Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : Vos jeux du moment
Nintendo-Difference Forum > Zone Actu (Jeux Video, BlaBla et Cie) > Jeux Vidéo
Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82, 83, 84, 85, 86, 87, 88, 89, 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98, 99, 100, 101, 102, 103, 104, 105, 106
Draco
smileJap.gif Merci smileJap.gif

Là je suis aussi sur Wasteland 2, belle claque, excellent RPG sur PC que je vous conseille très fortement ! Un des meilleurs RPG de l'année sans aucun doute :juliencourbet: cool.gif
Xeen
Récupéré Megaten IV. Taille du jeu : 14300 bloc environ. Pas eu besoin de racheter du coup une nouvelle carte SD, celle de base peut donc contenir le jeu.

J'ai finalement décidé le prendre Day One (je suis plus à un JRPG jap et/ou EU prêt pour novembre, surtout à 20 euros). Après tout, c'est vrai que d'un côté, c'est ce jeu qui fait que j'ai pas revendu la console.


Timinou
J'ai personnellement résisté à l'achat. J'ai bien trop de jeux à faire en ce moment de toute façon nerd.gif
Xeen
Citation (Timinou @ jeudi 30 octobre 2014, 16:45) *
J'ai personnellement résisté à l'achat. J'ai bien trop de jeux à faire en ce moment de toute façon nerd.gif


J'y jouerai durant les phases de chargement de batterie de la VITA (Sen no Kiseki 2 étant parti pour faire 70H comme le premier). Novembre est chargé pour moi : Tales of Hearts (pas fait à l'époque de la sortie jap, cela va me faire un choc car cela va être mon premier Tales of traduit depuis la création de cette série), Citizens of Earth, O-Edo blacksmith, et toujours pas récupéré The Evil Within. Après, c'est cool, plus rien jusqu'à mi-février 2015.
Timinou
Moi ça fait deux mois que je suis chargé déjà. J'ai mis Fantasy Life en pause (je ne joue plus dans le bus parce que je lis, et quand je suis chez moi je suis sur Bayonetta et toujours sur LoL), mais faudra que je finisse. Je joue sporadiquement à SSB 3DS aussi, et en novembre y'a Pokémon qui sort, puis SSB début décembre. Sachant que je suis pendant deux semaines fin novembre où j'aurais en plus pas le temps/la possibilité de jouer... Je m'en sort plus!
Ob1 Keshnobi
Personnellement ça fait longtemps que je ne sais plus par où commencer !
J'ai la fâcheuse tendance à commencer un jeu avant de le laisser de côté face à la nouveauté. Ayant pris une Wii U sur le tard, j'ai de quoi faire entre The Wonderful 101, Zombi U, Hyrule Warriors et les deux Bayonnetta. J'ai aussi Assassin's Creed III en cours, mais celui là, heum, je crois qu'il ne va pas ressortir de si tôt.
Sur 3DS j'ai repris ma partie de Theatrhythm Final Fantasy qui me bouffe pas mal de temps, avec en parallèle une partie de Final Fantasy IV DS qui commence un peu à prendre la poussière. Et je n'ai toujours pas terminé Pokemon Y wobble.gif
Xeen
Récupéré The Evil Within sur X360. Pour y jouer, il faut installer le jeu et avoir 7 Giga d'espace libre. A noter qu'à l'image de GTA V, on peut faire l'install sur clef USB. L'installation a duré près de 1H15.

J'y ai joué pour le moment une petite heure. Pas grand chose à en dire pour le moment si ce n'est que niveau gameplay, même en ne l'ayant pas fait mais pour avoir vu des vidéos, c'est un RE4. Il y a une dimension survie : peu de munition, devoir jouer en mode discrétion, tendre des pièges aux ennemis ou attirer leur attention en balançant des objets dans une direction) mais avec une ambiance crade à la Silent Hill.

Par contre, niveau réalisation technique, le jeu est apparemment pas au top sur PS4/ONE, mais sur X360, c'est pas réjouissant (graphismes relativement terne, des textures grossière, pas mal d'aliasing) et relativement inégal suivant l’environnent. Pas forcément non plus fan du format cinémascope (en gros, deux bandes noires en haut et en bas comme pour un film). Par contre, niveau mise en scène, c'est plutôt bien foutu même si pour le moment, le jeu est pas franchement flippant et joue plus sur les effets gore.

A part ça, continué Sen no Kiseki II qui reste mon GOTY JRPG (surtout que le jeu prend sur sa seconde moitié un petit côté Suikoden/Eternal Arcadia avec le recrutement de membres d'équipage pour un vaisseau de combat qu'on récupère). Quant à Megaten IV, il me fait à nouveau comprendre pourquoi, en termes d'ambiance, je préfère les épisodes canoniques aux spin-offs (Persona, Devil Survivor, Devil Summoner...). Là aussi, c'est du JRPG mastoc. En tout cas, en termes d'univers, d'ambiance, de chara design (à l'exception de certains démon qui malgré tout font tâche avec le d'ambiance) et de BO. Malgré tout, je lui préfère Nocturne (mais vu la direction artistique de celui-ci, c'est dur de passer derrière). Niveau gameplay, rien de nouveau. C'est idem que Nocturne. Pour l'histoire, n'étant qu'à 15H de jeu, je ne saurais dire mais le début est quand même mou (en gros, tant qu'on a pas atteint Tokio). En revanche, je trouve quand même que la caméra et les angles de vue sont un peu merdiques. En tout cas, enfin un jeu qui fait que je suis content de posséder la 3DS.
Zegema
New Super Mario Bros: Ah ben comme l'épisode DS. Je le commence des années après tout le monde, et le constat est le même: j'aime pas du tout les New Super Mario Bros. C'est surtout le déplacement de Mario: latence dans le saut, et inertie trop prononcée. Bref, j'ai fait un monde, ça m'a saoûlé, je passe à autre chose.
Xeen
Terminé The Evil Within.

TEW est un donc un melting-pot de différents survival horror : RE4, les Silent Hill en général, et Clock Tower.

D'ailleurs, il y a un paquet de référence aux dits jeux (les fans de RE reconnaitront des réf à RE1, RE2 et RE4 notamment) ainsi qu'à de nombreux film comme Ring (je pourrais en citer d'autres films mais donner le titre spoiliraient le scénario). A propos du scénar, la conclusion peut sembler abrupte. Même si l'élément clef de l'intrigue est révélé, le scénario peut avoir différentes interprétations possibles quant aux évènements vécus ou aux personnages (en particulier le bad guy et un gamin). De même le fin est totalement ouverte. Ou l'histoire se conclut, ou elle peut conduire à de nouveaux épisodes.

Si techniquement le jeu est pas forcément terrible au départ (surtout durant le chapitre 2), cela s'améliore rapidement. Par ailleurs, les environnements traversés sont très variés. De même que les situations rencontrées. Même si niveau gameplay on retombe forcément sur les mêmes mécaniques, les situations semblent à chaque fois se renouveler.

Concernant le gameplay, on se retrouve donc face à un jeu orienté plus "action" qu'exploration comme pouvaient l'être les premiers RE ou Alone in The Dark (le titre étant segmenté en chapitres). Après, le titre lorgne vers RE4. Certes on a des armes pour se défendre mais il est souvent nécessaire de jouer l'infiltration ou de se servir du décor pour éliminer les ennemis car très vite, en mode normal/survie, on arrive à court de munitions. De ce côté là, le jeu est un vrai survival. Maintenant, parler de survival-horror, c'est délicat. Le jeu est gore, malsain a certains moments mais il ne fait peur à aucun moment (ceci-dit, les RE n'ont rien de pariculièrement effrayant non plus.

Par contre, et c'est un gros point positif, en mode normal, on ressent durant toute l'aventure une tension permanente. Les environnements sont piégés. Les ennemis normaux sont particulièrement agressifs et dangereux. Quant aux boss, ils peuvent tuer le héros en un seul coup. Se retrouver dans un lieu clos avec un boss fout un bon coup de stress car il faut généralement fuir, utiliser tout ce dont on a à disposition dans le décor et parfois jouer carrément à cache-cache (genre aller d'un côté de l'autre d'un pilier en regardant ce que fait le boss de l'autre côté). Idem, gros moment de tension au chapitre 9 (durant lequel on explore un lieu connu des fans de RE) avec un ennemi apparaissant pendant 30 secondes toutes les 3-4 minutes, se téléportant et tuant le héros en un coup. La tension est telle qu'on en vient à être content de pouvoir sauvegarder ou de trouver un checkpoint.

Dans la mesure où TEW joue la carte du die and retry (globalement, chaque nouvelle situation a une forte chance de donner lieu à un ou plusieurs game over), la durée de vie pour un jeu du genre est importante : 20H en moyenne en mode normal. Une fois le mode normal fini, on déverrouille deux modes dont un où le héros meurt à la moindre blessure.

Bref, si le début ne m'avait pas forcément convaincu, TEW se classe maintenant dans le top 3 de mes jeux de l'année.

-----------------------------

Maintenant, il me reste plus qu'à finir le dernier 1/4 de Sen no Kiseki 2 (mon GOTY), SMT4 et Tales of Hearts (je détaillerai plus tard mais le test de JV.con est absolument à chier).
Ziell
J'ai fini Advance Wars: Dual Strike la semaine dernière, c'était coolos. Vraiment dommage qu'ils n'aient pas su bouger un peu la licence, et l'échec critique de Dark Conflict (que j'ai aussi acheté, mais pas sûr d'y jouer) semble l'avoir un peu enterrée.

J’ai testé DotA 2 deux heures. Effrayé devant les milliards de trucs à comprendre, je me suis souvenu de quelques parties sur la 1 avec mon reuf, où la moindre erreur provoquait des ulcères chez les joueurs chevronnés. Hop, désinstallé, je n'ai pas de temps pour un jeu qui demande de l'investissement.

Par contre j’ai testé Hearthstone sur iPad et c’est très prenant, hyper rapide à prendre en main, bonne marge de prgoression et les parties sont très courtes. C’est une sorte de Magic simplifié. Les musiques de Warcraft 2 pendant le matchmaking font leur petit effet… (20 ans putain)
Zegema
Y'a des gens qui ont joué à GTA: Online? Parce que ... putain, qu'est-ce que c'est chiant... Je sais pas si c'est moi qui suis un vieux con, mais je trouve ça nul. Et je ne parle même pas des jeunes de 12 ans qui pullulent sur les serveurs en faisant des "t'façon, TG, t'es qu'un noob".

Le jeu online, c'est le mal.
Ziell
Ce n'est marrant que si tu joues avec des potes. Tu peux plus t'amuser avec une Sanchez à deux en haut d'une montagne, qu'en ville avec plein d'inconnus.
Firebrand
La pèche du jour: Pokémon Rubis Oméga (édition steelbook), Pokémon Saphir Alpha (édition steelbook) et Super Smash Bros. for Wii U avec l'adaptateur manettes GameCube. Jouissance! biggrin.gif
Timinou
Vaaa te faire meeeeettre, je ne rentre que dans une semaiiiiiine! biggrin.gif
CooLJeDi
On ne peut pas manger du couscous et jouer à la Wii U, il faut choisir damnerd.gif
Timinou
Mais non, je suis en Norvège là, pas au Maroc! C'est du saumon que je mange! nerd.gif
Xeen
Tales of Hearts R VITA (remake de Hearts sur DS).

J'avais pas forcément envie de détailler mais vu qu'il y a aucun test dessus à part celui de JV.con qui est d'une abyssale connerie (comme l'ensemble du site j'ai envie de dire). Remarque à la con : vu la longueur, j'ai rédigé cela en plusieurs fois, je suis pas fou à ce point là.

Hearts R n'est ni le meilleur des Tales of, ni le pire, ni un volet qui révolutionne la série, mais c'est un épisode à l'ancienne classique et efficace. Le genre de titre qui ne laissera pas un souvenir impérissable mais qui se parcoure avec plaisir, comme Ys IV Celceta en gros sur la même machine.

Les défauts du jeu sont les suivants:

I) Un intérêt progressif. Au fur et à mesure du jeu, le titre gagne en intérêt. Ca, c'est plutôt bien, sauf que les premières heures sont RÉELLEMENT catastrophiques (pour pas dire autre chose), et cela à tous les niveaux : techniquement (on dirait Grand Stream Saga sorti sur PSX lifté), auditivement (quelques musiques bien insupportables), les donjons se plient en 5 minutes chrono, les combats sont inintéressant du fait d'une absence totale de difficulté...

En avançant dans l'aventure, les combats gagnent par exemple en difficulté ; les donjons deviennent plus longs et sont agrémentés d'énigmes à résoudre, les combats augmentent en difficulté, les environnements gagnent en détail (pas tous), etc...

II) Le fait d'être passé de la 2D de l'épisode original (façon To Eternia en plus pixélisée pour ce que j'en ai vu) à la 3D, surtout quand cette dernière n'est pas flatteuses pour de la VITA et très inégale. Au mieux, le titre est du niveau d'un jeu PSP. Au pire des cas, on se croirait sur PSX, l'aliasing en moins. Les différents ports dans le jeu sont des copy-paste. Certains environnement sont tout de même sympathique visuellement. Ensuite, si le jeu contient de nouvelles cinématiques plein écran faîtes par le studio production IG, il conserve aussi celles de la version originale sur DS mais au format 4:3 donc non optimisées (bien que peu nombreuses). Hors combat, les animations restent relativement basiques et parfois certaines scènes ne sont suggérées que par le biais de fondus en noir.

III) La bande originale qui est celle de la version DS. Si certains morceaux sont pas mauvais (notamment ceux des donjons), de très rares sont tout bonnement inaudibles/insupportables. Par ailleurs, les villes n'ont pas de thème qui leur sont propres. Enfin, la chanson d'ouverture a aussi été remplacée par une simple musique mais bon, c'est une habitude avec les versions occidentales des Tales of (et c'est pas non plus une grosse perte). JV.con critique le fait que l'ensemble des saynètes ne soient pas intégralement doublées mais cela est commun à tous les Tales of (il s'agit de celles indiquant où on doit se rendre).

IV) La localisation du texte en FR qui ne correspond pas aux voix japonaises. On se retrouve face à une situation similaire à Bravely Default pour lequel un simple mot prononcé en japonais peut se traduire par 3-4 phrases en FR. Et inversement. Si cela est gênant pour quelqu'un comprenant le japonais, le souci reste qu'un non-japonisant s’apercevra lui aussi du côté bancal de la localisation, sans compter les changements de nom de personnage ou de lieu (Shing Meteorite, le héros, devenant Kor Meteor est l'exemple le plus flagrant). Autrement, tout comme pour BD, la localisation FR a tendance avec ces phrases supplémentaires à forcer les traits de caractère des personnages. Il y a de temps à autre par contre des erreurs. La plus importante que j'ai relevé est qu'un tombeau en version jap est devenu une mine en FR (et clairement, le lieu en question a pas la gueule d'une mine).

V) L'héroïne, Kohaku, durant le premier 1/3 de l'aventure. Si elle a un fort caractère, un incident au début de l'aventure va lui faire perdre sa personnalité, la transformant en... Agnès Oblige de BD. Soit un personnage couard (elle a quand même peur du héros et de son frère), pleurnichard ("j'ai peur du noir", "j'ai le vertige", "il y a un enfant que je connais pas qui a voulu me parler j'ai peur"), totalement insupportable. Heureusement, elle retrouve sa personnalité à la fin de la 1ere moitié de l'aventure.

VI) Le héros principal, Kor. Les fans ne le supportent pas apparemment. Il ne m'a pas dérangé plus que cela (surtout comparé à Kohaku) mais c'est vrai qu'il peut être exaspérant car enjoué, positif, courageux, toujours prêt à aider les autres, insouciant, un peu obsédé par les filles et un brin naïf. Reste qu'il est attachant et dans la lignée d'autres héros de Tales of (Stan et Kyle des Destiny, Llyod de Symphonia entre autres).

------------------------------

Malgré cela, le titre fonctionne. Comme je l'ai écrit juste plus haut à la fin du point I), ToH R gagne en intérêt au fur et à mesure de l'aventure.

Fait appréciable, Hearts R est un Tales of à l'ancienne à l'image d'un Symphonia ou d'un The Abyss (donc différent d'un Graces qui était très linéaire et laissait peu de place à l'exploration). Avec le passage à la 3D, les combats ont gagné en dynamisme et se jouent comme un Tales of 3D classique même si Hearts R proposent quelques éléments de gameplay qui lui sont propres (les sauts, les combos aériens, des effets de vitesse donnant l’impression que les héros se téléportent façon DBZ). A ce sujet, les combats sont beaucoup plus fluides et dynamiques que ceux de To The Abyss. Comme d'hab, on incarne un perso et le CPU les autres. Outre le classique système de stratégie propre aux Tales of, on peut celui-ci customiser ses stratégies à la façon de FF XII en achetant des parchemins. Les héros apprennent de nouvelles compétences par le biais d'une espèce de sphérier (ne pas se fier à celui-ci au début de l'aventure, il ne dévoile pas l'ensemble des compétences que peuvent apprendre les personnages et contribue d'une certaine manière à renforcer le côté peu reluisant des premières heures de jeu). On retrouve ensuite les classiques éléments de la série : la cuisine avec Wonder Chief, l'arêne...

Heart R comporte une chiée de quêtes annexes se débloquant au fur et à mesure de l'histoire. Si certaines permettent de récupérer de l'argent, des objets ou des costumes pour les persos, d'autres plus intéressantes permettent d'approfondir le scénario. La progression dans le jeu est donc relativement libre. Par contre, l'exploration se fait par voie maritime durant une très grosse partie du jeu (le classique "vaisseau" s'acquièrent très tardivement) donc on peut ressentir parfois le syndrome "pigeon voyageur" avec pas mal d'aller-retours.

La durée de vie, pour peu qu'on s'attèle aux quêtes annexes, est de l'ordre de 50H. Sans compter qu'une partie optionnelle (avec donjons supplémentaires) s'ajoute à l'aventure une fois celle-ci terminée, rallongeant davantage la durée de vie.

Autrement, on a un casting de héros attachants. Point positif, Chalcedony est maintenant un personnage jouable. J'ai pas fait l'original sur DS donc je peux pas dire à quel point c'était regrettable qu'il ne soit qu'un simple PNJ à l'époque. Mais sur Vesperia, c'était vrai que c'était totalement con que Flynn ne soit pas jouable dans la version originale sur X360 (cela se sent qu'il tient à quasiment que dalle pour qu'il soit jouable). En plus, Chalcedony est classe et c'est l'un des persos ayant les mouvements les plus impressionnants. Par contre, c'est des héros "Tales of" donc pas franchement dark ni torturés même s'ils ont leur petite part d'ombre.

Niveau scénario, même si on de bonnes petites surprises, il reste classique et dans la tradition de la série. Malgré des thématiques parfois sérieuses, cela reste toujours emprunt de légèreté. Même pour l'épisode le plus sombre, Rebirth, qui avait un racisme très appuyé, c'était aussi le cas. C'est sûr, on est pas sur du Nier ou du Lost Odyssey. On a quand même un des nombreux bad guys qui est un pur sociopathe. Comme de nombreux Tales of, le démarrage sur les 8-10 premières heures est un poil lent (en gros, tant qu'on a pas atteint pour la première fois la capitale de l'empire).

Bref, un Tales of à l'ancienne classique et efficace qui se laisse parcourir avec plaisir à condition en revanche de passer outre les défauts mentionnés, surtout l'apsect graphique. Par contre, oui, malgré une bonne durée de vie, c'est à la base un épisode portable donc moins "riche" en contenu que les épisodes de salon (monde plus petit par exemple). Je suis globalement d'accord avec l'avis général, c'est un titre qui vaut 14/20.
Zegema
J'aimerais faire la saison 2 de Walking Dead sur PC, mais j'avais entamé la 1 sur XBox 360. Et il y a une continuité entre les deux. Rien d'énorme, de ce que j'ai pu voir, mais quelques clins d'oeil quand même par rapport aux choix qu'on a fait.
C'est possible de récupérer une sauvegarde venant d'une XBox 360?
Tails
La transférer serait faisable mais pas simple. Tu peux soit acheter un adaptateur pour brancher le disque dur, soit utiliser une carte mémoire spéciale genre Xploder. Ça te permettra de récupérer la save, mais c'est après que ça coince. Il est très peu probable qu'elle soit dans un format utilisable directement sur PC, déjà que y'a pas de compatibilité entre la version 360 et XB1...

À mon avis, il vaut mieux soit refaire la saison 1 sur PC, soit faire la saison 2 sur 360. Ou au pire, trouver une sauvegarde de la saison 1 avec les choix que tu avais fait, mais ça risque d'être coton d'en trouver une avec exactement les mêmes choix.
Kayle Joriin
Bon... Petit retour sur les jeux auxquels j'ai joué ces derniers mois, même si l'ambiance n'a pas toujours été à la fête.

Ace Attorney : Dual Destiny - J'y ai joué quelques heures et j'ai beaucoup apprécié. J'ai malheureusement pas trop eu le courage de me remettre à ma partie interrompue par une mauvaise nouvelle fin octobre dernier.

Captain Toad et Tetrobots & Co - Deux jeux en test pour ND dont les articles sont à la bourre. Je n'en dirai donc pas plus.

Shin Megami Tensei IV - Je trouve que la série est un peu à l'étroit sur 3DS, surtout en comparaison de Nocturne et des Devil Digital Saga 1 & 2. Cela dit, le titre est très plaisant et si la première partie commençait à tourner en rond, une fois du Naraku l'ambiance change radicalement. Ça fait plaisir.

Persona Q - Très peu joué pour le moment, mais je sens que le mélange Persona/Etrian Odyssey va vraiment me plaire vu que j'aime beaucoup chaque série.

Dragon Age 2 (PC) - Avant de commencer Dragon Age Inquisition, j'ai décidé de finir quand même le second opus, considéré à juste titre comme la honte de la famille. Cela dit, quelques années après, et sans aucune attente, sinon celle de connaitre quand même l'histoire de Hawke, je dois reconnaitre que j'ai plutôt apprécié le jeu. Ce n'est pas un bon RPG, et encore moins un bon Dragon Age, mais ça reste une production honnête avec ses qualités. J'ai notamment réussi à retrouver une certaine dimension tactique en jouant en Nightmare. Évidemment, la difficulté est gérée n'importe comment, mais on arrive quand même à gruger l'IA (aussi bien ennemi qu'alliée) et à obtenir quelque chose de plutôt potable. Ça m'a permis de tenir quand même presque 80 heures dessus, même si je reconnais que j'avais un peu hâte que ça se termine à la fin.

Après, ce que je retiendrai surtout du jeu, c'est l'aberration totale de cette poignée de décors réutilisés jusqu'à l'overdose. Et en y repensant, j'ai du mal à comprendre comment Bioware a pu se planter à ce point là. A croire que ce n'est pas eux qui ont fait le jeu, surtout quand on voit le boulot abattu sur Dragon Age Inquisition.

Dragon Age Inquisition (PC) - Un énorme kiff, même je reconnais avoir très perturbé, voire carrément déçu, pendant les premières heures de jeu. En effet, Inquisition a complétement rompu avec les promesses faites en 2009 par DA Origins, et déjà bien abimées en 2011 par Dragon Age 2. Malgré son orientation action/bourrin, le second volet offrait en effet toujours des bases communes en termes de maniabilité, de build, de gestion de groupe, etc. C'était moins bien, mais ça restait présent. Or, dans Inquisition, même si les développeurs ont fait l'effort d'intégrer une caméra tactique pour faire "comme avant", pour moi ça ne fonctionne plus. La faute à une caméra ingérable et à de nombreuses fonctionnalités qui ont disparu, comme le fait de pouvoir sélectionner simplement plusieurs persos en même temps à la manière d'un RTS. Au final, la gestion d'équipe devient très laborieuse et on se concerne donc sur un perso à la fois.

Heureusement, entre temps, des jeux comme Divinity : Original Sin ou Wasteland 2 sont revenus rassasier ma faim de RPG occidentaux à l'ancienne. Et je sais que j'y aurai encore droit avec des titres comme Pillars of Eternity ou Torment : Tides of Numenera (merci Kickstarter !). Du coup, j'ai réussi à digérer assez rapidement le fait que DAI se tourne désormais complétement vers le RPG action en monde ouvert, façon The Witcher, Risen, Gothic, Skyrim, etc. Heureusement, il le fait plutôt bien et il s'avère même plus agréable à la manette qu'au clavier, ce qui trahit quelque peu ses ambitions. Le monde est en tout cas immense, avec énormément de choses à faire ou à découvrir (même si les quêtes annexes restent assez bateau). Il y a aussi d'excellentes idées comme la gestion de la renommée, les quêtes à confier à ses conseillers ou encore l'artisanat extrêmement complet. Et pour le rien gâcher, le jeu est plutôt très joli.

Petit coup de gueule en revanche sur un détail qui m'a un peu fait chier, car c'est quelque chose que j'apprécie depuis toujours dans les jeux Bioware en terme d'immersion. Je veux bien entendu parler des romances. Évidemment, j'ai rien contre le fait que le scénariste principal soit ouvertement gay, même si cela se ressent apparemment quelque peu dans la qualité des différentes romances, qui d'après les retours, sont plus crédibles et mieux écrites entre les personnages du même sexe. Mais bon... allez demander à un hétéro d'écrire une romance gay, ça risque d'être bien caricatural... Donc même si j'aurais préféré une écriture à deux, pour plus de pertinence, ça peut se comprendre.

Je comprends également la volonté de conserver une certaine équité en proposant à peu près autant de choix par orientation sexuelle, sachant que les romances ne sont quand même au final qu'un simple bonus. Le truc, c'est qu'on peut raisonnablement se dire que le public de Dragon Age est surtout constitué de mecs, et a priori, de mecs hétéros (simple question de proportion). Or, le fameux équilibre que j'évoquais est totalement niqué par les deux romances bonus rajoutées apparemment au dernier moment pour les héroïnes hétéros qui ont du coup quatre choix au lieu de deux pour tous les autres. Au final, pour cinq mecs romançables, il n'y a donc que trois donzelles, dont une lesbienne (la plus intéressante, comme par hasard). Génial quand on tient à son habituel petit héros mâle et hétéro (auquel je m'identifie logiquement davantage). Du coup, j'ai décidé d'incarner une jolie voleuse lesbienne (ou bi, j'ai pas encore décidé). Et si j'en suis plutôt satisfait, je trouve dommage qu'à cause d'un détail à la con, un jeu m'oblige à m'éloigner du perso que je voulais faire initialement.

Xeen
Citation (Kayle Joriin @ jeudi 18 décembre 2014, 21:29) *
Shin Megami Tensei IV - Je trouve que la série est un peu à l'étroit sur 3DS, surtout en comparaison de Nocturne et des Devil Digital Saga 1 & 2. Cela dit, le titre est très plaisant et si la première partie commençait à tourner en rond, une fois du Naraku l'ambiance change radicalement. Ça fait plaisir.


C'est vrai que le passage sur 3DS rend le jeu statique, là où Nocturne et les DDS jouaient sur une certaine mise en scène. Mais je pense plutôt que le pb de M4 est dû au fait que l'univers est quelconque, là où Nocturne, DDS, il y avait une patte graphique indéniable (sans parler des protagonnistes classieux). Au final, dans la 1ere partie, la majeure partie des décors consistent uniquement à se balader dans les rues de Tokyo, dans les stations de métro qui font offices de villes. Sans compter le re-use du décor servant pour les domaines démoniaques. J'ai commencé à trouver que le commençait uniquement à avoir de la personnalité après la rencontre avec Yuriko. Là, on commence vraiment à avoir des environnements différents et qui ont de la gueule.

Là, je suis en New Game+ (au final, on peut recommencer le jeu en NG+ sans pour autant le finir, faut seulement dire que l'alignement qu'on a ne nous convient pas et qu'on préfère tout reprendre) et le côté manque de rythme, je le ressent encore plus que lors de la 1ere partie. Le héros est surpuissant, on peut monnayant du fric reconstituer sa team de démon (la mienne étant composée de tueurs, le côté recrutement de nouveaux démons/ nouvelles fusion perd de son intérêt sauf si on joue au jeu dans ce but)... Par contre, on doit se retaper toutes les quêtes annexes. En fait, je crois que le problème du manque de rythme vient aussi de là. Les quêtes annexes sont nombreuses, peu passionnantes (mais indispensables pour progresser sans trop d'emcombre) et accentuent le fait que scénaristiquement, pour avoir vu les vidéos sur les fin des différents alignements, il ne se passe pas grand chose au fond dans le scénario principal. Enfin, c'est pas tellement qu'il ne se passe pas grand chose, c'est surtout qu'on a l'impression que les mecs se sont attardés sur les points peu importants pour ensuite expédier, voir carrément pas traiter, ceux qui l'étaient véritablement. Cela se ressent aux niveau de certains PNJs par exemple pour lesquels on se demande le pourquoi de leur présence (Kana par exemple, Navarre dans une moindre mesure). Et puis reste qui si on fait bien attention, le jeu spoilie pas mal les events avant qu'il ne se produise (genre les différentes fins avant alignement définitif).

Quoiqu'il en soit, le titre n'a quand même pas pour moi le même acabit que Nocturne. Autant je considère Nocturne comme l'un des meilleurs RPGs de la PS2, autant le IV, même si je considère qu'il fait partie des meilleurs titres du genre sur la 3DS, reste seulement pour moi un "bon" RPG.
Kayle Joriin
Clairement, je ne le mets pas non plus au même niveau que Nocturne, qui reste pour moi une référence en termes d'ambiance et surtout de difficulté.

Je trouve d'ailleurs dommage qu'Atlus se la soit joué petit bras sur l'aspect technique, car on a vu avec des jeux comme Tales of the Abyss que la 3DS pouvait parfaitement faire tourner des jeux du niveau PS2 avec quelques concessions. Or, Nocturne était quand même loin d'être une tuerie technique. Il valait surtout pour sa DA.
Wart
Petite question : je me suis lancé tout à l'heure Captain Toad, histoire de vérifier qu'il est bien si bon que ce que j'espérais, et soudain je me suis rappelé que le jeu avait été annoncé comme compatible Amiibo, hors il n'y a pas d'option Ammibo in-game ni de logo Amiibo sur la boite... Quelqu'un a des infos? huh.gif
Rinku
Super Mario 3D World : sympathique en multi, un level design parfois agréablement surprenant. J'y passe du bon temps, même en solo, mais ça ne me laissera pas un souvenir inoubliable comme devrait l'être un mario. mario.gif

Super Smash for Wii U : un très grand jeu, avec des milliers de choses à faire, un gameplay super efficace, que se soit pour les novices ou les habitués. Je l'ai testé avec des amis vierge de tout Smash bros, ils entrent tout de suite dans le truc, peuvent jouer directement, même si on voit clairement qu'il y a un fossé technique à appréhender dans ce jeu. Le Smash à 8 est vraiment une nouveauté sympa pour les folles soirées entre amis. Mais pour moi il y a une régression majeur qui n'a pas suffisamment été pointée du doigt par les différents tests : la disparition d'un mode de jeu du type de l'émissaire subspatial. Alors ce n'est peut être pas le rôle d'un tel jeu d'avoir un mode solo/coop "scénarisé", il y a plein de nouveaux modes de jeu donc on peut l'oublier blabla... pour moi c'est une régression que je ne comprends pas, ça ajoutait vraiment un plus non négligeable au jeu, et j'avais pris du plaisir à le parcourir en coop sur Wii. Bon le jeu reste quand même excellent, mais cet oubli inutile me reste un peu en travers de la gorge. helpme.gif

Wii Party U : un jeu de société vidéoludique, idéal pour passer une soirée sympa. Vite limité, et loin d'être aussi prenant et travaillé qu'un Mario Party. Mais en l'absence de ce dernier, faut bien compenser et on s'y amuse bien.

Mario Kart 8 : très beau, des courses vraiment folles, efficace en multi, agréable en solo. Beaucoup de pilotes, de choix de véhicules... et les extensions intéressantes.

Bref 4 jeux sur Wii U très accès multi.

Dragon Age Inquisition (ps4) : après un 1er épisode de qualité, qui annonçait de belles choses et un 2e épisode au level design tellement pauvre et réutilisé encore et encore, ça fait plaisir de voir ce 3e épisode revenir dans le droit chemin et proposer une carte énorme, un "open world" multi carte bien pensé, où chaque carte a son propre univers. Un scénario prenant, des mécaniques de jeu sympa. Reste des compagnons en demi-teinte, certains pas mal travaillés, d'autres peu intéressants. Un très bon jeu, et en plus une durée de vie très conséquente.
Zegema
Gears of War 1: C'est de la merde.
Gears of War 2: C'est de la merde.

Bon, j'y vais un peu trop fort, mais c'est juste pas ma came. Je me suis arrêté aux deux premiers 'niveaux' pour les deux.
Ca braille n'importe comment (la VF est immonde), c'est ultra-gris (comment ils ont réussi à saloper ça? Y'a juste aucune nuance de couleur), c'est grandiloquent pour rien (vas-y que je te balance de la grosse musique avec des choeurs et tout), le gameplay est pas trop balourd (mais faut juste mettre 20 balles dans chaque ennemi), le fusil de base est abominable d'imprécision (le réticule de visée aussi).

Bref, je comprends que ça ait eu du succès (système de couverture un peu innovant pour l'époque, c'est plutôt nerveux), mais j'ai trouvé ça chiant à jouer. Et j'en avais rien à branler du perso principal, aussi réussi qu'une porte de salle de bain chez Leroy Merlin.

Encore une fois, c'est subjectif, hein. Balancez-moi des parpaings à la gueule si vous voulez, j'en aurais rien à carrer damnerd.gif
Ziell
J'ai eu le 2 quand j'ai acheté ma 360, je m'étais quand même pris une sévère claque. J'ai adoré la tronche cauchemardesque et le gigantisme des monstres (oh, brumak aime2.gif), et si l'action peut paraître un peu répétitive car très orientée « couloirs », je dois dire que je verse une petite larme en repensant à la tronçonneuse grâce à laquelle j'ai dû décimer plus de la moitéi des ennemis.

J'ai ensuite fait le 1 et il était nettement moins fun, puis plus tard le 3 et là j'ai commencé à trouver ça vraiment répétitif. Et un peu gâché par un scénario que j'aurais imaginé plus spectaculaire étant donné son potentiel.
CooLJeDi
Pareil, le 1 en 2007 déboîtait bien techniquement, je l'avais fini et il y avait des passages sympa. Par contre je n'ai jamais eu l'envie d'en faire un autre après.
Koobiac
Citation (Zegema @ dimanche 04 janvier 2015, 14:22) *
Gears of War 1: C'est de la merde.
Gears of War 2: C'est de la merde.

Bon, j'y vais un peu trop fort, mais c'est juste pas ma came. Je me suis arrêté aux deux premiers 'niveaux' pour les deux.
Ca braille n'importe comment (la VF est immonde), c'est ultra-gris (comment ils ont réussi à saloper ça? Y'a juste aucune nuance de couleur), c'est grandiloquent pour rien (vas-y que je te balance de la grosse musique avec des choeurs et tout), le gameplay est pas trop balourd (mais faut juste mettre 20 balles dans chaque ennemi), le fusil de base est abominable d'imprécision (le réticule de visée aussi).

Bref, je comprends que ça ait eu du succès (système de couverture un peu innovant pour l'époque, c'est plutôt nerveux), mais j'ai trouvé ça chiant à jouer. Et j'en avais rien à branler du perso principal, aussi réussi qu'une porte de salle de bain chez Leroy Merlin.

Encore une fois, c'est subjectif, hein. Balancez-moi des parpaings à la gueule si vous voulez, j'en aurais rien à carrer damnerd.gif


Ne fait surtout pas le 3 alors, il est chiant à en mourir weirdsmiley.gif
Zegema
Asura's Wrath: Le cul entre deux chaises, à ne jamais choisir entre un beat'em all façon DBZ et un gigantesque QTE grandiloquent, ben ça en fait un jeu très moyen. Mais rigolo. Mais moyen. 2/5
Xeen
O-Edo Blacksmith (VITA).

https://www.youtube.com/watch?v=Db9JAZidihg

Typiquement le genre de jeu qui soulève la question "Le prix a-t-il un impact sur l'intérêt d'un soft ?". O-Edo est une production NIS sympathique mais low-cost (c'est voulu). C'est le problème qui avait entouré les jeux Guild 01/02 sur 3DS quand ils étaient sortis au Japon. Le genre de jeu qui se parcourent du coup par petites sessions de 30 minutes-1H même si elles ne sont pas désagréables. O-Edo est le pendant RPG dating sim/érotique du jeu e-shop 3DS Weapon Shop de Omasse qui avait le même souci (passé la découverte du gameplay, le titre perdait aussitôt de son intérêt parce qu'aucune idée n'était poussée à fond et que l'ensemble restait basique/répétitif).

On incanre Souji, un jeune forgeron vivant dans la ville imaginaire de Niruya au Japon féodal et atteint d'une maladie incurable et à qui il ne reste qu'un an à vivre. Son objectif, trouver le grand amour et/ou avoir la relation sexuelle la plus intense qui soit. Pour cela, son pote Yataro l'emmène dans un bar à hôtesse dans laquelle il va faire la rencontre de trois jeunes femmes. L'objectif étant que l'une d'elle tombe amoureuse de lui (sachant au départ qu'elles en ont surtout après son argent et sa popularité). Le jeu est ainsi en temps limité.

Afin de pouvoir renconter plusieurs fois les jeunes femmes pour arriver à ce qu'elles tombent enfin amoureuses et dont les tarifs deviennent de plus en plus prohibitifs à chaque rencontre, il faut gagner de l'argent en forgeant des armes, des objets et les vendre dans sa boutique, en sachant qu'au fur et à mesure, Souji gagne en popularité et en dextérité. Avec l'argent amassé, on peut aussi aller jouer dans un tripot histoire de gagner encore plus d'argent (ou en perdre suivant sa chance). Tout se fait par le biais d'images fixes et de menus. Afin de forger des armes, il faut divers matériaux. C'est là qu'intervient la dimension D-RPG du titre.

Autrement, en se baladant dans les quartiers de Niruya, la populace donne à Souji des quêtes à remplir (forger une arme particulière, récupérer des objets précis dans un donjon) en échange d'un pécule et d'une certaine célébrité qui influe sur la propérité de son commerce. Certains events apportent malus ou bonus dans ce sens (tout comme gagner ou perdre de l'argent). De même, le forgeron peut approfondir ses liens avec les filles qui travaillent pour lui et qui vont lui chercher les précieuses ressources (ben oui, donc FF XV avec une équipe faîte que de mecs, il y a rien de choquant) afin de les rendre plus combattive. On a droit à la ronin calme et frigide; la doctoresse de Souji fragile mais maniant une arme disproportionnée; l'apprentie de Souji bourrine, joviale, et insouciante; la kunoïchi timide; la blonde américaine chasseuse de prime au plaisant bagage pulmonaire et s'exprimant dans un mélange anglais/japonais; et enfin la fille-renard (c'est le Japon féodal, la fille-renard, c'est plus classe que la fille-chat).

Le 3 filles qu'on sélectionne pour constituer le groupe, et même si elles agissent toutes les trois lors des combats, partagent la même barre de vie ou de "moral". Quand on prend des coups, le moral baisse, idem quand on mouille la chemise pour extraire les minerais/matériaux. On peut réaugmenter sa barre de moral avec de classiques item de soin. Graphiquement, pour ces passages c'est de la SNES (et encore, de la SNES pas exploitée). C'est vrai qu'en général on a tendance à troller sur les graphismes d'un jeu mais là, c'est une vérité crasse. Les combats sont quant à eux en vue à la DQ (anciens volets). Les filles ensuite gagnent en puissance et apprennent des techniques au fil des combats de façon aléatoire (un peu comme les SaGa). Les donjons se dévérouillent une fois le boss du donjon en cours vaincu.

A noter que chaque dialogue/event/action dans la ville a pour effet de faire perdre 1 jour (les events apparaissent de manière aléatoire mais on voit que certains events ne se produisent qu'une fois certains autres vus ou qûetes réalisées). Idem quand on va à la forge pour bosser, voir les 3 filles ou dépenser son argent au jeu (possible que certains jours de la semaine). Le temps (heures, jours) s'écoule aussi dans les donjons à chaque action (déplacement, extraction, combat). D'où malgré tout un aspect gestion de son temps, surtout que certains events doivent être remplis dans un temps limité.

Enfin, la partie tactile est aussi mise à profit.

I) Lors de a forge des armes. Même topo que WSdeO, on tape en rythme sur ce qu'on forge afin d'en améliorer la qualité/la puissance, augmenter le prix et la dextérité du héros. La température doit être prise en compte : on tape en rythme une fois la lame incandescente et on la refoirdit une fois que celle diminue en température afin de "consolider" la qualité de la lame (en gros les combos réalisés) et on répète l'opération x fois pendant 1 minute.

II) Les phases érotiques avec les trois filles. Le premier type de phase consiste à leur peloter les fesses, les seins et d'autres parties de leur anatomie afin de leur procurer du plaisir. La seconde phase est plus étrange car elle consiste à frotter l'écran tactile et changer l'habit des jeunes filles en un habit rose transparent. Au départ, les filles sont habillées mais plus on avance dans les rencontres, plus elles sont évidemment de plus en plus dévêtues pour ce genre de phase.

Pas fini le jeu mais selon moi le héros, en plus de trouver l'amour, doit certainement pouvoir être guerri de sa maladie (il est question d'une divinité en sommeil dans un donjon dans l'intro). Pas d'idée précise concernant la durée de vie mais le titre n'a rien de bien compliqué, c'est plus sur la gestion du temps qu'il faut attention.

O-Edo ne devrait pas quitter le Japon. Il est évident qu'il n'y a absolument aucun public en Occident.
Firebrand
Citation (Xeen @ mercredi 14 janvier 2015, 17:38) *
Afin de pouvoir renconter plusieurs fois les jeunes femmes pour arriver à ce qu'elles tombent enfin amoureuses et dont les tarifs deviennent de plus en plus prohibitifs à chaque rencontre


C'est une simulation de romance ou de maison close? Parce que ça fait très relations tarifées tout ça. smurf.gif
Inferno
Citation (Zegema @ mercredi 14 janvier 2015, 17:24) *
Asura's Wrath: Le cul entre deux chaises, à ne jamais choisir entre un beat'em all façon DBZ et un gigantesque QTE grandiloquent, ben ça en fait un jeu très moyen. Mais rigolo. Mais moyen. 2/5

Clasher Gears of War 1 et 2 et dire que Asura's mécouille est rigolo c'est non ! nerd.gif
Xeen
Citation (Firebrand @ mercredi 14 janvier 2015, 19:01) *
Citation (Xeen @ mercredi 14 janvier 2015, 17:38) *
Afin de pouvoir renconter plusieurs fois les jeunes femmes pour arriver à ce qu'elles tombent enfin amoureuses et dont les tarifs deviennent de plus en plus prohibitifs à chaque rencontre


C'est une simulation de romance ou de maison close? Parce que ça fait très relations tarifées tout ça. smurf.gif


Le lieu est décrit comme une maison à hôtesses (en rapport avec les bars à hôtesses) mais oui, c'est probablement pour ne pas dire qu'il s'agit d'une maison close. Après, la relation entre le héros et les filles est romancée, les dialogues durant les entrevues étant relativement longs. En fait, c'et la propriétaire de l'établissement qui augmente les tarifs. Quoiqu'il en soit, l'ensemble reste coquin-frippon même s'il y a une véritable part d'érotisme. Néanmoins, cela ne tombe pas dans le vulgaire ou le graveleux.
Zegema
Citation (Inferno @ mercredi 14 janvier 2015, 20:13) *
Citation (Zegema @ mercredi 14 janvier 2015, 17:24) *
Asura's Wrath: Le cul entre deux chaises, à ne jamais choisir entre un beat'em all façon DBZ et un gigantesque QTE grandiloquent, ben ça en fait un jeu très moyen. Mais rigolo. Mais moyen. 2/5

Clasher Gears of War 1 et 2 et dire que Asura's mécouille est rigolo c'est non ! nerd.gif


Mes couilles sur ton front, mec! damnerd.gif
Asura's Mécouille est rigolo dans le sens où toutes les cinématiques sont toutes plus wtfesques les unes que les autres: j'ai six bras, je les ai plus, je les ai, je me bats sur la lune, je me fais défoncer le fion par un katana aussi long que la Terre, je fais du jeu de tir bordélique loltavu. Moi j'ai trouvé ça rigolo. Pis ça peut se résumer en un truc:



Après, Gears of War, moi j'ai trouvé ça chiant. Mais c'est sûrement parce que ça a mal vieilli depuis le temps, et que j'ai pris ça très en retard.
Inferno
Pourtant c'est clairement le jeu de la génération. Tous les jeux du même genre qu'on a pu se bouffer par la suite, jusqu'à The Last of Us...
Mais Asura j'ai trouvé ça ultra pauvre au niveau du gameplay, j'ai pas eu l'impression de jouer, là où Gears était bien nerveux. Après c'était joli à regarder. Mais Gears c'était la baffe graphique quand il est sorti et c'était jouissif à jouer seul ou à plusieurs. Mais la DA pue.
Zegema
God of War 3: Mon premier GoW. Et probablement mon dernier. Parce que j'ai que 4h de jeu dessus, mais j'ai plein de trucs qui vont pas:

1. On a mis un bouton de saut qui sert à rien lolilol
2. Un stick droit qui sert aux déplacements? Une caméra fixe? Nopenopenopenope.
3. De la surenchère gratuite et dégueulasse de violence (l'exécution et l'arrachage de tête d'Hélios, merci, c'est nul).
4. Une succession permanente de mini-boss aux patterns tous ultra-abusés, où tu meurs quasiment cinq fois avant d'en venir à bout.
5. Kratos a le charisme d'une palourde.
6. Je salope tout le mythe de la Grèce antique.
7. Des pop-ups d'ennemis qui meurent au bout de 30 coups au moins.

Les QTE ne me dérangent pas, et c'est ultra-beau. Mais putain, le reste, les mecs...

Zegema
Le meilleur pour la fin, dans God of War 3?

8. Je te fous des checkpoints 10 minutes avant ton gros combat que tu viens de perdre. Connard.
Koobiac
ptdr.gif
Xeen
Suis sur Majora Mask depuis 1 semaine (je l'ai eu en avance). Suis au second donjon, avec la moitié des masques. C'est vrai qu'il est pas mal comme épisode. Je me suis pas encore emmerdé, c'est bon signe et je ne suis pourtant pas un fan de la version mioche de Link. J'espère que cela va continuer comme cela. Il y a que la BO que je trouve comme d'habitude "spéciale". Certaines sont quand même sympas et en adéquation avec le lieu (celle du palais mojo particulièrement). C'est sûr qu'après le titre a un peu vieilli. Disons que sur le principe de la tripotée de quête avec PNJs menant leur propre vie, il y a eu depuis des titres comme Radiata Stories, FF XIII-3. Et un certain nombre de quêtes annexes sont tout de même basées sur des mini-jeux. La quête annexe que j'aime bien, c'est celle de Anju et Kafei par exemple où en effet il faut réaliser des actions suivant des tranches horaires spécifiques.

Je trouve qu'en termes d'ambiance, de personnages, de mise en scène, le titre est davantage travaillé et recherché que les derniers opus 3D que j'ai fait (WW, et TP). Certes, le monde exploré est plus petit mais au moins j'ai l'impression d'évoluer dans un monde vivant.

En tout cas je suis fixé, pour que j'aime un Zelda, il faut donc qu'il soit atypique (vu que mon épisode préféré jusqu'à présent était le 2 sur NES). Et ben cela limite vachement le choix. Peut être qu'il faudra un jour que je tente le Ocarina histoire de voir ce qu'il donne en termes d'ambiance.
Koobiac
N'essaye pas OoT, reste sur ta bonne impression de MM, ce sera mieux pour tout le monde nerd.gif
Kiklox
Majora's Maks 3D : excellent et beaucoup plus simple que dans mon souvenir, je crois ne l'avoir jamais fini sur N64. Là j'ai envie d'aller au bout : les goûts changent avec le temps.
Ziell
Je ne me souviens plus : c'est possible de réussir la quête des amoureux dès la première partie sans soluce ou c'est un calvaire ? J'en ai le souvenir d'un truc que je n'aurais jamais fini sans aide.
Tails
Citation (Kiklox @ samedi 21 février 2015, 20:44) *
Majora's Maks 3D : excellent et beaucoup plus simple que dans mon souvenir, je crois ne l'avoir jamais fini sur N64. Là j'ai envie d'aller au bout : les goûts changent avec le temps.

Faut dire aussi que la version 3DS simplifie et/ou améliore pas mal de choses. Sans que ça touche trop à la difficulté, mais bon, je pense aussi que ça vient de là : il est beaucoup plus agréable à jouer, donc forcément, ça passe beaucoup mieux.

Citation (Ziell @ samedi 21 février 2015, 21:50) *
Je ne me souviens plus : c'est possible de réussir la quête des amoureux dès la première partie sans soluce ou c'est un calvaire ? J'en ai le souvenir d'un truc que je n'aurais jamais fini sans aide.

C'est chaud mais je pense que c'est faisable. Y'a juste énormément d'étapes et il faut bien les suivre, vu qu'une petite erreur fait que la quête devient insoluble, mais ça doit pouvoir se faire. Ça nécessite pas mal de recherches et d'essais, par contre.
Xeen
Citation (Tails @ samedi 21 février 2015, 22:32) *
Citation (Kiklox @ samedi 21 février 2015, 20:44) *
Majora's Maks 3D : excellent et beaucoup plus simple que dans mon souvenir, je crois ne l'avoir jamais fini sur N64. Là j'ai envie d'aller au bout : les goûts changent avec le temps.

Faut dire aussi que la version 3DS simplifie et/ou améliore pas mal de choses. Sans que ça touche trop à la difficulté, mais bon, je pense aussi que ça vient de là : il est beaucoup plus agréable à jouer, donc forcément, ça passe beaucoup mieux.

Citation (Ziell @ samedi 21 février 2015, 21:50) *
Je ne me souviens plus : c'est possible de réussir la quête des amoureux dès la première partie sans soluce ou c'est un calvaire ? J'en ai le souvenir d'un truc que je n'aurais jamais fini sans aide.

C'est chaud mais je pense que c'est faisable. Y'a juste énormément d'étapes et il faut bien les suivre, vu qu'une petite erreur fait que la quête devient insoluble, mais ça doit pouvoir se faire. Ça nécessite pas mal de recherches et d'essais, par contre.


Un morceau de la quête est réalisable dès le départ de l'aventure mais elle ne peut être réalisée complètement qu'après le 3eme donjon. De plus, ce premier morceau doit être refait plusieurs fois sachant qu'il y a plusieurs finalités aboutissant chacune à l'obtention d'un item (il faut la faire 3 fois). C'est une des quêtes les plus intéressantes car elle exploite véritablement l'élément essentiel du titre gameplay, à savoir devoir observer les PNJs vaquaiant à leurs occupations durant les 3 jours et intéragir en fonction. C'est la quête de base des RPGs utilisant ce principe. Elle est pas compliquée, il suffit d'être patient. Tous les events se déroulent à des moments précis. Et puis, le journal résume les actions à effectuer une fois trouvées.

Par contre, il y a en effet un event qu'il ne faut pas acccomplir durant ce premier morceau : aider la grand-mère à récupérer son sac de bombe en se battant avec le voleur au nord de la ville le premier soir à 0H00, sachant qu'il déclenche un event la nuit du deuxième jour au bazar. Bien sûr, un des autres events rendant la quête irréalisable est l'une des finalités, à savoir donner la lettre de Anju le premier soir comme PQ à la bestiole dans les toilettes de l'hôtel à 0H00.
Timinou
Ouais mais bon, en fait tu peux donner n'importe quel papier à la main des chiottes nerd.gif mieux vaut donner le titre de propriété de la ville par exemple biggrin.gif
Tails
En fait je sais pas si Ziell demandait si c'était réalisable "dès la première partie" dans le sens "sans avoir à connaître le jeu de fond en comble en y ayant joué plusieurs fois", ou dans le sens "lors du premier cycle". Parce qu'effectivement réussir la quête lors du premier cycle, ou même des premiers cycles, c'est impossible, il faut effectivement plusieurs items qui ne peuvent être chopés qu'après plusieurs donjons, et il faut faire certaines actions plus d'une fois, donc forcément, pas faisable lors d'un seul cycle.
Ziell
Non je demandais effectivement si c'était possible sans trop galérer, car je n'ai pas le temps de finir mes jeux plusieurs fois et que j'ai le souvenir d'avoir galéré à mort sur cette quête sur 64 nerd.gif

Mais de mémoire il me semble que c'est une quête que j'avais dû faire en entier juste avant la fin du jeu car comme tu le dis, il faut avoir fini certains donjons.
Donc je préfère m'y essayer quand je suis à peu près sûr de ne pas me rendre compte, à la dernière étape de la quête, qu'il me manque un objet.
CooLJeDi
J'ai fini le temple 1 de Majora. Je me demande toujours ce qu'on lui trouve de si spécial, faut que je continue car la pour le moment je trouve ça bien en deça d'OOT, surtout en terme de level-design, et pas comparable avec les suivants.
Ziell
L'intérêt d'un bon Zelda ne se situe pas dans ses donjons nerd.gif
Tails
C'est clair que si t'as foncé tête baissée vers les donjons, tu vas non seulement finir le jeu assez rapidement, mais tu vas aussi passer à côté de la moitié du jeu leo.png .
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'informations, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.