 2017, 16:49) *
Snipperclips : Les Deux Font la Paire : Obtenu en code de téléchargement avec ma paire de Joy-cons supplémentaires, Snipperclips est un petit jeu bien sympa, déjà en solo (un seul mode autorise le solo, mais c'est toujours ça), mais surtout en multi. L'idée est bien trouvée, et surtout bien exploitées, à travers des niveaux parfois bien retors mais très agréables à parcourir. Bonne petite pioche. 7/10


J'ai joué à la démo sur le pouce avec des amis, et c'était vraiment marrant. Maintenant, je ne suis pas certain qu'il ait beaucoup d'intérêt en solo et je ne pense donc pas le prendre.

Citation (Wart @ mercredi 22 mars 2017, 16:49) *
Blaster Master Zero : Je ne connaissais la série que de nom, j'avoue... Mais vu son aura, et la patte résolument NES qui me bottait sacrément, je me suis laissé tenter par ce Blaster Master Zer qui s'avère être un très bon trip rétro. Outre une difficulté trop basse (on peut améliorer son perso en récupérant des bonus parfois laissés par les ennemis, comme perdre des capacités acquises si l'on se fait toucher; mais autant dire qu'une fois son perso au top, ce qui arrive assez vite, il faut le faire un peu exprès pour se faire toucher et retomber d'un niveau...), le jeu s'avère très plaisant à parcourir, avec sa structure en "metroidvania" bien pensée et son alternance phases en véhicule/phase à pieds. Le style graphique est lui très réussi, à conditions encore une fois d'aimer l'esthétique NES. Pour moi c'est du tout bon. 7/10


J'ai loupé le titre à l'époque et j'y ai juste légèrement touché en émulation. Y a-t-il une carte dans la version modernisée? Parce qu'il n'y en n'a pas dans la version originale qui est un vrai labyrinthe (qui est d'ailleurs loin d'être facile et sans sauvegarde).


Snipperclips, en solo c'est très limité. Un seul mode (une succession de mini casse-têtes bien sympas) est de toutes façons jouable seul, le reste n'étant jouable qu'à deux, trois ou quatre.
Et pour Blaster Master Zero, oui on a des cartes pour chaque zones, plus des mini map pour les zones à pied. Rien de follement original ou détaillé mais ça suffit à se retrouver dans les zones les plus labyrinthiques.
Xeen
Citation (Firebrand @ mercredi 22 mars 2017, 14:37) *
J'ai justement pris mon temps notamment pour la quête qui te demande de ratisser le désert pour trouver des objets (quête chiante, mais récompense à la hauteur + éléments de scénario reliant au premier opus même s'ils sont rapidement évidents).
Dans le premier opus, je pense que j'avais mis dans les 35-40h pour faire le 1er run en m'appliquant sur les quêtes (il y en a juste 2 que je n'ai pas terminées sur celles que j'ai découvertes car elles ont disparu à un certain moment) et probablement la récolte d'éléments pour les améliorations (foutues Perles Noires....) mais là j'en suis moins sûr. J'ai mis 24h pour Automata. Voir aussi l'influence de la pêche que je n'ai pas beaucoup utilisée dans mon 1er run, mais ça devait être aussi le cas dans premier opus.
NieR, j'y avais passé 100 heures (DLC compris) pour le retourner complètement et avoir le trophée de platine.


Au final, ce que j'avais pu lire de part et d'autres sur l'histoire des 5 runs est faux. Il n'y en a que trois. A la fin du troisième et après avoir obtenu la fin C ou D, on déverrouille une option permettant de revenir à n'importe quel chapitre du jeu (1ere et seconde moitié du scénario). Donc, il est possible de voir la fin non sélectionnée, puis la E, en l'espace d'une poignée de minutes. Rien ne peut être loupé dans le jeu. En même temps, je comprends mieux comment se déroule précisément une des quêtes qui serait impossible à terminer autrement, celle-ci n'étant disponible que dans la première moitié du jeu et demandant pourtant de trouver des éléments uniquement accessibles dans la seconde.
Ziell
Les gens qui connaissent les Persona, savez-vous si le 5 est abordable pour quelqu'un qui n'a jamais joué à un Persona ou même à un Shin Megami Tensei ? (Il a l'air super long donc impossible de juste essayer comme ça.)
Kayle Joriin
Si tu aimes les J-RPG en général et l'ambiance "Japon moderne" en particulier, oui.
Xeen
Citation (Ziell @ lundi 27 mars 2017, 23:45) *
Les gens qui connaissent les Persona, savez-vous si le 5 est abordable pour quelqu'un qui n'a jamais joué à un Persona ou même à un Shin Megami Tensei ? (Il a l'air super long donc impossible de juste essayer comme ça.)


Des 5 épisodes, c'est le plus dynamique et le plus "accessible", dans le sens où le scénario est plus rythmé, les combats au tour par tour plus punchy/badass en terme de mise en scène (en face, les combats d'un BD ou d'un DQ se prennent un très gros coup de vieux). Idem, les donjons ont désormais une vrai(e) identité/level design (avec énigmes à résoudre par exemple). Ce ne sont plus des successions de couloirs et de tournants à droite et à gauche.

Maintenant, même si c'est un excellent titre, cela reste un Persona dans la veine du 3 et de 4. C'est pas un JRPG comme les Dragon Quest ou les anciens FF. C'est du Dungeon-RPG combiné à de la simulation de vie lycéenne, avec un aspect Pokemon en plus light.

Les 9 donjons sont comparables à ce qu'on voit dans un JPG type, mais après, il y a peu d'exploration au sens propre. Tu vas évoluer durant tout le jeu dans les mêmes environnements (des quartiers de Tokyo). A part 4-5 lieux où tu vas te balader librement mais qui sont assez petits, la plupart des autres tiennent en un écran et/ou ne sont accessibles qu'à certains moments. C'est dans ces environnements que se déroulent l'aspect vie lycéenne. Quotidiennement (du mois d'avril à celui de décembre), tu vas nouer des relations avec les autres protagonistes du jeu, faire des activités (genre de la muscu, pêcher, baseball, jeu vidéo), faire des petits boulots pour gagner des thunes, réviser pour avoir de bonnes notes... Tous ces éléments ont une influence sur tes stats lycéennes (intelligence, force, sex appeal...). De plus, nouer des liens avec certains protagonistes permet de débloquer énormément de chose à la fois au niveau de la partie aventure (nouvelles activités ou actions possibles pour le héros), et au niveau du gameplay durant l'exploration du donjon (combos entre héros par exemple). Mais parfois, pour renforcer tes liens, faut que test stats lycéenne soit à un certain niveau.

A toi de gérer comme bon te semble cet aspect vie lycéenne, sans compter qu'il te faudra parallèlement finir les donjons (ce qui implique monter en XP). Tu es libre de les explorer quand tu veux. Par contre, très important, tu dois les finir avant une certaine date, autrement, c'est le game over direct.

Concernant l'aspect Pokemon, si les autres héros ont des compétences/magies fixées, le héros principal est customisable. En gros, à la fin des combats, tu auras certaines options dont la possibilité de recruter les démons que tu as affronté. En t'affiliant/équipant d'un démon, tu peux utiliser ses attaques spéciales et sorts. Reste ensuite à monter en puissance les dits démons pour avoir accès à de nouvelles attaques. Puis viens ensuite d'autres possibilités comme fusionner des démones pour en obtenir un plus puissant, leur affecter des sorts spécifiques, etc.

P5 a une durée de vie de 100H au moins, mais il faut bien comprendre que la partie simulation de vie + dialogues (jeu uniquement en anglais) faisant avancer l'histoire, c'est 60%, voire même 70% du jeu. Disons qu'il faut parfois pas s'étonner de dialogues durant 20-30 minutes. Certains durent même 1H30 - 2H (ceux qui sont réellement importants au regard de l'intrigue).

Fondamentalement, P5 est un excellent titre, mais n'en demeure pas mois qu'il reste atypique et que c'est à la base, un jeu de niche pour un public bien particulier. Faut dire que vu la gueule et la qualité des JRPGs classiques actuels. Maintenant, pour trouver des titres mastocs, fut se tourner vers les jeux ou séries de niche (les Persona, Trails, Ys, Nier et co). Tu vas peut être aimé, mais tu vas peut être carrément détester. C'est donc difficile de se prononcer là dessus. En gros, faut que tu te lances et tu verras bien. En tout cas, c'est clair qu'une bonne partie des joueurs qui ne connaissent pas la série et qui sont hypés par ce qui est dit sur différents sites vont faire la gueule quand ils verront ce qu'est véritablement le jeu.
Ziell
Merci pour ces avis !

En fait je ne sais pas si j'aime les J-RPG : je ne suis pas sûr d’avoir déjà joué à des JRPG qui n’était pas très accessibles. Je me trompe peut-être mais Chrono Trigger, Seiken Densetsu, FFV-VI-IX et Tactics, Breath of Fire II, Golden Sun, et d’autres que j’ai aimé, ne me semblent pas les représentants les plus « pointus » du genre (je brasse large et les puristes rayeront peut-être 50 ou 80% de ma liste ?) quand je les mets à côté d’un trailer de Persona 5, immédiatement plus « bizarre ». À côté, pour continuer à comparer l’incomparable, j’ai l’impression que Xenoblade Chronicles X, que j’ai détesté (pour ce que j’en ai joué), est plus typiquement japonais que les références ci-dessus, dans l'esprit.

Enfin à la limite, le fait que ce soit très différent de ce que je peux déjà connaître me donne déjà envie.
La question serait peut-être plutôt de savoir, comme pour les Monster Hunter, au bout de combien d’heures on peut être fixé sur le sujet de savoir si on est fait ou non pour le jeu. Pour MH je lis plein de gens dire qu’on commence à s’amuser après 60h de jeu, pour Xenoblade Chronicle X on me parlait d’un jeu qui se révèle totalement après quelques 40h de jeu… Perso si un jeu ne m’amuse pas au bout de 10-15 heures je laisse tomber, et pourtant j’ai fait quelques jeux qui demandaient de l’apprentissage (A.R.M.A, Rainbow Six,…)
Xeen
Citation (Ziell @ mardi 28 mars 2017, 21:14) *
Merci pour ces avis !

En fait je ne sais pas si j'aime les J-RPG : je ne suis pas sûr d’avoir déjà joué à des JRPG qui n’était pas très accessibles. Je me trompe peut-être mais Chrono Trigger, Seiken Densetsu, FFV-VI-IX et Tactics, Breath of Fire II, Golden Sun, et d’autres que j’ai aimé, ne me semblent pas les représentants les plus « pointus » du genre (je brasse large et les puristes rayeront peut-être 50 ou 80% de ma liste ?)


Ils sont effectivement "classiques" dans leur gameplay en regard de leur déclinaison respective.Dans le Tactical, FF Tactics et Fire Emblem sont plus archétypaux qu'un Sakura Taisen dans lequel il y a un aspect jeu de drague, ou un Venus & Beaves et Tokyo Wizardry qui sont en à 50% des visual novels et dont les choix niveau dialogue ont un impact sur le déroulement et l'histoire du jeu. Dans le JRPG classique, The Last Ranker sur PSP est aussi à part. C'est le seul titre qui a réussi à faire ce à quoi des jeux comme les Chevaliers du Zodiaque sur NES n'étaient pas parvenus : proposer un JRPG avec une structure shonen et reposant sur des duels entre le héros et d'autres persos, avec un gameplay semi temps réel comme un FF auquel on ajoute un aspect jeu de baston façon Street Fighter. De ce point de vue là, TLR est un peu unique en son genre. Persona, c'est un peu pareil. Les deux premiers, tout comme la série Megaten principale, c'est du JRPG classique. P3, P4 et P5, c'est notamment la fusion de deux genres de niche pour l'Occident : le D-RPG et la simulation de vie qui est finalement une sorte de date-sim. C'est d'ailleurs assez étonnant que chez nous, les Persona soient devenus plus populaires que la série principale.


Citation (Ziell @ mardi 28 mars 2017, 21:14) *
Merci pour ces avis !
j’ai l’impression que Xenoblade Chronicles X, que j’ai détesté (pour ce que j’en ai joué), est plus typiquement japonais que les références ci-dessus, dans l'esprit.


C'est l'inverse en fait. Seiken, Chrono Trigger, les anciens FF, etc ont été conçus pour le public japonais. A l'époque, question JV, les japonais ne savaient pas où était l'Occident, et les éditeurs ricains en avaient rien à foutre de la prod JRPG. Déjà que tu pouvais être content qu'un jeu arrive aux US, alors en Europe.

Non, Xeno-X, tout comme FF XII, FFXV, et même le dernier Zelda, chasse à monstre mise à part, ont été conçus pour plaire au public Occidental. En fait, c'est parce qu'une partie des joueurs Ocicdentaux souhaiterait que la JRPG soit à l'image de la production occidentale : qu'on propose des univers japonais, mais qui soit open world avec le gameplay d'un Elder Scroll, d'un Mass Effect, d'un WOW, etc. Si FFXII et FFXV ont la gueule qu'ils ont, c'est parce que Square a été à l'écoute des doléances du public occidental et a essayé de faire des jeux plaisant au public JRPG classique, et au public "open world". Plus de liberté et moins de scénario, c'est queque chose qu'une partie des joueurs, même des fan de FF, voulaient. De même, pas mal de joueurs en Occident font avant tout un JRPG pour le système de combat et le tabassage de monstre. Tout ce qu'il y a autour, ils en ont rien à carrer. C'est pour cela q'un mec comme Exserv de GK t'écrira qu'un JRPG avec un background, un scénario et avec des personnages construits, c'est à chier. Le mec joue avant tout pour enchaîner les combats, donc lire des dialogues, cela l'emmerde (encore plus si c'est traduit qu'en anglais).


Citation (Ziell @ mardi 28 mars 2017, 21:14) *
La question serait peut-être plutôt de savoir, comme pour les Monster Hunter, au bout de combien d’heures on peut être fixé sur le sujet de savoir si on est fait ou non pour le jeu. Pour MH je lis plein de gens dire qu’on commence à s’amuser après 60h de jeu, pour Xenoblade Chronicle X on me parlait d’un jeu qui se révèle totalement après quelques 40h de jeu… Perso si un jeu ne m’amuse pas au bout de 10-15 heures je laisse tomber, et pourtant j’ai fait quelques jeux qui demandaient de l’apprentissage (A.R.M.A, Rainbow Six,…)


Je dirais à environ 10H-15H de jeu. En gros, après la première fois que tu visiteras le donjon procédural Mementos et avant/pendant le 2nd donjon. A ce moment là, tu auras une idée de la façon dont le jeu se déroule car sur le plan structurel/progression même, malgré plus de possibilités offertes par la suite, il n'évoluera pas beaucoup. Avant, c'est plus compliqué car c'est une espèce d'immense tutoriel te présentant les divers aspects du gameplay. Donc, que ce soit les donjons ou la partie vie lycéenne, tu es assez souvent sur des rails. Entre le 1er et le 2nd donjon, tu es un peu plus libre. Et plus tu avances dans l'aventure, plus tu gagneras en liberté. Cela te permettra aussi d'évaluer si la longueur des dialogues te convient ou si au contraire les lire va te faire chier.

Après, il y a différentes façon de jouer à Persona car il y a pluieurs niveau de difficulté. Certains jouent en normal, en hard, voire very hard pour le challenge et le stress de devoir jongler entre vie lycéenne et exploration des donjons. En général, une bonne partie de ces joueurs sont surtout intéressés par la partie Pokemon-like et les combats.

Moi, je fais partie des joueurs le faisant en easy (certains jouent même en very easy) parce que même dans ce mode, c'est déjà 100H de jeu minimun donc faut quand même déjà avoir du temps devant soi sans en plus devoir passer des heures à monter en XP ou recommencer plusieurs fois certains passages. Mais c'est surtout parce qu'en easy, tu consacres moins de temps à monter en puissance tes démons, donc tu as plus le temps de tester l'ensemble des possibilités offertes par l'aspect simulation de vie lycéenne. En gros, comme ces joueurs-là, je fais généralement un premier run en easy pour découvrir le maximum d'aspects du titre et profiter du scénario, et si un jour j'ai le temps d'en faire un second, à ce moment là, je me lancerai dans un niveau de difficulté plus élevé.
Captain T
Dragon Quest 7, 8, ce ne sont pas des pur J-RPG ? Et Pokémon ?

Je n'aime pas les A-RPG perso, je préfère des combats au tour par tour, mais je fais une exception pour Zelda ^^'

Après je veux pas être réducteur en disant que la seule chose qui change c'est le système de combat mais l'essentiel est là, non ?
Xeen
Citation (Captain T @ mercredi 29 mars 2017, 18:01) *
Dragon Quest 7, 8, ce ne sont pas des pur J-RPG ? Et Pokémon ?



J'ai dit que P5 n'était pas un JRPG "classique" comme peuvent l'être les anciens FF ou DQ, pas que DQ n'est pas un JRPG pur (série dont j'ai horreur au passage). Pokemon, c'est déjà pour moi bien plus à part. Je considère ce type de jeu comme une variante. L'élevage de bestiole, c'est déjà plus à part et faut aimer. Je ne suis franchement pas fan de ce genre de chose, Megaten fait exception parce que le système reste relativement light et qu' il y a derrière un univers qui a de la gueule (et des démons avec souvent un design bien badass).


Citation (Captain T @ mercredi 29 mars 2017, 18:01) *
Après je veux pas être réducteur en disant que la seule chose qui change c'est le système de combat mais l'essentiel est là, non ?


Non.

Fondamentalement, on peut effectivement réduire le JRPG "classique" sauce FF NES/SNES/PSX, DQ, Chrono Trigger, bref la plupart des jeux que les joueurs affectionnent, à des persos qu'on trimballe sur une carte avec transitions villes-donjons. Tu parles de systèmes de combat différents mais à part des petites subtilités, cela reste du tour par tour vu et revu.

Tout dépend des JRPGs que tu as fais dans ta vie de joueur mais dans la catégorie tactical, colle un Fire Emblem face à un Venus & Braves ou un Tokyo Wizardry et tu vas voir que les différences entre les deux ne se situent pas simplement qu'au niveau des combats.

Persona 3,4, 5, l’originalité ne vient pas du système de combat au tour par tour qui reste relativement classique. C'est l'aspect simulation de vie lycéenne et la façon dont elle est structurée qui rend la série unique. Je ne crois pas qu'il y ait d'équivalent d'ailleurs.
Firebrand
Je viens de terminer NieR Automata à 100, trophée Platine compris.

Autant j'étais assez sceptique à son annonce, autant j'ai totalement pris mon pied en y jouant. Comme le premier opus en 2010, ce NieR sera très probablement un de mes coups de cœur de cette année.

La jouabilité est excellente, on retrouve de nombreux systèmes du premier épisode (quête, pêche, éléments à collecter), c'est toujours aussi faible graphiquement mais on sent qu'une fois de plus que le pognon est passé plus dans la musique (avec beaucoup de reprises du 1er opus, très bien faites d'ailleurs) que dans le visuel et ça me satisfait pleinement ainsi. Par contre, on a parfois des freezes et le système de quêtes a de temps en temps des bizarreries.

Comme le premier opus, NieR Automata ne se limite à un premier et unique run. Si vous vous arrêtez après la première fin, vous ne ferez qu'égratigner la surface de l'histoire. Lorsque Xeen disait qu'il voulait attendre de finir toutes ses runs avant de donner son avis, il avait parfaitement raison.
Car si on ne considère que le premier run, l'histoire est beaucoup moins forte que le premier NieR et certains éléments apparaissent incohérents. Seulement, tout est finalement bien ficelé et raccord avec ce premier opus au fur et à mesure des révélations.
D'ailleurs, faut-il avoir jouer au premier pour apprécier NieR Automata? Si on ne considère le premier run, pas vraiment: on est dans le même univers, des éléments indirects nous le rappellent mais cela semble au premier abord plus à des clins d’œil pour les fans qu'autre chose et que finalement l'histoire principale est très indépendante. Mais plus on avance dans les runs, plus on voit que les éléments sont liés et si on ne connait pas les événements du premier épisode, on va louper beaucoup de choses qui seront de toute façon incompréhensibles. Donc avoir joué à NieR sur PS3/Xbos 360 me semble un plus non négligeable.

Difficile d'ailleurs de parler de l'histoire et de dire pourquoi elle est bien sans spoiler à mort et casser beaucoup de surprise. En tout cas, le jeu sait poignarder nos émotions.

Il y a cependant de petite choses que je regrette par rapport au premier.
D'un part, les rapports entre les personnages principaux sont moins percutants. Dans le premier, le héros et Grimoire Weiss se vannaient régulièrement, Kaine avait langage délicieusement fleuri... et pourtant, ils savent reproduire ce style: ils l'ont fait dans Drakengard 3 et ce dès la séquence d'intro de l'écran titre qui avait une saveur NieR incontestable. Dans NieR Automata, ça semble plus sage (mais pas toujours, heureusement) et le petit grain de folie du premier manque.
Vu qu'on explose principalement des machines, il n'y a presque pas de sang alors que le premier n'en manquait pas. Et lorsqu'on sort du bain d'hémoglobine qu'est Drakengard 3 c'est un poil décevant.
Le premier avait beaucoup de références à d'autres jeux et ça se ressentaient dans des portions de gameplay: Zelda, Resident Evil entre autres et bien entendu les manic shooters. L'aspect shoot'em up est conservé et même amplifié dans NieR Automata mais les références aux autres jeux ne semblent plsu que des clins d'oeil qui influent peu sur le gameplay. J'ai repéré 2: un à la série Street Fighter (le Père Servo avec un kimono façon Ryu) et la série Serious Sam (avec les machines kamikazes qui courent vous exploser à la gueule en hurlant). Peut-être Bayonetta (les lunettes d'Adam) mais je n'en suis pas sûr (bien que ce ne serait pas étonnant avec la participation de Platinum Games) et j'ai entendu parler d'une éventuelle référence à Dark Souls (un tableau dans un château) mais vu que je n'ai jamais joué au jeu, je n'en sais rien. Il est d'ailleurs possible que j'en ai loupé d'autres par méconnaissance des jeux en question.
Evidemment, il y a de nombreuses référence à NieR mais celles au premier Drakengard et sa fin E qui est à l'origine des événements du premier opus sont devenues très discrètes.

Enfin, un dernier reproche mais vient certainement du fait que j'ai joué à The Legend of Zelda: Breath of The Wild juste avant: c'est un monde ouvert (mais de taille relativement réduite) mais avec vraiment beaucoup de murs invisibles. Il y a des endroits on pourrait passer, mais le jeu nous en empêche. Et après un Zelda qui a cassé ces limites, c'est vraiment frustrant.

J'ai totalement retourné le jeu en dehors de 4 portes bien planquées qui restent désespérément fermées et où on me dit que je n'ai pas le droit d'y aller, ou pas les pré-requis, etc... à moins que ce soit le niveau 100 qui me manque (mais ça m'étonnerait beaucoup), je pense que ce sont des zones qui s'ouvriront avec des DLCs. Que je prendrai certainement.


Si vous avez joué au premier NieR, il n'y a aucune raison que celui-ci ne vous enchante pas. Dans le cas contraire, il ne faut pas hésiter à le découvrir mais ce serait peut-être mieux de faire le premier avant (surtout s'ils en font un remaster).
Xeen
Citation (Firebrand @ samedi 01 avril 2017, 01:12) *
Lorsque Xeen disait qu'il voulait attendre de finir toutes ses runs avant de donner son avis, il avait parfaitement raison.


Le pavé est en cours d'écriture et je ferai le retour dans le courant du mois.

Enfin fini NiOh ce week-end. Plus je me rapprochais de la fin, et moins j'en voyais le bout.

Je vais maintenant pouvoir me remettre sur des titres achetés il y a des plombes (des jeux indés surtout genre Hyper Light Drifter, les Hatoful Boyfriend, Alone with you, Not a hero), voire même que j'ai pas eu carrément le temps de commencer (le muso Berserk).
Firebrand
Citation (Xeen @ lundi 03 avril 2017, 20:07) *
Le pavé est en cours d'écriture et je ferai le retour dans le courant du mois.


Il y a un paquet de choses à en dire. aime2.gif
Ziell
Je n'y avais pas touché depuis quelques semaines mais la mise à jour d'avril de Fire Emblem Heroes semble être le fruit d'une bonne session de fumette :





Et pendant ce temps, j'ai dû invoquer largement plus de 100 héros et chopé un seul 5 étoiles. Ma dernière session ressemblait à une blague, le jeu me nargue :



Je crois que je préfère encore quand je n'ai que des 2 ou 3 étoiles, c'est plus franc.
Suliven
Citation (Ziell @ vendredi 07 avril 2017, 01:41) *
Je n'y avais pas touché depuis quelques semaines mais la mise à jour d'avril de Fire Emblem Heroes semble être le fruit d'une bonne session de fumette :
[...]

Je crois que je préfère encore quand je n'ai que des 2 ou 3 étoiles, c'est plus franc.


Arf oui cette mise à jour.... ils ont bien fumé mais je me suis bien marré !
Je reconnais que c'est pas le jeu du siècle mais il a remplacé candy crush lors de mes petites sessions de jeu

J'ai du avoir un peu plus de chance que toi sur les perso 5 étoiles, j'en ai 6 pour le moment (dont 1 qui a été transformé avec les plumes) bref de quoi avoir une petite équipe sympatoche. (tout ça sans avoir dépensé 1€)

Par contre depuis cette MAJ on a plus les 2 orbes offertes par jour sad.gif
Myaah
Aujourd'hui il y avait un bonus de connexion spécial de 10 orbes pour le coup. Ca rattrape !

Plus de chance aussi au niveau 5 étoiles, j'en ai 4 ou 5. Ils sont un peu tous arrivés en même temps pour le coup.
Zegema
Ca y est, j'ai fini The Witcher 3... et c'était une expérience sublime. 213 heures de jeu au total, avec les extensions, et je guette encore ce que je pourrai y faire, mais j'ai quasiment tout découvert. Il est définitivement rentré dans mon top 3 des meilleurs jeux auxquels il m'ait été donné de jouer, et il sera très difficile de faire beaucoup mieux à l'avenir, sauf si c'est CD Project qui s'y colle. Parce qu'on peut dire ce qu'on veut, mais le soin apporté à tout ce qui constitue ce jeu est monstrueux: le gameplay est simple mais accessible, les personnages sont formidables, la VF est une des meilleures jamais faites, les quêtes secondaires peuvent prendre des dizaines de minutes avec un soin colossal sur le contexte de chacune (les dialogues, le sens de pourquoi on le fait, etc), la musique est magnifique (Skellige, merde ...) etc etc. On a déjà dit énormément de choses sur The Witcher 3, et moi qui ne suis pas un joueur de RPG à la base, je me suis retrouvé emporté dans un truc où je voulais que ça ne termine jamais.

Voilà, je peux laisser Geralt tranquille, mais bordel, ça va être dur...
Ziell
Courage. rip_1.gif
Dwarfal
213 heures eek.gif T'as fait tous les points d'intérêt de skellige ou quoi nerd.gif
Zegema
Oui. Pour ça que j'ai plein de pognon, maintenant.
Ziell
Je n'avais jamais joué à un Wonder Boy, je l'ai pris hier sur Switch et c'est foutrement joli, même si la progression (en 30 mn de jeu du moins) est assez déroutante. C'est un open world deudé, en fait.
Xeen
Citation (Ziell @ mercredi 19 avril 2017, 19:10) *
Je n'avais jamais joué à un Wonder Boy, je l'ai pris hier sur Switch et c'est foutrement joli, même si la progression (en 30 mn de jeu du moins) est assez déroutante. C'est un open world deudé, en fait.


Non, parce que le monde est balisé en fonction des transformations, donc l'exploration est en quelque sorte "scriptée". En plus, vu l’immensité du truc et la durée réduite, parler d'open world est assez exagéré...

Enfin, pour ce que je me rappelle des versions d'origine. Je toucherai pas à ce remake, ou alors à très bas prix pour refaire le jeu version 8 bits et non remakée cartoon dégueulasse.
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'informations, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.