Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : Vos jeux du moment
Nintendo-Difference Forum > Zone Actu (Jeux Video, BlaBla et Cie) > Jeux Vidéo
Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82, 83, 84, 85, 86, 87, 88, 89, 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98, 99, 100, 101, 102, 103, 104, 105, 106
Timinou
Bah perso vu que je suis déjà sur LoL, j'ai vraiment du mal avec HotS parce que ça n'encourage QUE le teamplay. Tu peux être super bon, t'as aucune chance si t'es tout seul contre deux gars.

Dans LoL, un mec plus fort peut complètement sauver une partie où ses coéquipiers sont moyens. Et c'est vachement jouissif de faire un burst et de tuer d'un coup un adversaire.
Darque
Citation (Timinou @ mercredi 08 juillet 2015, 09:55) *
Bah perso vu que je suis déjà sur LoL, j'ai vraiment du mal avec HotS parce que ça n'encourage QUE le teamplay. Tu peux être super bon, t'as aucune chance si t'es tout seul contre deux gars.

Dans LoL, un mec plus fort peut complètement sauver une partie où ses coéquipiers sont moyens. Et c'est vachement jouissif de faire un burst et de tuer d'un coup un adversaire.


c'est exactement ce que j'aime dans Hots et ce qui fera que je ne jouerais jamais à LoL mrgreen.gif
j'adore le teamplay, je trouve que c'est bien plus jouissif de coordoner son équipe que de faire un frag solo.
d'ailleurs mon type de héro préféré reste le soutien, qui est inutile tout seul mais surpuissant au milieu de groupe

en plus ce que tu dis partiellement faux, j'ai souvent vu des joueurs forts sauver tout seul une partie sur Hots, que ce soit en donnant les bonnes instructions a la team, en accomplissant l'objectif de la map in extremis, ou en tuant plusieurs persos adverses en fin de partie (quand il y a 60 secondes de repop c'est long), oui avec les ultimes en fin de game c'est possible de renverser un combat
Kayle Joriin
Toujours sur The Witcher 3 (environ 120h de jeu). Incontestablement mon jeu de l'année, et je ne vois pas trop quel autre titre pourrait venir lui disputer cette place, même si j'ai adoré Pillars of Eternity et Splatoon (ma surprise de l'année) et que j'attends avec impatience Xenoblade Chronicles X, Fallout 4 et Torment.

Après avoir écumé Velen et une bonne partie de Novigrad, je me régale désormais sur l'Archipel de Skellige. Il y a tellement de trucs à faire et à découvrir dans ce jeu, que j'en suis sans cesse ébahi. Et ce n'est pas juste du contenu pour du contenu. La majorité des quêtes ont ainsi leur petite histoire et les lieux traversés sont non seulement variés, mais aussi très crédibles. Je suis notamment impressionné du boulot réalisé sur l'architecture de Novigrad.

En parallèle, je me suis choppé le premier Advance Wars sur l'eShop Wii U. Un épisode que je n'avais jamais fait (tout comme le second volet) et qui me donne plus que jamais envie de voir revenir la série sur 3DS. J'espère vraiment qu'Intelligent Systems bossent dessus. On avait pas eu de Fire Emblem original sur DS. Je ne souhaite pas que ce soit le cas avec Advance Wars et la 3DS.
Xeen
Dead Head Fred (PSP). Sorti il y a 8 ans et découvert comme ça à 2,5 euros.

Niveau scénario : un détective est assassiné/décapité par un parrain de la mafia. Sans que le mafieux s'en rende compte, un savant fou travaillant pour lui extirpe de la tête du privé le cerveau et les yeux pour les coller dans un bocal qu'il place ensuite sur le corps commençant à se décomposer. Le privé revient à la vie et décide de se venger, tout en essayant de se rappeler qui il est car devenu plus ou moins amnésique durant l'opération.

Globalement, le gameplay est basé sur le fait que le héros récupère au fur et à mesure du jeu plusieurs têtes interchangeables ayant chacune des spécificités durant les combats ou lors des phases d'exploration (pour la résolution d'énigmes). Cela me fait penser à Deadly Premonition : une réalisation datée, voire dégueulasse par moment (certains environnements moches, la caméra pas terrible, une chiée de loadings), mais un intérêt certain. Un jeu d'action/aventure avec un univers très proche de Grim Fandango, des persos relativement tarés, un humour style point'n clicks Lucas Arts, avec un côté gore et une vulgarité façon Conker. La durée de vie est plutôt correcte (20H en moyenne) avec pas mal de quêtes annexes. Niveau sonore, plus des musiques d'ambiance qu'autre chose (genre American McGee Alice). Très bon doublage.

Le jeu est pas mal du tout mais en raison de certains éléments de gameplay relativement basiques, notamment les combats qui sont répétitifs (des combos sur bouton + 2 coups spéciaux par tête), il est clairement déconseillé au plus grand nombre (surtout ceux qui s'intéressent plus au gameplay et qui en ont rien à foutre du reste).
Ziell
Citation (Kayle Joriin @ mercredi 15 juillet 2015, 13:36) *
Toujours sur The Witcher 3 (environ 120h de jeu). Incontestablement mon jeu de l'année, et je ne vois pas trop quel autre titre pourrait venir lui disputer cette place, même si j'ai adoré Pillars of Eternity et Splatoon (ma surprise de l'année) et que j'attends avec impatience Xenoblade Chronicles X, Fallout 4 et Torment.

Après avoir écumé Velen et une bonne partie de Novigrad, je me régale désormais sur l'Archipel de Skellige. Il y a tellement de trucs à faire et à découvrir dans ce jeu, que j'en suis sans cesse ébahi. Et ce n'est pas juste du contenu pour du contenu. La majorité des quêtes ont ainsi leur petite histoire et les lieux traversés sont non seulement variés, mais aussi très crédibles. Je suis notamment impressionné du boulot réalisé sur l'architecture de Novigrad.

Je n'en reviens pas de passer autant de temps sur ce jeu, première fois depuis un Fallout que je préfère me balader à faire des quêtes tertiaires dont je n'ai cure d'ordinaire, par peur de trop avancer dans la quête principale et d'en venir à ce moment cruel où il faudra finir le jeu. C'est pas juste le jeu de l'année pour moi, mais le jeu de ces dernières années selon mes critères. Le dernier à m'avoir à peu près autant immergé c'était Fallout: NV et pourtant il n'avait pas la moitié de la richesse (et pourtant) et de la finition de TW3.

Par contre tu arrives à voir où le temps que tu as passé dans le jeu ? Quand je regardes les stats du personnage je n'ai qu'une valeur en jours / heures / minutes qui ne correspond à rien.


Citation
En parallèle, je me suis choppé le premier Advance Wars sur l'eShop Wii U. Un épisode que je n'avais jamais fait (tout comme le second volet) et qui me donne plus que jamais envie de voir revenir la série sur 3DS. J'espère vraiment qu'Intelligent Systems bossent dessus. On avait pas eu de Fire Emblem original sur DS. Je ne souhaite pas que ce soit le cas avec Advance Wars et la 3DS.

Tu avais découvert la série avec quel(s) épisode(s) du coup ?
Kayle Joriin
Citation (Ziell @ mercredi 15 juillet 2015, 17:59) *
C'est pas juste le jeu de l'année pour moi, mais le jeu de ces dernières années selon mes critères. Le dernier à m'avoir à peu près autant immergé c'était Fallout: NV et pourtant il n'avait pas la moitié de la richesse (et pourtant) et de la finition de TW3.

C'est aussi l'un des jeux qui m'a le plus marqué ces dernières années, mais je me cantonne généralement à un classement annuel pour plus d'équité. Je trouve en effet que les titres les plus récents ont tendance a être avantagés car ils peuvent bénéficient des enseignements et des apports de ceux qui les ont précédé, ainsi que d'une maitrise technique potentiellement supérieur. Il y a donc une certaine logique à ce que mon GOTY 2015 soit supérieur dans l'absolu à mon GOTY 2014, même si ce n'est pas systématique.

Typiquement, en 2014, j'ai adoré Dragon Age Inquisition. Mais aujourd'hui, The Witcher 3 l'éclipse totalement dans mon esprit. Or, c'est assez injuste, car j'ai vraiment passé d'excellents moments sur DAI.

Citation (Ziell @ mercredi 15 juillet 2015, 17:59) *
Par contre tu arrives à voir où le temps que tu as passé dans le jeu ? Quand je regardes les stats du personnage je n'ai qu'une valeur en jours / heures / minutes qui ne correspond à rien.

Je vois ça sous Galaxy.

Citation (Ziell @ mercredi 15 juillet 2015, 17:59) *
Tu avais découvert la série avec quel(s) épisode(s) du coup ?

Avec Dual Strike, qui dans l'absolu était très proche des deux épisodes GBA. Et ensuite, j'ai fait Dark Conflict.
Zegema
Fini Shadow of the colossus en une petite dizaine d'heures. Un des plus mauvais jeux qu'il m'ait été donné de jouer ces derniers temps. J'aurais pourtant tellement voulu l'aimer, ce jeu. Mais il n'en a fait qu'à sa tête. Mention tout de même à la musique, assez fantastique. 4/10
Kayle Joriin
T'as joué à des trucs que t'as aimé ces derniers années ? huh.gif
Zegema
Ah ben dans ce que j'ai fait depuis deux ans (jeux récents + rattrapage de ce que j'avais pas fait), y'en a pas mal, ouais: les Uncharted, The Last of Us, Super Mario Galaxy 2, entre autres.
Kayle Joriin
C'est rassurant parce que j'ai l'impression que les retours que tu nous fais sont souvent négatifs.
Zegema
Ça, c'est parce que je ronchonne beaucoup. Et que, s'il y a une mécanique de gameplay ou un détail vraiment chiant, ça m'horripile assez rapidement (genre les combats navaux dans Assassin's Creed IV, qui m'ont beaucoup énervé au début). Mais y'a un paquet de jeux pour lesquels j'ai rien à redire.
Pour SotC, c'est une accumulation de détails techniques horribles qui m'ont dégoûté: simulation d'escalade pas terrible, le délai d'attente au sol quand tu te fais percuter, et les angles de caméras absolument improbables. Donc je me pignolerais pas sur The Last Guardian comme tout le monde a l'air de le faire, et j'attendrais plusieurs années après sa sortie.
CooLJeDi
Testé Splendor (iPad) :

Un jeu de société développé dans sa version digitale par Days of Wonder (SmallWorld, Ticket to Ride) et sorti en boite il y a un an par Space Cowboys, un rassemblement de joueurs français ultra geek.

Alors le jeu est très simple, comptez 5 minutes pour expliquer les règles à un joueur. A chaque tour, on a 3 possibilités : prendre des gemmes, acheter des cartes avec les gemmes ou réserver une carte pour bloquer un joueur et récupérer un joker au passage. Les cartes donnent des bonus sur les prochains achats et/ou des points de victoires. A 15 points de victoire, la partie est finie.


Le jeu installé dans sa version plateau.

Une partie en version digitale dure environ 10 minutes (à 4 joueurs), environ 30' je pense en version plateau. Le jeu est très stratégique car d'emblée il faut se faire un cheminement sur les ressources importantes à développer tout en faisant attention à ce que prennent les autres joueurs. C'est une course, ça veut dire qu'il est aussi important de se développer soi même que de gêner du mieux possible ceux qui sont devant en point ou en avancées.

Il existe une petite part de hasard sur la sortie des cartes à chaque achat qui peut forcément modifier une stratégie pré-établi. Néanmoins le but de Splendor n'est pas forcément de proposer un grand jeu de stratégie et de se prendre la tête sur des synergies avec plein de règles complexes mais plus d'offrir un petit jeu apéro aux mécaniques très agréables et dotée d'une bonne profondeur de jeu. Dommage cependant qu'il n'existe pas de mode online (tout comme Smallword hélas...) mais on peut néanmoins jouer à plusieurs sur une même tablette au tour par tour. A essayer, pour 8 euros en démat et 25 euros en version boite, Splendor rejoint pour moi d'entrée les petits jeux sympas entre potes grâce à son côté accessible tout en restant très intéressant.

8/10
Ziell
Citation (Zegema @ samedi 18 juillet 2015, 13:19) *
les Uncharted, The Last of Us


Je pense qu'il vaudrait mieux que tu te contentes de regarder des films leo.png
Zegema
Citation (Ziell @ samedi 18 juillet 2015, 18:12) *
Citation (Zegema @ samedi 18 juillet 2015, 13:19) *
les Uncharted, The Last of Us


Je pense qu'il vaudrait mieux que tu te contentes de regarder des films leo.png


Moui, bien sûr.
Kayle Joriin
J'arrive doucement sur les dernières missions principales de The Witcher 3 après 150h de jeu. Il me reste toutefois pas mal de trucs à explorer sur Skellige et quelques quêtes secondaires à compléter (dont une quête DLC qui bug à cause du patch 1.07 leo.png ). J'ai eu aussi quelques scènes assez géniale, dont une soirée de beuverie mémorable à Kaer Morhen.

En parallèle, j'ai ressorti Red Steel 2 de mes étagères. Comme souvent, je l'avais acheté lors de sa sortie, mais jamais fini. C'est toujours très sympa, malgré quelques imprécisions dans le passage shoot/slash. Et surtout, le jeu reste étonnamment propre malgré son âge, conséquence de son esthétique assez cartoon et dépouillée. Je trouve qu'il a même mieux vieilli qu'un Xenoblade, qui vire un peu à la purée de pixel aujourd'hui (sauf lors des scènes cinématiques).
Kayle Joriin
Dernier rebondissement de la quête principale sur The Witcher 3, mais je vais attendre le patch 1.08 pour espérer voir la fin correctement. Rarement un jeu m'aura en effet autant enchanté et agacé en même temps. D'un côté, on a ce que je considère comme l'un des tous meilleurs RPG de ces dernières années, et surtout un des jeux Open World les mieux scénarisés et mis en scène (seul les titres Rockstar peuvent rivaliser). De l'autre, je n'ai tout simplement jamais vu un titre se détériorer autant au fil des MàJ. Au début, je n'avais aucun problème technique, ni bugs de quête. Maintenant, ils s'accumulent presque à m'en gâcher l'expérience de jeu. Et je ne parle même pas des cinématiques qui sautent lors de l'ultime assaut. Ce qui rend bien entendu l'ensemble totalement incompréhensible.

Sinon, j'ai continué Red Steel 2, qui est vraiment très sympa. Et j'ai cédé à la curiosité en me choppant Mercenaries Saga 2. Le scénario est hyper bateau, la traduction assez médiocre, les graphismes n'égalent ni ceux de FFTA, ni ceux de Tactics Ogre, quant au game system, il est totalement repompé sur les deux titres en question. Au final, c'est toutefois cela qui sauve le jeu, parce que même s'il s'agit d'un gros plagiat, ça fonctionne plutôt bien.
Blayrow
The Witcher 3 t'y joues sur quel support ? Sur PC j'ai jamais eu aucun problème, mis à part un crash après avoir tué un monstre au moment où Geralt décapite la bête.
Kayle Joriin
Sur PC également. Et je n'avais aucun problème au début. Ils sont arrivés avec les patchs successifs. Là, avec le 1.08, j'ai au moins pu voir la fin et terminer une quête qui déconnait (L'ennemi numéro un de Skellige). Par contre, ça n'a rien changé au bug du Gwynt. Je n'ai en effet pas pu pu récupérer toutes les cartes, car après le passage au patch 1.07, les marchands et forgerons ne me filaient plus de cartes aléatoires une fois vaincus. Or, il y en a certaines qu'on ne récupère que comme ça.

J'ai aussi eu quelques bugs de notification : certaines quêtes sont réapparues dans mon journal alors que je les avais déjà finies, une autre qui a été marquée "Échec" alors que je l'avais complété, et la dernière (pendant l'épilogue) n'a jamais été validé (alors qu'elle était bien terminée). C'est pas spécialement grave, mais c'est le genre de détails qui fait tâche.

Sinon, j'ai eu très peu de crashs, mais pas mal de petits défauts techniques sont apparus en cours de route : problème d'éclairage, affichage tardifs d'éléments et de textures, perte de FPS, etc.
Xeen
RAY GIGANT (VITA JAP)

https://www.youtube.com/watch?v=bBoeYtGOJjI

Une semi déception pour le nouveau D-RPG d'Experience Inc, surtout après un Stranger of the Sword City qui avait un gameplay solide et surtout une direction artistique complètement classe.

Dans un futur proche, des créatures appelées les Gigants sont apparues sur toute la surface de la Terre et ont anéanti un grand nombre de pays/villes. Les créatures, qui sont des espèces de parasites, ont la particularité d'avoir pris la forme de divinité ou de créature de folklore en lien avec les lieux qu'elles attaquent. Le jour de l'attaque a été baptisé Zero Day. Durant les 3 années qui suivirent, une organisation s'est mise en place pour lutter contre les Gigants et préserver ce qui reste de l'humanité, en installant notamment des bases près des "ruches" des Gigants: les Megalosites. Certaines entités se sont toutefois alliées aux humains, communiquant avec eux et leur transmettant leur puissance par le biais d'artefacts. C'est de là qu'est né le concept de demi-dieu (impliquant que les Gigant ont interagi avec l'espèce humaine dans le passé). Cette transmission de puissance équivaut à une sorte de parasitage de l'hôte. Les artefacts par le biais desquels interagissent ces Gigants sont appelés les Yorigami. Les scientifiques de l'organisation ont ensuite étudié cette connexion humain-gigant pour mettre au point des "parasites de synthèse" et créer des copies des Yorigami, de moindre puissances mais utilisables par n'importe qui, les Kurogami.

Le scénario suit le point de vue de trois ados choisis par des Gigants et travaillant pour différentes branches de l'organisation : Ichiya à Tokyo (qui a réussi à raser quasiment l'intégralité de la ville quand son Gigant s'est lié à lui); Kyle qui dirige le branche anglaise et qui souffre d'un dédoublement de la personnalité; et enfin la joviale Nil pour les Caraïbes (œuvrant sur le Seaking, un ancien pétrolier reconverti en île paradisiaque). Les trois scénarios, découpés en chapitres, se suivent chronologiquement avant des chapitres finaux regroupant les trois protagonistes. Chaque team de héros est composé de trois personnages (un guerrier, un archer et un magicien). De même, chaque scénario à sa propre identité visuelle, ses propres musiques...

De base, il s'agit d'un D-RPG classique en vue subjective avec des combats au tour par tour adoptant la même orientation graphique que Time and Eternity sur PS3, soit des combats ressemblant à des séquences animées (du moins lorsqu'on choisit ses actions, autrement, pour la partie combat, on retourne sur du subjectif). Ici, pas de combats aléatoires. Tous les affrontements sont indiqués sur la carte et sont placés à des endroits spécifiques. La couleur du symbole des combats changent en fonction de leur difficulté (bleu/facile, jaune/moyen, rouge/difficile). Les ennemis ont des affinités élémentaires et des caractéristiques physiques faisant qu'ils sont faibles ou résistants à certaines attaques ou magies. Il arrive fréquemment que certains héros ne puissent occasionner aucun dégât aux ennemis/boss. L’élément important du gameplay est la jauge de points d'actions (AP). Chacune des actions des héros entame cette jauge (attaque, magie, défense, item). Six actions peuvent être configurés par personnage. Ils peuvent agir chacun jusqu'à 5 fois par tour si le capital de la jauge le permet. La jauge augmente lorsque les personnages se concentrent (mais les laissent sans défense), quand ils encaissent des coups ou à la fin du combat. Plus vite on finit un combat, plus on gagne d'APs. Le niveau de difficulté des combats impacte sur le coût des APs pour agir (réduction de moitié au double), la résistance des ennemis, leur barre de vie... Finir un combat le plus vite possible à aussi un autre intérêt. Lorsque les ennemis ne sont pas tués lors du premier tour, une jauge de parasitage se remplit au fur et à mesure qu'on enchaîne les affrontements. Une fois la jauge à 100% (au bout de 10 tours), le parasitage des héros est complet. Cette fois, interagir implique non plus d'utiliser des APs, mais de sacrifier lourdement ses points de vie. La jauge retombe à zéro une fois le combat où se produit le phénomène terminé (à éviter contre les boss donc). Une autre jauge se remplit elle aussi, permettant aux trois héros principaux de se transformer en demi-dieux. On passe alors dans une phase de jeu de rythme. Plus cette phase est réussie, plus les héros vont assener une chiée de coups à l'ennemi (parfois plus d'une cinquantaine pour un perfect...).

Ici, pas d'XP ni de thunes. En fait, tout se fait par le biais de ressources qu'on récupère en affrontant les ennemis ou qu'on trouve dans des coffres. Les ressources débloquent des nouvelles compétences/aptitudes pour les combats, augmentent les caractéristiques des héros qui s'apparentent à des lvl d'XP (physique, magie, etc...), et permettent aux héros de fabriquer/améliorer leurs armes ainsi que de créer de nouveaux items.

Si le gameplay est intéressant sur la papier, ça se casse souvent la gueule en jeu à cause d'une intention pas forcément critiquable : faire de Ray Gigant un "Story-DRPG" accessible au plus grand nombre et aux fans de JRPG généralement réticents au DRPG. Mais du coup, ce qui aurait pu s'avéré comme un parcours nécessitant de la stratégie (faire le bon choix dans la sélection des affrontements des ennemis, l’ordre dans lequel on va les battre...) se révèle être une promenade de santé. Il faut attendre les 2/3 du jeu pour commencer à rencontrer du challenge (avec une difficulté s'envolant sur les 2 derniers chapitres) . Ce problème là devrait être corrigé dans la mesure où des DLC gratuits devraient arriver courant septembre avec le choix de plusieurs niveaux de difficulté, un mode New game +, un nouveau mode de jeu, ainsi qu'un nouveau boss de fin et des épilogues pour chaque héros en plus de la conclusion normale.

Le second défaut concerne les environnements des donjons. Certes, on explore 20 donjons au total mais il n'y a que 5 environnements : 3 correspondent aux Megalosites propres à chaque héros; 1 à une dimension parallèle, une caverne de cristal, commune à toutes les team (au point de faire cet environnement 8 fois); et enfin le donjon final conséquent. Et si les derniers donjons sont relativement bien foutus, les premiers sont guère intéressants. Les donjons d'Ichiya sont très basiques, là où ceux de Nil proposent une exploration plus poussée et retorse (avec résolution d'énigmes que des non-japonisants ne peuvent trouver sans soluce sous les yeux). A cela s'ajoute une structure générale redondante. Pour chaque scénario, on alterne 3 fois : exploration d'une section du Megalosite -> combat avec un middle-boss ; et dimension // -> combat contre un boss.

Ray Gigant parvient à s'en sortir avec : son scénario possédant de bons rebondissements, notamment concernant les secrets de l'organisation luttant contre les Gigants, ainsi que les cliffhanger lors des changements de protagonistes faisant bien monter la tension; son ambiance; ses héros attachants (certains meurent); sa réalisation technique de bonne facture pour un D-RPG en vue subjective (le visuel des combats est très réussi); et enfin une bonne BO exception faîte des chansons qui sont en total décalage avec l'ambiance du titre. Les combats contre les boss font d'ailleurs leur effet. Ces gigants font plusieurs dizaines de mètre de haut et les affrontements, même s'il ne s'agit que d'une feature graphique sans impact sur le gameplay (dommage), adoptent alors 3 plans : le mage éloigné de la zone de combat, l'archer au pied du gigant et le guerrier face à sa tête. Actuellement, avec le niveau de difficulté proposé, la durée de vie est de l'ordre de 25H-30H.

Conclusion, un titre plaisant mais n'exploitant pas tout son potentiel, cela étant d'autant plus flagrant vu le passif du développeur. Par contre, il est possible que l'ajout des niveaux de difficulté supplémentaires modifie l'expérience de jeu.

-----------------------------

Autrement, commencé CODENAME STEAM. Pour le moment j'aime bien. La patte artistique et l'ambiance me bottent, en tout cas suffisamment pour me faire oublier que le reste est limite proche du désastre.
CooLJeDi
Déjà l'essentiel c'est que Ray Gigant ne pue pas du cul.

Désole, je sors ----> []
Kayle Joriin
Quel dévouement ! smurf.gif

Sinon, je viens de finir Red Steel 2. Une expérience plutôt sympa, malgré quelques soucis de maniabilité. Cela étant, le jeu a relativement bien vieilli. Il est clairement meilleur que son prédécesseur (ce qui n'était pas forcément difficile), mais il m'aura quand même moins marqué. Et puis la fin est bien pourrie. Non pas que le scénario ait grand intérêt de manière générale, mais il y a quand même quelques scènes plutôt sympa. Ils auraient donc pu essayer de faire une conclusion un peu plus épique parce que le dernier boss et la cinématique de fin qui se bouclent en deux minutes chrono, bof...

Du coup, je retrouve sur ma partie de Suikoden 2.
Timinou
Citation (CooLJeDi @ samedi 18 juillet 2015, 18:09) *
Testé Splendor (iPad) :

Un jeu de société développé dans sa version digitale par Days of Wonder (SmallWorld, Ticket to Ride) et sorti en boite il y a un an par Space Cowboys, un rassemblement de joueurs français ultra geek.

Alors le jeu est très simple, comptez 5 minutes pour expliquer les règles à un joueur. A chaque tour, on a 3 possibilités : prendre des gemmes, acheter des cartes avec les gemmes ou réserver une carte pour bloquer un joueur et récupérer un joker au passage. Les cartes donnent des bonus sur les prochains achats et/ou des points de victoires. A 15 points de victoire, la partie est finie.


Le jeu installé dans sa version plateau.

Une partie en version digitale dure environ 10 minutes (à 4 joueurs), environ 30' je pense en version plateau. Le jeu est très stratégique car d'emblée il faut se faire un cheminement sur les ressources importantes à développer tout en faisant attention à ce que prennent les autres joueurs. C'est une course, ça veut dire qu'il est aussi important de se développer soi même que de gêner du mieux possible ceux qui sont devant en point ou en avancées.

Il existe une petite part de hasard sur la sortie des cartes à chaque achat qui peut forcément modifier une stratégie pré-établi. Néanmoins le but de Splendor n'est pas forcément de proposer un grand jeu de stratégie et de se prendre la tête sur des synergies avec plein de règles complexes mais plus d'offrir un petit jeu apéro aux mécaniques très agréables et dotée d'une bonne profondeur de jeu. Dommage cependant qu'il n'existe pas de mode online (tout comme Smallword hélas...) mais on peut néanmoins jouer à plusieurs sur une même tablette au tour par tour. A essayer, pour 8 euros en démat et 25 euros en version boite, Splendor rejoint pour moi d'entrée les petits jeux sympas entre potes grâce à son côté accessible tout en restant très intéressant.

8/10


Drôle, j'avais pas fait gaffe à ton poste avant, et c'est maintenant que le copain a insisté pour acheter la version plateau que le je vois nerd.gif

C'est un jeu vraiment très sympa effectivement, et qui peut changer pas mal en fonction des cartes qui sortent.

Et l'avantage de la version plateau, c'est que les jetons gemmes sont assez lourds, ça fait cool biggrin.gif


Sinon niveau jeux : je me refais actuellement Baten Kaitos.

Même constat qu'à l'époque : le système de combat et plus généralement de magnus est vraiment sympa (et pour le coup ça choque moins de trouver une miche de pain dans une jarre), mais :

- Le rythme des cinématiques est vraiment pas naturel. Couplé avec les doublages fort peu convaincants (et manifestement enregistrés dans des toilettes) et les animations des personnages moisies, c'est assez ridicule en fait.
- Les combats sont LOOOOOOONGS. Mais longs. Mention spéciale à Giacomo.

Mais sinon, difficile à croire, mais j'aime bien nerd.gif
CooLJeDi
Ouais, Splendor est typiquement le petit jeu d'apéro par excellence. Je ne jouerai pas à ça toute la soirée mais comme un King of Tokyo, sur quelques parties avant de passer aux choses sérieuses, il fait parfaitement le taf !

Kayle Joriin
Ça me fait penser que ce topic n'a pas été mis à jour depuis 5 ans. fear2.gif

Citation (Timinou @ vendredi 14 août 2015, 09:51) *
- Le rythme des cinématiques est vraiment pas naturel. Couplé avec les doublages fort peu convaincants (et manifestement enregistrés dans des toilettes) et les animations des personnages moisies, c'est assez ridicule en fait.

Pour moi, le pire dans les dialogues de Baten Kaitos, en plus d'avoir été enregistrés dans des chiottes d'aire d'autoroute, c'est que leur ton était parfois en totale contradiction avec les textes.
Ziell
J'ai réussi à jouer pas mal ces derniers mois après un début d'année rachitique (et Majora's Mask 3DS en plan à la moitié, j'essaierai de reprendre plus tard).

The Witcher 3 (PS4) : fini il y a 2-3 semaines et j'ai encore un pincement au cœur en y repensant, ça faisait des années que je n'étais pas autant rentré dans un jeu. Du coup pour en savoir plus sur l'histoire j'ai lu des tonnes de pages de Wiki et regardé des récap texte et vidéo des deux premiers ; j'y ai passé tellement de temps au final que j'aurais mieux fait de me les faire nerd.gif d'autant que le 2nd a l'air encore regardable (le 1er un peu moins). J'attends avec impatience les extensions, que je serai ravi de payer au prix fort.
Je regrette que le level cap pour l'obtention des équipements « mastercrafted » ait été élevé au niveau 35 car après le niveau 30 j'ai galéré pour monter en niveaux, à la fin du jeu les combats étaient trop simples en Normal, et je n'avais pas envie de passer en hard car l'inventaire étant chiant à utiliser, hors de question de me priver de la régénération de vie qu'offre la méditation en Normal.
À part ça pas grand-chose à dire, le jusqu'au-boutisme de CD Red Projekt est à applaudir, y compris dans leur suivi après la sortie du jeu. À noter que si KJ a raison de souligner que les patchs (notamment le 1.07 il me semble) ont un peu foutu la merde, pour la grande majorité des joueurs aucun bug bloquant la progression de la quête principale n'a été rencontré, vu l'ampleur du jeu je suppose que ça reste acceptable. Me concernant je n'ai rencontré que deux bugs dans la progression :
- le premier lors de la première partie (imposée) de Gwent > freeze systématique si je tentais de passer mon tour (ce vers quoi le tuto poussait) ; après 4 ou 5 tentatives, j'ai juste mis toutes mes cartes sur la table, gagné mystérieusement, puis plus jamais rejoué au Gwent (comme dans FFIX, les jeux de cartes avec une IA n'ont jamais été mon kif, comme disent les jeunes). Apparemment peu de gens ont été touchés par ce bug.
- le second peu avant la fin du jeu, lorsque j'ai choppé la quête « Skellige's Most Wanted » : depuis la 1.07 il est impossible de finir la quête car une fois vaincu, le loup-garou répète indéfiniment une anim au lieu de déclencher une cinématique, et malheureusement j'ai lu que ça n'a toujours pas été résolu dans la 1.08.

- Yoshi’s Wooly World (Wii U) : je suis rendu au 3ème monde. C’est joli (mais ça ne me décolle pas la rétine comme je l’aurais espéré, je trouve que ça aurait pu être plus fin et moins synthétique ; je regarderai ce que donnera le prochain Little Big Planet sur PS4 pour voir si ce grief est légitime ou non. Ça se contrôle bien et il y a des bonnes idées un peu partout lors des premiers niveaux, le problème c’est qu’au final des niveaux les nouvelles idées se font rares. En termes de difficulté, comme je l’ai lu un peu partout, il n’y en a aucune (pour l’instant) (j’ai lu que le monde 8 se corse, j’ai le temps) donc je m’efforce de récupérer des objets mais je pense que je vais finir par tracer, la collectionnite n’étant pas mon fort.
Au final c’est mignon et ça met de bonne humeur, mais impossible de jouer plus de 2 ou 3 niveaux d’affilée, après je me lasse donc j’y joue par petites touches, c’est un petit jeu d’à côté. À deux c’est assez sympa, le gobage de co-équipier est un peu la version moderne du débranchage de manette damnerd.gif plus rigolo que coopératif en pratique. Ah et, ils auraient dû enregistrer plus de bruitages différents pour Yoshi car ça tourne vite en rond.
Pour ceux qui ont joué aux deux, qui remporte le match visuel VS gameplay entre Yoshi WW et Kirby TRC ?

- Metal Gear Solid 4 (PS3) : avant l’année dernière je n’avais joué qu’à Ghost Babel il y a… un petit moment déjà. Je me suis chopé MGS: The Legacy Collection l’année dernière et me suis donc farci MGS 1, 2, 3 et donc le 4 depuis. Je suis très perplexe au final. J’avais pas mal fantasmé sur MGS2 à l’époque (dégâts localisés sur des pastèques et des vitres !), et le 4 semblait apporter aussi une bonne claque visuelle. De ce côté-là, le jeu ne déçoit pas : 7 ans après sa sortie je l’ai trouvé très joli, là où le 3 m’avait semblé être une bouillie de pixels (c’est celui qui vieillit le plus mal pour moi à cause de ses milieux riches en feuillages ; le 2 reste plus propre car surtout en intérieur).
Concrètement, sur les phases de jeu, c’est comme les précédents : je me suis un peu forcé car l’infiltration, je la préfère sanglante et brutale à la Dishonored, et me planquer et sortir un bouquin chaque fois que je suis repéré, ça me gonfle un peu.
Là où je suis le plus partagé, c’est sur le background de la série : d’un côté l’ambiance est enveloppante et cohérente à travers la série, mais de l’autre je n’ai jamais vu autant de personnages ridicules et d’acting lourdingue à la japonaise (voulant imiter les films US, drôle de mélange indigeste) que dans cette série. Otacon, Sunny, Ocelot (surtout dans le 3), la moitié des boss de la série (notamment les « Beauties » du 4) et surtout ce putain de Vamp font partie des personnages les plus ridicules de l’histoire du jeu vidéo, l’impression de regarder un série B sur TMC lors de la moitié des cinématiques. Et pourtant j’ai développé un certain attachement envers la famille de Big Boss et Raiden. Mais le reste du temps le père Kojima force le pathos sur des personnages dont je n’ai vraiment rien à branler, les histoires autour d’Otacon, Meryl et Akiba sont à se frapper la tête contre un mur dans ce 4ème opus.
Sans surprise, je l'avais lu partout : dans ce 4ème opus composé à 70% de cinématiques, on s'ennuie ferme la moitié du temps si on n'a pas un bouquin à lire pendant les cinématiques. Par contre la chorégraphie des combats lors des cinématiques de ce 4ème opus est aussi impressionnante que les séquences émotions sont ridicules. Les phases avec Raiden puent la classe (je vais peut-être réessayer Rising finalement malgré la démo peu convaincante) alors que tout le long de l'insupportable scène de fin Meryl / Akiba VS 30 000 Haven troopers, je rêvais que les deux se prennent une balle perdue.
Je ne sais vraiment pas quoi en penser. Je trouve que c’est une des séries les plus surestimées auxquelles j’ai pu jouer car la mise en scène frôle trop souvent le ridicule et que le gameplay est trop limité par l’IA dans les choux ; et en même temps la DA tout au long de la série est remarquable, que ce soit du côté visuel (dans l’histoire de jeux vidéo, il y a eu les artworks de Yoshitaka Amano, et ceux de Yôji Shinkawa), sonore (la scène de fin de MGS3 et la BO des dix mille scènes de fin de MGS4) ou dans le caractère expérimental que Kojima a donné à des tonnes de séquences de jeu (taquiner le 4ème mur avec Mantis, couper l’écran en deux sur certaines scènes de MGS4,…)
Malgré ce bilan mitigé, je pense me choper le 5, histoire de rentabiliser les heures passées à lire des Wiki autour de la série pour essayer de comprendre quelque chose à ce bric-à-brac damnerd.gif Par contre je ne pense pas avoir le courage de refaire un bon dans le temps pour me farcir Peace Walker.
Je vais aussi essayer de me choper Ground Zeroes, il doit se trouver à 10 € en occase.

Me reste à boucler Majora's Mask 3DS, Yoshi WW donc, Hotline Miami 2 que j'ai aussi laissé en suspens, puis pour la suite j'envisage (dans le désordre) :
- Bioshock Infinite pour boucler (?) la série
- Dead Space 2, mais ça attendra l'hiver
- Wasteland 2, pour me préparer pour Fallout 4 (ou m'en consoler si F4 se révèle plus proche du 3 que de NV)
- Monster Hunter 4 sur 3DS, mais il faudra que je me trouve des coéquipiers en ligne
- Zelda SS (en me forçant)
Kayle Joriin
Citation (Ziell @ dimanche 16 août 2015, 22:23) *
et je n'avais pas envie de passer en hard car l'inventaire étant chiant à utiliser, hors de question de me priver de la régénération de vie qu'offre la méditation en Normal.

Franchement tu aurais pu, car le mode hard n'a rien de fondamentalement compliqué. Surtout vers la fin quand on est de toute manière bien plus puissant que les ennemis de la quête principale. J'essaierai le mode de difficulté maximum lors de mon New Game +.

Citation (Ziell @ dimanche 16 août 2015, 22:23) *
À part ça pas grand-chose à dire, le jusqu'au-boutisme de CD Red Projekt est à applaudir, y compris dans leur suivi après la sortie du jeu. À noter que si KJ a raison de souligner que les patchs (notamment le 1.07 il me semble) ont un peu foutu la merde, pour la grande majorité des joueurs aucun bug bloquant la progression de la quête principale n'a été rencontré, vu l'ampleur du jeu je suppose que ça reste acceptable.

Moi, ce qui m'a emmerdé, c'est que je n'avais strictement aucun problème au début. Et ils sont venus avec les patchs.

Citation (Ziell @ dimanche 16 août 2015, 22:23) *
- le second peu avant la fin du jeu, lorsque j'ai choppé la quête « Skellige's Most Wanted » : depuis la 1.07 il est impossible de finir la quête car une fois vaincu, le loup-garou répète indéfiniment une anim au lieu de déclencher une cinématique, et malheureusement j'ai lu que ça n'a toujours pas été résolu dans la 1.08.

Et ce qui me concerne, le patch 1.08 a résolu le bug du loup-garou.

En tout cas, malgré les problèmes techniques, The Witcher 3 est clairement un des titres les plus marquants auxquels j'ai pu jouer en 25 ans de "carrière". Notamment grâce à son level design extrêmement crédible et sa narration assez exceptionnelle de justesse. La relation entre Geralt et Ciri est ainsi l'une des plus touchantes que j'ai vu dans un jeu vidéo, et de manière générale, les personnages sont très réussis. Il y a également beaucoup d'humour et le jeu fait un gros doigt au politiquement correct sans tomber pour autant dans le gratuit. Petite pensée pour les discussions de passants qu'on entend ici ou là, et qui sont parfois assez "surprenantes". Et comment ne pas aimer ces gros abrutis de trolls ? Notamment le passage avec ce bon vieux Talar et sa grande gueule.
Firebrand
Citation (Ziell @ dimanche 16 août 2015, 22:23) *
- Yoshi’s Wooly World (Wii U) : je suis rendu au 3ème monde. C’est joli (mais ça ne me décolle pas la rétine comme je l’aurais espéré, je trouve que ça aurait pu être plus fin et moins synthétique ; je regarderai ce que donnera le prochain Little Big Planet sur PS4 pour voir si ce grief est légitime ou non. Ça se contrôle bien et il y a des bonnes idées un peu partout lors des premiers niveaux, le problème c’est qu’au final des niveaux les nouvelles idées se font rares. En termes de difficulté, comme je l’ai lu un peu partout, il n’y en a aucune (pour l’instant) (j’ai lu que le monde 8 se corse, j’ai le temps) donc je m’efforce de récupérer des objets mais je pense que je vais finir par tracer, la collectionnite n’étant pas mon fort.


Pour l'avoir terminé à fond, certains niveaux optionnels sont vraiment hard, mais il faudra que tu aies au moins toutes les fleurs pour les débloquer. Et comme d'hab', c'est plus difficile si tu essaies de tout obtenir. D'ailleurs, Nintendo ne s'en est pas caché: la ligne droite c'est pour les joueurs qui ne veulent pas se fouler (+/- mode relax) et la recherche/collecte pour les hardcores. Et si tu veux encore augmenter la difficulté, n'utilise pas les badges.
Par contre, j'ai trouvé que le jeu se renouvelait constamment avec des niveaux qui ne se ressemblent pas.

Citation (Ziell @ dimanche 16 août 2015, 22:23) *
Pour ceux qui ont joué aux deux, qui remporte le match visuel VS gameplay entre Yoshi WW et Kirby TRC ?


J'ai préféré Yoshi, tant sur le plan visuel que sur le plan contenu/gameplay. Je me suis plus forcé pour Kirby et d'ailleurs je n'ai pas cherché à atteindre le 100% car il s'avère souvent frustrant.
Ziell
Citation (Kayle Joriin @ dimanche 16 août 2015, 22:47) *
Citation (Ziell @ dimanche 16 août 2015, 22:23) *
et je n'avais pas envie de passer en hard car l'inventaire étant chiant à utiliser, hors de question de me priver de la régénération de vie qu'offre la méditation en Normal.

Franchement tu aurais pu, car le mode hard n'a rien de fondamentalement compliqué.

Comme je le disais ce n'est pas tant un souci de difficulté que de temps perdu en allers-retours supplémentaires dans le menu du fait de l'absence de régénération lors de la méditation en Hard. Je ne sais pas comment c'est sur PC, mais sur PS4 le menu est lent à charger (ouverture initiale + préchargement pour chaque onglet de l'inventaire...) et peu ergonomique. Donc vu comme les potions de Swallow régénèrent peu et lentement, je n'ose imaginer le temps supplémentaire passé dans les menus en mode Hard.


Citation (Kayle Joriin @ dimanche 16 août 2015, 22:47) *
Citation (Ziell @ dimanche 16 août 2015, 22:23) *
- le second peu avant la fin du jeu, lorsque j'ai choppé la quête « Skellige's Most Wanted » : depuis la 1.07 il est impossible de finir la quête car une fois vaincu, le loup-garou répète indéfiniment une anim au lieu de déclencher une cinématique, et malheureusement j'ai lu que ça n'a toujours pas été résolu dans la 1.08.

Et ce qui me concerne, le patch 1.08 a résolu le bug du loup-garou.

Tant mieux. Le fix n'était pas cité dans le changelog pourtant assez exhaustif, c'est dire s'ils ont des trucs à corriger ! Enfin je pense qu'après le 1.08 ça devrait se calmer, en tout cas j'espèrent qu'ils ne mobilisent pas trop de leurs ressources sur le NG+ et cette histoire de modding : ils ont déjà bien assuré côté SAV, je veux voir les extensions et leur prochain jeu maintenant punk.gif

Citation (Kayle Joriin @ dimanche 16 août 2015, 22:47) *
En tout cas, malgré les problèmes techniques, The Witcher 3 est clairement un des titres les plus marquants auxquels j'ai pu jouer en 25 ans de "carrière". Notamment grâce à son level design extrêmement crédible et sa narration assez exceptionnelle de justesse. La relation entre Geralt et Ciri est ainsi l'une des plus touchantes que j'ai vu dans un jeu vidéo, et de manière générale, les personnages sont très réussis. Il y a également beaucoup d'humour et le jeu fait un gros doigt au politiquement correct sans tomber pour autant dans le gratuit. Petite pensée pour les discussions de passants qu'on entend ici ou là, et qui sont parfois assez "surprenantes". Et comment ne pas aimer ces gros abrutis de trolls ? Notamment le passage avec ce bon vieux Talar et sa grande gueule.

Sans parler de la thématique de la ségrégation qui, sans casser la baraque niveau profondeur, est bien traitée, c'est agréable à voir.
À propos de races, qui pourrait m'expliquer comment il se peut qu'il n'y ait qu'un seul et unique noiche (Hattori) (et aucun noir il me semble ?) dans tout le jeu ? leo.png


Citation (Firebrand @ dimanche 16 août 2015, 22:58) *
Citation (Ziell @ dimanche 16 août 2015, 22:23) *
- Yoshi’s Wooly World (Wii U) : je suis rendu au 3ème monde. C’est joli (mais ça ne me décolle pas la rétine comme je l’aurais espéré, je trouve que ça aurait pu être plus fin et moins synthétique ; je regarderai ce que donnera le prochain Little Big Planet sur PS4 pour voir si ce grief est légitime ou non. Ça se contrôle bien et il y a des bonnes idées un peu partout lors des premiers niveaux, le problème c’est qu’au final des niveaux les nouvelles idées se font rares. En termes de difficulté, comme je l’ai lu un peu partout, il n’y en a aucune (pour l’instant) (j’ai lu que le monde 8 se corse, j’ai le temps) donc je m’efforce de récupérer des objets mais je pense que je vais finir par tracer, la collectionnite n’étant pas mon fort.

Pour l'avoir terminé à fond, certains niveaux optionnels sont vraiment hard, mais il faudra que tu aies au moins toutes les fleurs pour les débloquer. Et comme d'hab', c'est plus difficile si tu essaies de tout obtenir. D'ailleurs, Nintendo ne s'en est pas caché: la ligne droite c'est pour les joueurs qui ne veulent pas se fouler (+/- mode relax) et la recherche/collecte pour les hardcores. Et si tu veux encore augmenter la difficulté, n'utilise pas les badges.
Par contre, j'ai trouvé que le jeu se renouvelait constamment avec des niveaux qui ne se ressemblent pas.

Le problème c'est que je suis entre les deux (et sûrement pas seul dans ce cas) : d'un côté, comme Yoshi se manie bien et que les niveaux sont bien conçus, j'aurais envie de les faire d'une traite comme un niveau d'un Sonic ou d'un Rayman, et de l'autre j'ai envie de mobiliser les 2-3 neurones requis pour tout choper sur certains tableaux. Le 100% ne m'intéresse pas du tout, donc j'ai le cul entre deux chaises : envie de rusher, mais pas envie de finir les niveaux les poches vides.

Citation (Firebrand @ dimanche 16 août 2015, 22:58) *
Citation (Ziell @ dimanche 16 août 2015, 22:23) *
Pour ceux qui ont joué aux deux, qui remporte le match visuel VS gameplay entre Yoshi WW et Kirby TRC ?

J'ai préféré Yoshi, tant sur le plan visuel que sur le plan contenu/gameplay. Je me suis plus forcé pour Kirby et d'ailleurs je n'ai pas cherché à atteindre le 100% car il s'avère souvent frustrant.

Je viens de regarder quelques vidéos, Kirby ne m'excite pas des masses en effet, le gimmick pâte à modeler semble offrir moins de possibilités (du moins pas sur des niveaux « figés »).
Du coup si tout se manie en traçant des « rainbow roads » sous Kirby, tu passes ton temps les yeux rivés sur le GamePad ?


PS : MGS Ground Zeroes est à 10 € au lieu des 20 habituels sur le PSN jusqu'au 27 août, yay.
Kayle Joriin
Citation (Ziell @ lundi 17 août 2015, 00:34) *
Comme je le disais ce n'est pas tant un souci de difficulté que de temps perdu en allers-retours supplémentaires dans le menu du fait de l'absence de régénération lors de la méditation en Hard. Je ne sais pas comment c'est sur PC, mais sur PS4 le menu est lent à charger (ouverture initiale + préchargement pour chaque onglet de l'inventaire...) et peu ergonomique. Donc vu comme les potions de Swallow régénèrent peu et lentement, je n'ose imaginer le temps supplémentaire passé dans les menus en mode Hard.

Bah en fait, je ne vois pas trop le temps supplémentaire qu'on pourrait perdre dans les menus en mode Hard. D'autant que pour vraiment récupérer de la vie, les décoctés de Raffard le Blanc sont plus efficaces que les élixirs d'hirondelle, même s'ils sont moins pratiques en combat du fait de leur toxicité. Tu prends juste avant de méditer et ça te remplace facilement l'absence de régénération. Sinon, t'as aussi une compétence pratique pour récupérer de la vie durant la journée (même si j'ai fini par la virer au bout d'un moment.

Citation (Ziell @ lundi 17 août 2015, 00:34) *
je veux voir les extensions et leur prochain jeu maintenant punk.gif

Pour Cyberpunk 2077, je crois qu'on peut tabler sur 2017-2018.

Citation (Ziell @ lundi 17 août 2015, 00:34) *
Sans parler de la thématique de la ségrégation qui, sans casser la baraque niveau profondeur, est bien traitée, c'est agréable à voir.
À propos de races, qui pourrait m'expliquer comment il se peut qu'il n'y ait qu'un seul et unique noiche (Hattori) (et aucun noir il me semble ?) dans tout le jeu ? leo.png

En encore... La thématique du racisme et du ségrégationnisme était bien plus présente dans les deux précédents volets, je trouve. Ici, on en entend beaucoup moins parler, sauf du côté de Novigrad.

Sinon, Hattori est un elfe, donc rien à voir avec un noiche (encore que... métaphore, tout ça). Et concernant l'absence de personnages noirs (ou d'autres "pigmentations"), ça s'explique peut-être par le fait qu'il s'agit d'un jeu polonais inspiré d'un roman polonais, donc les histoires de représentativités ethniques et les controverses qui y sont liées, ça leur passe sans doute un peu au dessus de la tête.

Après, ça fait aussi tout simplement partie de la logique de l'univers créé par Sapkowski. Les "Royaumes du Nord" s'inspirent ainsi de l'Europe médiévale, Nilfgaard rappelle bien entendu l'Empire Romain, et les contrées plus "exotiques", comme Zerrikania ou Zangwebar, sont simplement évoquées. On affronte toutefois un mage zerrikanien nommé Azar Javed dans le premier The Witcher.

Personnellement, je ne trouve pas choquant qu'un univers de fantasy qui se veut un peu réaliste fasse ce genre de choix, même s'il peut aussi parfaitement jouer la carte de la diversité ethnique, comme dans les Elder's Scrolls par exemple. De la même manière, je ne trouvais pas choquant qu'en son temps, un Jade Empire ne présente que des personnages asiatiques (c'était un peu normal, non ?). Ce serait plus critiquable s'il s'agissait d'un univers moderne ou futuriste.
Firebrand
Citation (Ziell @ lundi 17 août 2015, 00:34) *
Je viens de regarder quelques vidéos, Kirby ne m'excite pas des masses en effet, le gimmick pâte à modeler semble offrir moins de possibilités (du moins pas sur des niveaux « figés »).
Du coup si tout se manie en traçant des « rainbow roads » sous Kirby, tu passes ton temps les yeux rivés sur le GamePad ?


Il y a des niveaux avec beaucoup de verticalité, et si le gameplay se concentre sur le tracé il y a suffisamment de situations pour l'exploiter de diverses manières ou tester ta dextérité (parfois mise à rude épreuve, surtout si tu veux accéder aux objets à collecter). On ne peut donc pas vraiment parler d'un gameplay pauvre. Mais il y a clairement moins de mouvements possibles que dans Yoshi et les deux jeux n'ont pas grand chose en commun.
Maintenant, c'est clair, avec ce jeu tu peux pratiquement éteindre la télé si tu joues seul... à moins de savoir tracer sans regarder le GamePad, mais je pense qu'il faut un minimum d'entrainement.
Ziell
Citation (Kayle Joriin @ lundi 17 août 2015, 01:40) *
Citation (Ziell @ lundi 17 août 2015, 00:34) *
je veux voir les extensions et leur prochain jeu maintenant punk.gif

Pour Cyberpunk 2077, je crois qu'on peut tabler sur 2017-2018.

Sachant que CD Projekt RED a annoncé le jeu en 2012, qu'il est développé par une équipe différente de The Witcher (même si une partie des développeurs a tout de même rejoint l'autre équipe une fois TW3 sorti) et que leurs quelques jeux ont pour l'instant mis dans les 4 ans chacun à sortir, fin 2016 - courant 2017 semble envisageable s'ils commencent à bien en parler en 2016. Évidemment ça ne sont que des suppositions et ça ne veut pas dire grand-chose d'un type de jeu à l'autre, mais ils ont probablement des cycles de développement à respecter.
Tout dépend de quand on estime que le développement a commencé, entre l'annonce en 2012, la première teaser en 2013 et la relance cette année.


Citation (Kayle Joriin @ lundi 17 août 2015, 01:40) *
Citation (Ziell @ lundi 17 août 2015, 00:34) *
Sans parler de la thématique de la ségrégation qui, sans casser la baraque niveau profondeur, est bien traitée, c'est agréable à voir.
À propos de races, qui pourrait m'expliquer comment il se peut qu'il n'y ait qu'un seul et unique noiche (Hattori) (et aucun noir il me semble ?) dans tout le jeu ? leo.png

En encore... La thématique du racisme et du ségrégationnisme était bien plus présente dans les deux précédents volets, je trouve. Ici, on en entend beaucoup moins parler, sauf du côté de Novigrad.
Sinon, Hattori est un elfe, donc rien à voir avec un noiche (encore que... métaphore, tout ça). Et concernant l'absence de personnages noirs (ou d'autres "pigmentations"), ça s'explique peut-être par le fait qu'il s'agit d'un jeu polonais inspiré d'un roman polonais, donc les histoires de représentativités ethniques et les controverses qui y sont liées, ça leur passe sans doute un peu au dessus de la tête.

En fait j'ai mélangé. Pour Hattori effectivement c'est un elfe, aucun doute là-dessus passée la référence du nom, mais ce auquel je pensais, c'est qu'à un moment, au cours d'une cinématique de la narration sur Skellige il me semble, lors d'un mouvement de foule, j'ai vu un personnage féminin aux traits asiatiques, vêtu d'une tunique à capuche. Je crois que Geralt la fixe, on la voit quelques secondes puis elle disparaît. Je n'ai pas compris la scène, et quand je cherche « asian in the witcher » ou « asian hood witcher » sur Google je ne trouve rien : j'ai probablement déliré, y ayant joué jusqu'à pas d'heures à plusieurs reprises pleure.gif
Je suis pourtant quasi sûr sinon ça ne m'aurait pas autant surpris, mais je n'ai pas le courage de me retaper 100 heures de jeu pour le prouver ( damnerd.gif ) vu que je n'ai aucune idée du moment précis où ça se déroule, sinon que c'était dans la seconde moitié du jeu.

Et voilà comment on lance une légende urbaine vidéoludique moisie qui ne dépassera pas le cadre de ce topic hibouc.gif
Kayle Joriin
Citation (Ziell @ lundi 17 août 2015, 04:09) *
Sachant que CD Projekt RED a annoncé le jeu en 2012, qu'il est développé par une équipe différente de The Witcher (même si une partie des développeurs a tout de même rejoint l'autre équipe une fois TW3 sorti) et que leurs quelques jeux ont pour l'instant mis dans les 4 ans chacun à sortir, fin 2016 - courant 2017 semble envisageable s'ils commencent à bien en parler en 2016. Évidemment ça ne sont que des suppositions et ça ne veut pas dire grand-chose d'un type de jeu à l'autre, mais ils ont probablement des cycles de développement à respecter.
Tout dépend de quand on estime que le développement a commencé, entre l'annonce en 2012, la première teaser en 2013 et la relance cette année.

Même si le projet a bien débuté en 2012, il a été mis en pause le temps de finir The Witcher 3, et on en a encore rien vu de concret. S'ils ne recommencent à en parler que l'année prochaine, une sortie en 2016 me semble du coup assez peu probable. Donc, je verrais bien une première date pour 2017. Et connaissant CDPR, un ou plusieurs reports ne sont pas à exclure. Ce qui pourrait nous ammener en 2018.

Citation (Ziell @ lundi 17 août 2015, 04:09) *
En fait j'ai mélangé. Pour Hattori effectivement c'est un elfe, aucun doute là-dessus passée la référence du nom, mais ce auquel je pensais, c'est qu'à un moment, au cours d'une cinématique de la narration sur Skellige il me semble, lors d'un mouvement de foule, j'ai vu un personnage féminin aux traits asiatiques, vêtu d'une tunique à capuche. Je crois que Geralt la fixe, on la voit quelques secondes puis elle disparaît. Je n'ai pas compris la scène, et quand je cherche « asian in the witcher » ou « asian hood witcher » sur Google je ne trouve rien : j'ai probablement déliré, y ayant joué jusqu'à pas d'heures à plusieurs reprises pleure.gif

C'est lors des funérailles de Bran ?
bolduran
Citation (CooLJeDi @ samedi 18 juillet 2015, 18:09) *
Testé Splendor (iPad) :

Un jeu de société développé dans sa version digitale par Days of Wonder (SmallWorld, Ticket to Ride) et sorti en boite il y a un an par Space Cowboys, un rassemblement de joueurs français ultra geek.

Alors le jeu est très simple, comptez 5 minutes pour expliquer les règles à un joueur. A chaque tour, on a 3 possibilités : prendre des gemmes, acheter des cartes avec les gemmes ou réserver une carte pour bloquer un joueur et récupérer un joker au passage. Les cartes donnent des bonus sur les prochains achats et/ou des points de victoires. A 15 points de victoire, la partie est finie.


Le jeu installé dans sa version plateau.

Une partie en version digitale dure environ 10 minutes (à 4 joueurs), environ 30' je pense en version plateau. Le jeu est très stratégique car d'emblée il faut se faire un cheminement sur les ressources importantes à développer tout en faisant attention à ce que prennent les autres joueurs. C'est une course, ça veut dire qu'il est aussi important de se développer soi même que de gêner du mieux possible ceux qui sont devant en point ou en avancées.

Il existe une petite part de hasard sur la sortie des cartes à chaque achat qui peut forcément modifier une stratégie pré-établi. Néanmoins le but de Splendor n'est pas forcément de proposer un grand jeu de stratégie et de se prendre la tête sur des synergies avec plein de règles complexes mais plus d'offrir un petit jeu apéro aux mécaniques très agréables et dotée d'une bonne profondeur de jeu. Dommage cependant qu'il n'existe pas de mode online (tout comme Smallword hélas...) mais on peut néanmoins jouer à plusieurs sur une même tablette au tour par tour. A essayer, pour 8 euros en démat et 25 euros en version boite, Splendor rejoint pour moi d'entrée les petits jeux sympas entre potes grâce à son côté accessible tout en restant très intéressant.

8/10

Excellent splendor
Je me tâte pour le prendre sur tablette ? Est ce qu'il est bien réussi ?
Pour ma part j'ai enfin commencé majoras mask en 3D (j'attendais les vacances) j'avais jamais accroché à ce jeu a l'époque et du coup je l'avais abandonné en pensant que c'était un sous Zelda ocarina of Time :/
Ce qui me gênais à l'époque c'était les 3 jours mais en fait ça donne une autre dimension et le nombre de possibilité avec les masques c'est fou
Je me suis bien trompé et du coup peut être que quand je l'aurais finis plus tard je me le referais bien sur n64 pour voir la différence ?
Ziell
Citation (Kayle Joriin @ lundi 17 août 2015, 11:37) *
Citation (Ziell @ lundi 17 août 2015, 04:09) *
En fait j'ai mélangé. Pour Hattori effectivement c'est un elfe, aucun doute là-dessus passée la référence du nom, mais ce auquel je pensais, c'est qu'à un moment, au cours d'une cinématique de la narration sur Skellige il me semble, lors d'un mouvement de foule, j'ai vu un personnage féminin aux traits asiatiques, vêtu d'une tunique à capuche. Je crois que Geralt la fixe, on la voit quelques secondes puis elle disparaît. Je n'ai pas compris la scène, et quand je cherche « asian in the witcher » ou « asian hood witcher » sur Google je ne trouve rien : j'ai probablement déliré, y ayant joué jusqu'à pas d'heures à plusieurs reprises pleure.gif

C'est lors des funérailles de Bran ?

Il me semblait que c'était vers ce passage, ou sur le chemin de Bald Mountain. Enfin je viens de faire quelques recherches et je ne trouve rien, je ne vais pas y passer la nuit, je ne sais même plus si c'était une cinématique in-game ou dessinée, c'est dire dry.gif Le plus simple serait probablement de poser la question sur le forum de CDPR.
Pour info ce n'est pas tant le fait qu'elle soit asiatique qui m'intrigue, que l'attention qui lui est portée quelques secondes alors qu'il m'a semblé qu'on ne la revoit nulle part après. Enfin tout ça, c'est en supposant que je n'aie pas simplement rêvé ce passage, ce dont je suis de moins en moins sûr damnerd.gif


Citation (bolduran @ lundi 17 août 2015, 19:16) *
Pour ma part j'ai enfin commencé majoras mask en 3D [...]
Je me suis bien trompé et du coup peut être que quand je l'aurais finis plus tard je me le referais bien sur n64 pour voir la différence ?

Tant mieux si tu l'apprécies, mais de là à t'infliger la version 64 aujourd'hui alors qu'elle « n'apporte » rien de plus (sans blague, elle est sortie 15 ans avant la version 3DS), aucun intérêt. Elle est moins fluide, plus grossière visuellement, et le jeu se manie probablement mieux avec une 3DS récente qu'avec un pad N64 éreinté.
Kayle Joriin
Citation (Ziell @ lundi 17 août 2015, 20:02) *
Enfin tout ça, c'est en supposant que je n'aie pas simplement rêvé ce passage, ce dont je suis de moins en moins sûr damnerd.gif




Cela dit, la scène que tu décris me rappelle en effet quelque chose. Sauf que c'était Ciri que Geralt croyait voir dans la foule (et elle disparait au détour d'un mouvement de caméra vu qu'elle n'est évidemment pas là).
Timinou
J'ai repris Dishonored personnellement (enfin plutôt, recommencé, puisqu'à mon premier run j'avais abandonné à la première mission ahah). Bah en fait c'est vraiment trop cool. Le nombre de possibilités différentes dans chaque niveau est juste hallucinant et c'est franchement génial.

JE KIFFE.
Zegema
Fini Beyond: Two Souls. C'était QTE-land, évidemment, mais c'était sympatoche. Ellen Page s'en sort plutôt pas mal, les autres un peu moins. La fusion film/jeu, je veux bien, ça ne me dérange pas. C'est juste qu'on s'emmerde assez fermement à certains moments, la faute à un scénario plutôt convaincant, mais totalement salopé par ce charcutage de timeline où on s'y perd largement.
CooLJeDi
Enfin un joueur de bon goût hibouc.gif
Ziell
Citation (Timinou @ jeudi 20 août 2015, 19:37) *
J'ai repris Dishonored personnellement (enfin plutôt, recommencé, puisqu'à mon premier run j'avais abandonné à la première mission ahah). Bah en fait c'est vraiment trop cool. Le nombre de possibilités différentes dans chaque niveau est juste hallucinant et c'est franchement génial.

JE KIFFE.


Un des rares FPS de ces dernières années que j'ai envie de me refaire. (Sûrement parce que ce n'est pas « juste » un FPS.)

Une vidéo où un type jouait comme un dieu a fait le beuze en juillet, elle n'est apparemment plus disponible mais il y en a quelques-unes comme celle-ci qui peuvent donner des idées.
Kayle Joriin
Citation (CooLJeDi @ vendredi 21 août 2015, 00:08) *
Enfin un joueur cinéphile de bon goût hibouc.gif

Fixed ! damnerd.gif
CooLJeDi
Salope damnerd.gif
Kayle Joriin
Il est pas sensé ressortir sur PS4, d'ailleurs ?
Surement une version longue. whistle.gif
CooLJeDi
Ouais je crois en effet, enfin je passe mon tour, je ne vais pas racheter le même jeu smurf.gif. J'attends par contre l'annonce imminente du prochain QD sur PS4 aime2.gif aime2.gif
Xeen
Depuis le temps que je me disais qu'il fallait que je les fasses, j'ai enfin pris en promo sur le PSN les deux Danganronpa sur VITA. Je voulais les prendre à l'époque sur PSP en jap mais j'avais un doute (pour la compréhension, RPG en jap, oui, visual novel, pas sûr d'autant que j'ai jamais vraiment fait un jeu de ce type). Au final, j'aurais pu les prendre en VO.

Fini le 1er et là je suis sur le second. Cela fait très longtemps que j'avais pas été autant absorbé par des jeux (genre envie pressante de découvrir la suite du jeu à peine la console/manette lâchée). Les intrigues et leurs multiples rebondissement génèrent une vraie tension (même si effectivement les tenants et aboutissants ne sont pas forcément tous originaux), tout en étant entrecoupés de scènes absolument WTFs (dans D2, on se croirait même face à du Suda51). Entre ça, l’esthétique flashy, les musiques du compositeur de Killer 7 et Samurai Champloo... et surtout une ambiance barrée avec des protagonistes qui sont tous plus ou moins dingues quand on creuse leur personnalité. Je ne m'attendais d'ailleurs pas à m'attacher à l'ensemble des lycéens de chaque épisode (au point de me dire, "non, c'est pas toi qui a tué l'autre perso" ou "merde, il/elle s'est fait tué/e"...). Forcément, j'adore Monokuma qui pour moi est la best mascotte ever (totalement sociopathe, adepte de jeux de mot et blagues absolument foireux, tenant des discours complètement à l'ouest mais avec une logique certaine dans le WTF).

Je prendrai le spin-off quand il sortira en Europe (il devrait pas tarder je crois). Et pour le 3ème volet, je prendrai cette fois directement la VO (même si la traduction anglaise des deux premiers volets est de très bonne qualité).
Timinou
Je suis coup sur coup d'accord avec Ziell puis avec Xeen.

Je suis confus. mrgreen.gif
Kayle Joriin
Citation (Timinou @ vendredi 21 août 2015, 12:55) *
Je suis coup sur coup d'accord avec Ziell puis avec Xeen.

Je suis confus. mrgreen.gif

You have to play Zelda to feel N-Sex again ! mario.gif
Zegema
Citation (Kayle Joriin @ vendredi 21 août 2015, 10:14) *
Citation (CooLJeDi @ vendredi 21 août 2015, 00:08) *
Enfin un joueur cinéphile de bon goût hibouc.gif

Fixed ! damnerd.gif


Je sais pas ce qui me vaut ce traitement, en fait. J'ai même un peu de mal à comprendre.
Kayle Joriin
CJ est content que quelqu'un d'autre que lui apprécie Beyond Two Souls.
Il adore les films de David Cage. smurf.gif
Darque
Citation (Timinou @ jeudi 20 août 2015, 19:37) *
J'ai repris Dishonored personnellement (enfin plutôt, recommencé, puisqu'à mon premier run j'avais abandonné à la première mission ahah). Bah en fait c'est vraiment trop cool. Le nombre de possibilités différentes dans chaque niveau est juste hallucinant et c'est franchement génial.

JE KIFFE.


faut une grosse config pour le faire tourner ?
Timinou
Aucune idée biggrin.gif

J'ai du faire mon PC pas méga longtemps avant que le jeu sorte, du coup forcément il le fait tourner plutôt bien…

Mais comme c'est un jeu de 2012, il doit pas être méga gourmand et on doit pouvoir faire des concessions je pense…

Par contre pour la distance de vue c'est juste méga important, donc à ne pas sacrifier.
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'informations, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.