Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : Le film de la semaine
Nintendo-Difference Forum > Zone Actu (Jeux Video, BlaBla et Cie) > Blabla
Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21
MrGodjira
Je vous recommande d'éviter Waking Sleeping Beauty: le film pratique la langue de bois alors qu'il se veut décomplexé .L'essentiel de la narration se concentre uniquement sur 3 des 4 dirigeants(R. Disney/M.Eisner/J.Katzenberg) de l'époque et essaie de nous faire vivre un lutte de pouvoir entres eux, bref le quotidien de tout pdt et autres d'une entreprise.
mikeztarp
L'immortel, avec Jean Reno et Kad Merad : très bon.
Myaah
Pour Dorian Gray, mon maître en CM2 nous avait parlé du livre, mais je m'y suis intéressée en seconde, quand mon prof d'anglais nous passait des classiques en VO (c'était nos cours) et donc on avait pu voir ce film là, qui était très bon d'ailleurs ! mario.gif
Kayle Joriin
Vu Des hommes et des dieux, avec Lambert Wilson notamment. Des longueurs, mais j'ai bien aimé. Dommage que le son du ciné n'était pas terrible et ne permettait pas d'apprécier les nombreux silences.
Draco
Citation (Kayle Joriin @ dimanche 10 octobre 2010, 20:42) *
Vu Des hommes et des dieux, avec Lambert Wilson notamment. Des longueurs, mais j'ai bien aimé. Dommage que le son du ciné n'était pas terrible et ne permettait pas d'apprécier les nombreux silences.


Le son pas terrible ??? 'Tain mais c'etait quoi comme ciné ? ptdr.gif ptdr.gif J'imagine que dans le bled ou t'es y a qu'un ciné pourri et pas de Pathé ou autres non ? damnerd.gif
Zegema
Ca s'appelle un cinéma de quartier, où on passe des films d'auteur, donc tout ce qui n'est pas blockbuster. Et tu peux tomber sur de véritables perles. Evidemment pas le genre de films qu'il t'arrive de regarder. Des hommes et des dieux doit être introuvable dans un UGC ou un Gaumont ...
Kayle Joriin
Bah, même pas en fait ... C'est ça le pire ! J'ai été au Mega CGR de Buxerolles, qui est le plus gros cinoche de l'agglo de Poitiers.
Sauf que dans la salle où j'étais, il y avait un bourdonnement de merde dans les enceintes. Lors des bandes annonces qui pètaient de partout, no soucy, ça s'entendait pas ! Mais un film sur la vie de moines c'est pas le gros délire niveau bande sonore, et quand le film a commencé, sur un très long silence, j'ai vu à quel point le bourdonnement de merde dans les enceintes ça pète les noix.

Bref, c'est un cinoche pour voir Iron Man ou Transformer, mais pas pour les films intimistes. A la limite faudra que j'essaye des petits cinéma de quartier pour ceux là.
Draco
Citation (Zegema @ dimanche 10 octobre 2010, 21:51) *
Ca s'appelle un cinéma de quartier, où on passe des films d'auteur, donc tout ce qui n'est pas blockbuster. Et tu peux tomber sur de véritables perles. Evidemment pas le genre de films qu'il t'arrive de regarder. Des hommes et des dieux doit être introuvable dans un UGC ou un Gaumont ...


Hahaha c'est ca joue là nous amateur de cinéma d'art et d'auteur ptdr.gif Typiquement le genre de cinéma impinable que tout le monde déteste ou que tu vas voir si tu as des problèmes d'insomnies, sans rire a part ces desanuceurs de critiques de cinéma qui bandent pour ce genre de films et les petites vieilles de 80 ans ca intéresse personne ! Cependant des hommes et des dieux ce 'nest pas ce que j'appelle un film d'auteur et autre court métrage soporifique et nul à chier ! Celui-ci passe dans tout les grands ciné de Marseille et la BA m'a intéressé même si je n"irai pas le voir. Amen hibouc.gif
Zegema
Citation (Draco @ lundi 11 octobre 2010, 18:24) *
Citation (Zegema @ dimanche 10 octobre 2010, 21:51) *
Ca s'appelle un cinéma de quartier, où on passe des films d'auteur, donc tout ce qui n'est pas blockbuster. Et tu peux tomber sur de véritables perles. Evidemment pas le genre de films qu'il t'arrive de regarder. Des hommes et des dieux doit être introuvable dans un UGC ou un Gaumont ...


Hahaha c'est ca joue là nous amateur de cinéma d'art et d'auteur ptdr.gif Typiquement le genre de cinéma impinable que tout le monde déteste ou que tu vas voir si tu as des problèmes d'insomnies, sans rire a part ces desanuceurs de critiques de cinéma qui bandent pour ce genre de films et les petites vieilles de 80 ans ca intéresse personne !


Ca ne t'intéresse pas TOI, espèce d'abruti damnerd.gif Ptain, on leur apprend aux mômes, pourtant, à pas dire "c'est nul", mais "j'aime pas". Mais nan, l'ami Draco aime chier allégrement sur un cinéma qu'il aime pas, et il en informe le monde entier, peinard smurf.gif

C'est même plus une culture (et encore, on te force pas hein) qu'il faudrait refaire, mais un cerveau.
mikeztarp
Nan mais laisse, il peut pas comprendre. leo.png
Slayne
Waou damnerd.gif On pourra bientôt acheter son steve jobs sur DealExtreme damnerd.gif
Zegema
Tout ce qui brille: J'aime bien Géraldine Nakache. Vraiment. Elle part un peu dans tous les sens, genre fille de banlieue qui parle n'importe comment (et c'est moche), mais sinon elle est plutôt drôle. Sauf que le film qu'elle co-réalise, là, ben il lui manque plein de trucs. Première demi-heure où on comprend le pitch, ok, très bien. Après, c'est porte-nawak. 5/10.
Nunya
Scott Pilgrim versus the World : De très bonnes choses, comme de très mauvaises. Un film bien fun, drôle et parfois jouissif, que j'aurais néanmoins oublié aussi vite que je l'ai vu eut égard à ses défauts bien lourdingues (A commencer par son rythme apocalyptique et le bâclage de ses personnages malgré l'évidente qualité des dialogues).
Ziell
J'ai regardé Les Douzes Salopards (le titre en VF est plus fnu), c'est très bon, bien meilleur que la dernière partie de Inglorious Basterds côté action.
Donax
Je viens de me mater Scott Pilgrim vs. the World et j'ai vraiment beaucoup aimé! happy.gif

La réalisation est super bien fichue, de gros clin d'oeils à pas mal de bon jeux et je surkiffe Mary Elizabeth Winstead et Ellen Wong. D'ailleurs il me semble avoir déjà vu Mary Elizabeth Winstead autre part, mais je ne me souviens plus trop où (c'est pas destination finale 3 ni Die Hard 4). Peut-être que je confond avec une actrice qui a le meme visage ou une nana que je connais, mais j'en doute un peu.

Bon film en tout cas, j'ai passé un bon moment punk.gif


P.S : ceux qui aiment pas Micheal Cera qu'ils aillent se faire voir ph34r.gif

edit : c'est bon je me souviens maintenant, elle ressemble bien à une personne que je connais
Draco
En parlant de Scott Pilgrimm moi j'ai vu hier soir pour la première fois le film Les Freres Grimm qui est excellent, j'ai adoré, ambiance travaillée et jeu d'acteur assez bon pour ne pas s'ennuyer une minute. En gros ca raconte l'historie de deux frères, escrocs chasseurs de démons dans l'Allemagne et la france de 1670 qui vont se voir attribuer de force une mission qui les fera combattre cette fois un démon bien réel...

Pas mal on du le voir mais pour ceux qui ne le connaissent pas et veulent se voir un bon film fantastique a l'ambiance travaillée : foncez ! punk.gif
CooLJeDi
Citation (Ziell @ Thursday 18 November 2010, 02:54) *
J'ai regardé Les Douzes Salopards (le titre en VF est plus fnu), c'est très bon, bien meilleur que la dernière partie de Inglorious Basterds côté action.


C'est clair que durant la seconde moitié d'Inglorious Bastard on se demande presque si ce n'est pas Rodriguez qui a pris la relève.
quackshot
Ah, le bon vieux téléfilm "Merlin" en deux parties de M6. J'aime bien ce film, ça met dans l'ambiance de contes et légendes, ce qui se marie bien avec noël. Et puis j'aime bien le cast, avec Allan Grant et Marla Singer (ouais, je sais c'est Sam Neill et Helen Bonham Carter mais bon juste pour dire que ça rappelle un peu jurassic park et fight club dans mon coeur, ce qui est sympa aussi :3). Et la reine Mab est quand même canon imho.

Enfin, du coup ça me fait me pieuter un peu tard mais bon. Je sens que ça va devenir mon "classique de noël" perso, limite faudrait peut-être que je me le tope quelque part (nerd.gif) pour l'avoir sous la main si un jour j'ai envie de le faire découvrir à des potes.

edit : Pour ceux qui l'ont loupé et voudraient le mater avant l'an prochain et sans trop se fouler :
http://www.youtube.com/watch?v=9B3h8ttlKSU...feature=related
C'est de l'anglais non ST mais vous êtes sur ND donc vous êtes probablement bilingues, vu le ramassis d'ordures pseudo-élitistes qui trainent ici car c'est les seuls à survivre à ce climat hostile. leo.png
Foxsleader
TRON : Piouf, pas génial ! :/
Le film est magnifique, mais ça on s'en doutait. Même si les plans sont souvent classiques, la charte graphique fait que ces plans classiques émerveillent à tous les coups. Les scènes d'actions, au delà du déluge d'effets spéciaux qui en met plein les yeux, sont lisibles et plaisantes à suivre. Mention graphique spéciale au Jeff Bridges rajeuni entièrement en images de synthèse (à l'image d'un Benjamin Button) qui semble presque réel en début de film (bon, il est trahi par un mouvement de lèvres qui manque un peu de naturel, mais on lui pardonne).
Niveau son, bah rien à dire la dessus, les Daft Punk ont vraiment assurés. Ils ont fait ce à quoi je m'attendais, rien à voir avec un de leurs albums habituels, la B.O. est pour le coup une véritable B.O. à coup d'orchestre gigantesque et d'envolées épiques, tout en incorporant des sons électroniques très TRONesques, donc vraiment un bel atout pour le film.
Mais là ou le bas blesse, eh bah c'est l'histoire quoi. En entrant dans la salle, on sait qu'on s'apprete à voir un Disney, et donc qu'il y a une chance que ça soit un peu cul-cul/cliché. Et puis on se dit, ils ont quand même réussi a pondre plusieurs fois des scénarios originaux et franchement pas mal, donc pourquoi pas ? Mais non... Tout le scénario est franchement assez faible, et Jeff Bridges a beau faire ce qu'il peut, les dialogues sont très clichés, et les temps morts paraissent un peu long. Alors devant les immenses attentes dont TRON était l'objet, eh bien il déçoit, et c'est dommage. On se console en sortant de la salle en se disant qu'on en a pris plein oreilles et les mirettes, mais ça ne suffit pas vraiment.

Rattrapage pour le prochaine TRON the ultimate legacy the will rock our world
Stefanof
Bah, avec le retard habituel qui me caractérise, j'ai enfin vu Avatar hier soir et j'en tire un bilan similaire à celui de Tron fait ci-dessus, à savoir c'est très joli et c'est complètement creux, avec un scénar / des persos en carton, collection de stéréotypes et de clichés, assortiment de "rebondissement" prévisibles à pleurer et des incohérences incompréhensibles. Bref, c'est de la grosse merde dans un bel emballage.
Draco
'tain vous me dégoutez tous avec vos critiques sur Tron ptdr.gif ptdr.gif The film culte pour moi à l'époque je l'attendais impatiemment mais là j'ai plus envie de le prendre sur le net d'ici 1 mois que de claquer 9€ de ciné fear2.gif

Sinon je te trouve assez dure avec ta critique d'avatar, le but étant finalement une aventure multimédia aux graphismes claquants ! Rien de plus et pour ca le film est génial et divertissant on demandait rien de plus à ce genres de films... je vois ce que vous en attendiez d'autre !
MrGodjira
Citation (Stefanof @ Thursday 30 December 2010, 14:22) *
Bah, avec le retard habituel qui me caractérise, j'ai enfin vu Avatar hier soir


Regarder Avatar en 2D c'est comme regarder The Jazz singer en muet... nerd.gif
L'idee de base d'Avatar c'est l'immersion -du Spectateur vers l'ecran/Pandora
-de Jack vers les Navii
-etc

La nature de Pandora est luxuriante et lumineuse comme dans les fonds marins visités par notre ami J.Cameron, là aussi, il s'agit d'immersion, voir de plongée.

Ce n'est pas parceque tu as compris le scénario(simpliste, basé sur le mythe de Pocahantas) que le film est simple et nul, le propos est ailleurs . Et dans les films de la categorie Blockbuster celui ci est très savamment construit.
Compare le avec Transformers/Inception/Alice et tire de vrai conclusion STP


Tao
Citation (Stefanof @ Thursday 30 December 2010, 14:22) *
Bah, avec le retard habituel qui me caractérise, j'ai enfin vu Avatar hier soir et j'en tire un bilan similaire à celui de Tron fait ci-dessus, à savoir c'est très joli et c'est complètement creux, avec un scénar / des persos en carton, collection de stéréotypes et de clichés, assortiment de "rebondissement" prévisibles à pleurer et des incohérences incompréhensibles. Bref, c'est de la grosse merde dans un bel emballage.


Moi je suis plutôt d'accord avec Stefanof. Je l'ai aussi vu récemment (Avatar), c'est un film très joli avec un univers sympa mais le scénario est un concentré de clichés et est prévisible à souhait. Tu sais d'avance qui va crever, qui va faire quoi et compagnie, surtout si t'as déjà vu Pocahontas. Je m'attendais à ça de toute façon, ça n'a fait que confirmer ce que je pensais. Je ne trouve pas du tout mérité le succès qu'a rencontré le film sincèrement. Il est pas mauvais mais de là a faire tant de fric ! Sans parler de la bonne blague de la version longue qui se prend seulement 10 minutes de plus... 10 euros la place pour 10 minutes, ça fait cher la minute. Et puis, Cameron qui a mis 10 ans pour pondre ça... L.O.L smurf.gif
Toxicloac
Yeah ! On a qu'à tous regarder des films où on comprend rien à l'histoire et à ce qui se passe, où rien de logique et naturel se passe et où qu'on arrive pas à s'approprier les images et les faits de façon limpide et immédiate.
Ça c'est de la vrai intelligence.


Et puis tient je sais pas pour vous, mais je trouve que Sinbad le Marin, c'est trop cliché, on devine tout de suite le scénario et en plus c'est trop copié sur l'Odyssée d'Ulysse quoi.
Pareil pour le Seigneur des Anneaux, c'est juste joli, les beaux châteaux et tout quoi, mais quand on, y réfléchit, ces histoires de dragons, de quête et de chevaliers c'est trop stéréotypé. Archétype vous dîtes ? Mais enfin c'est la même chose ! Et en plus c'est trop copié sur le poème de Beowulf quoi. Même les idiots de n'importe quel pays du tier-monde vont comprendre et se sentir concerné par le film, c'est vraiment trop n'importe quoi. De toute façon c'est qu'un succès marketing, comme Titanic, Star Wars, E.T et Autant en Emporte le Vent. C'est pas comme si ces films apportaient vraiment quelquechose pour le cinéma et les spectateurs du monde entier, ils ont rien pour eux.
Tao
Tout ce qu'on veut dire c'est qu'en plus d'avoir un univers sympathique et très joli, un effort sur le scénario aurait pu réellement être apporté. Le film n'est pas mauvais mais de là à trouver l'histoire super... On a jamais nié le fait que c'est le précurseur des gros films en 3D (cela-dit, certains auraient pu s'abstenir avec la 3D) mais dire que le scénario d'Avatar est original, c'est archi-faux, je suis désolé. Et je ne changerai pas non plus d'avis sur les 10 minutes de plus de la version longue au cinoch. nerd.gif
Toxicloac
QUOTE(Tao @ Wednesday 05 January 2011, 17:55) *
Tout ce qu'on veut dire c'est qu'en plus d'avoir un univers sympathique et très joli, un effort sur le scénario aurait pu réellement être apporté. Le film n'est pas mauvais mais de là à trouver l'histoire super... On a jamais nié le fait que c'est le précurseur des gros films en 3D (cela-dit, certains auraient pu s'abstenir avec la 3D) mais dire que le scénario d'Avatar est original, c'est archi-faux, je suis désolé. Et je ne changerai pas non plus d'avis sur les 10 minutes de plus de la version longue au cinoch. nerd.gif



Donc dire que le scénario de Star Wars est original, c'est archi-faux aussi alors ? Non parce que je suis sûr qu'à l'époque il y en a qui dont dû se marrer à dire "Pff mais Star Wars, c'est pas un scénario original. C'est juste une copie de la "Forteresse cachée" d'Akira Kurosawa, genre. Et puis trop cliché les deux copains robots qui ressemblent à Laurel et Hardy. Et puis ces histoires de princesse à sauver, franchement..."

Un stéréotype est un détail ou un trait spécifique qu'on grossit et entretient, alors qu'un archétype est une grande image d'ensemble qui convoque plusieurs concepts d'idéal.

Faudrait pas confondre manque d'originalité et fidélité à une structure narrative éprouvé et intemporelle. Ou alors dans ce cas, des tas d'histoires classiques ne sont pas originale. On parle d'une structure de quête héroïque connue pour en faire quelquechose qui n'appartient qu'à soi, afin de rendre tout un monde complexe et ouffu accessible et immersif en un instant. Et ça marche vu que certains ont considérés le film trop "simple et cliché" alors qu'en fait il y a une tonne de truc que je crois pas avoir vu dans Danse avec les Loups ou Pocahantas et qui prendrait des plombes à expliquer en détail à l'écrit.

QUOTE
Q: You take a primal story—a little like the way opera composers have a take a story that is well known so that you can try out all kinds of new music, to advance the theme. This feels necessary, in your case. If you had taken a story that was less familiar, people might have gotten lost in the wilderness that you create. I want to talk about that.

Cameron: A great part of myth is familiarity. Myth has to feel like it has roots in prior art – going back, through traditions of storytelling, going back quite far. In approaching Avatar, I thought: “Oh, my god, I’ve got this horrendous—huge—start-up torque of exposition. You’re going to another planet; the guy’s a paraplegic; he’s got a back story, and what’s happening on the planet? They’re mining “unobtanium.” Unobtanium is a room-temperature super conductor, it floats in a magnetic field. Meantime, they’ve got this “avatar” program and our hero is going to pass into a link – in hard technical terms, “a psionic link” – and he’s going to enter into another body, and through that body into another culture. And people are going to ask, “If you die in that world do you –?” blah, blah.

And when I started to write the script, I was probably 60 pages in before he got into the jungle. So I said, all right, well, this shit ain’t workin’. I need to drop back, make the movie much more visual, much less dialogue—pages of dialogue flew across the room—and I completely retold the story in a much more familiar, archetypal way. Still, embedded within that—it’s always amusing to me when somebody says, wow, that’s just Dances with Wolves. Yeah, right, I think: because Dances with Wolves took place on another planet where people projected their consciousness into their bodies that were 10 foot tall and blue—but it’s like, no. We intentionally wanted to use familiar touchstones of storytelling that were historical, and reflect them through a lens of the future. This way, we could take some of these more difficult concepts, seed them in there, and let people pick them up along the way. All they would have to trip over would be those ideas, and not the big gestural stuff.

[...]

I would say this movie was meant to reacquaint us with the miracle of the natural world here on our own planet. We don’t know of a planet Pandora. We don’t know of any other planet that really has life at this point, so if you really feel that way, talk a walk in the woods on a misty morning or go fishing or go snorkel around on a coral reef in Hawaii or something. That’s really what it’s about. We live in a society that’s progressively moving toward a state of nature deficit disorder and people just need to reconnect, that’s all.


Le reste de l'itw ici

Et si tu as une abonnement à Arret sur Image, je te conseille de lire ça d'urgence.

Et concernant l'histoire des 10 minutes, c'est plus une histoire de saisir l'opportunité de l'évolution du format Imax que de juste sortit ça pour plus de fric. Même en Décembre 2009, à la sortie d'Avatar, le format Imax ne permettait pas que les films fasse plus de 3heures. Vers 2010, on est tout passé au format de stockage numérique pour ce format, ce qui permet de ressortir le film avec la longueur prévu au départ pour l'international.
Parce qu'après il y a encore pleins de séquences qui ont pas été inclue parce qu'elles ont pas put être complètement ou pour des questions d'épurations. Maintenant pour un film 3D spectaculaire qui est clairement fait pour être vu en salle sur grand écran, il faut comprendre quand certains sont content de revoir ce film dans les même conditions comme la première fois, et avec 10 minutes de plus en cadeau. Les ressorties d'énorme succès presque un an après leur sortie initiale ne sont pas chose rare, et le plus souvent sans aucun ajout, donc bon (même si c'était avant la 3D et sans majoration de billet, mais tu paies pas plus cher pour ces 10 minutes que pour le premier film)...
Je te demandes pas de changer d'avis, mais je veux juste que tu tienne compte de cette perspective.
Tao
Pour l'histoire du format Imax, ok je prends ça en compte et je te remercie de me l'avoir appris, mais que ce soit pour Avatar ou un autre film, je trouve que ressortir un succès un an après, sans y ajouter quoi que ce soit, ou même 10 minutes, c'est facile, surtout pour le même prix ! Encore si la place était moins chère...

Maintenant, pour le scénario, si c'est assumé par Cameron lui-même et que c'est voulu, ok mais je trouve vraiment dommage que pour un film qui a autant fait couler d'encre, on ait pas quelque chose de nouveau, de plus scotchant et de moins prévisible. Même en n'ayant pas vu Pocahontas ou autre, on sait déjà ce qui va se passer, non pas que pour la trame principale mais pour un tas d'à côtés. Pour ce qui est de Star Wars ou du SDA, j'ai franchement plus apprécié le scénario (ainsi que les personnages) que celui d'Avatar qui ne m'a jamais surpris, qui ne m'a jamais étonné, encore moins scotché et c'est la chose qui manque au film. Je trouve ça dommage quand on arrive à faire de si belles choses en termes d'images et d'univers.
Toxicloac
D'accord, tu trouves que le scénario du SDR et de SW sont plus scotchant ou surprenant que celui de Avatar, mais pourquoi ? (en plus déjà que je dis que c'est pas grave si c'est pas vraiment surprenant, ça veut pas dire que c'est bête mais tu veux pas me dire non plus pourquoi l'élément de surprise doit absolument et toujours être aussi importante au cinoche)
Vu que tu semble garder toujours l'exact même avis, si tu as pas d'argument pour étayer point par point ton propos ou des contre-exemples pour contrecarrer les miens sur mes histoires de structures, d'archétypes, d'imageries, de prévalence de la mise en scène et tout, bah je suis désolé de paraître rustre et hautain parce que c'est pas mon intention, mais j'arrête là faute de sentir que la discussion avance dans un sens ou un autre. Merci pour la discu, bonne soirée et au revoir. coucou.gif
Zegema
Gaffe, Toxicloac est absolument abominable quand on parle de ciné. Il a raison assez souvent, mais s'emporte un peu trop parfois sur des petites choses.
J'ai eu le malheur de dire que les acteurs d'Avatar étaient pas transcendants, il s'est énervé direct. damnerd.gif
Tao
huh.gif Euh, le prends pas comme ça, pour tout ce qui est du reste je suis d'accord avec toi, c'est aussi pour ça que je n'ai pas à "contrecarrer" tes arguments.Ce que je dis, SIMPLEMENT, c'est qu'en aucun cas je n'ai été agréablement surpris par le scénario d'Avatar et que je trouve ça con car forcément si le scénario m'avait épaté, le film aurait été, pour moi, quasi-irréprochable et qu'il est dommage que ce ne soit pas le cas. Qu'est-ce qu'il y a de mal à dire ça ? Et dans ce cas, qui a été surpris ou a été émerveillé par le scénario d'Avatar et pourquoi ? Qu'est ce qu'il y a de dingue à dire que si le scénario était nouveau et bon, le film aurait été meilleur ? eek.gif

Citation (Zegema @ Wednesday 05 January 2011, 19:59) *
Gaffe, Toxicloac est absolument abominable quand on parle de ciné. Il a très souvent, mais s'emporte un peu trop parfois sur des petites choses.J'ai eu le malheur de dire que les acteurs d'Avatar étaient pas transcendants, il s'est énervé direct. damnerd.gif


En effet huh.gif mais bon, je peux être pareil sur d'autres sujets donc je peux comprendre wink.gif
Ziell
avatare c 2 la merde en barr
Kayle Joriin
trau maur deu laul ! smurf.gif
Tao
mé areytey lé mék xDDD lol
Ziell
(Sauf qu'en fait... nerd.gif)
quackshot
actErs pa transandan, sénario ponpé sur pocaonhtas, univér plajié sur peyo é star wars, avatar c tro 2 la merd lol
en + c larnak la place moi jdi sa jdi ri1
é ta konplétemnt tort toxico loque ! leo.png
Tao
é lé ga, hor sujé mé jven mon scouteur é ma péSpé, pa chér tkt jlé craké jsui tro un boss !
meduz'
Ce soir, Le bon, la brute et le truand sur France 3, pour les rares ignares qui ne l'auraient pas encore vu tongue.gif.
Koobiac
Toxicloac --> moi j'ai pas spécialement aimé Avatar, je salue l'avancée technologique mais c'est un film que j'aurais vite oublié sans ça et je n'argumenterais pas comme Tao pcq je m'en fout nerd.gif smurf.gif
Toxicloac
QUOTE
Qu'est ce qu'il y a de dingue à dire que si le scénario était nouveau et bon, le film aurait été meilleur ?


Tu tu vois un scénario qui sent un peu le réchauffé et sans surprise.
Moi je vois un scénario qui est limpide est qui coule de source et qui du coup permet de faire rentrer dans la tête de spectateur une grande quantité d'information et de nouveaux éléments sans que le spectateur s'en rende compte et se met à avoir de la fumée qui lui sert des oreilles

Pour étayer mon propos, j'ai sorti une interview de James Cameron qui parle du travail long et harassant pour rendre son scénario bitable, quitte à arracher 60 pages d'un coup pour tout refaire et en plus de ça, je te fais une comparaison entre les archétypes et les stéréotypes et pourquoi faut pas les confondre et comment le premier peut servir à la grandeur et la portée universelle du film.

Toi tu ne veut pas démordre de ton point de vue mais sans chercher à étayer mon discours autant que le mien avec des références et des réflexions, toi énonce une phrase qui tient de tes goûts purement personnelle et tu cites quelques titres de film sans m'expliquer pourquoi Avatar a besoin d'avoir un scénario semblables à eux. Tu sembles jugé un scénario de cinéma comme si c'était un roman ou un texte seul et autos-suffisant alors qu'il est convenu dans la profession qu'il est avant tout un outil pour véhiculer la vision de l'auteur du film et bien servir de base pour les images, ce que je penses être le cas pour Avatar, qu'importe si la direction te plait ou non, ça devient trop subjectif après...

Donc tu vois, le peu d'information et développement que tu donne à ton point de vue en comparaison du mien me donna l'impression que la discussion ne pouvait que stagner. Enfin c'est comme ça que je le vois, je remet pas en doute ta bonne volonté, je devine très bien que c'était pas pour être embêtant ou quoique que les choses se sont déroulés ainsi. C'est pour ça que j'ai arrêté la discussion en bon terme comme ça=> coucou.gif

Donc voilà, j'espère avoir bien clarifier la situation. Merci de m'avoir donné cette occasion et bonne soirée.

Par conte, ce que Zeg a oublié de te dire, c'est que je me suis pas pris le bourrichon parce qu'il a dit que les acteurs de Avatar était pas transcendant, mais parce qu'avant ça, il a commencé par parler de Inception en disant qu'au moins il y a des "vrais acteurs", pas comme dans Avatar.

Cette remarque pouvait être à double-sens et c'est un préjugé agaçant que je voyais souvent sur ce film, comme quoi il n'y a pas de jeux d'acteurs dans Avatar parce que c'est de l'image de synthèse, alors qu'en fait Avatar est un des film qui permet de faire avancer la notion d'acteur de cinéma vers une nouvelle ère, du fait de la performance capture qui en plus de donner un confort et une liberté d'interprétation inédit (pas de marquage au sol ou de soucis d'éclairage ou de cadrage), permet à des humains d'interpréter de façon crédible des être non-humain ou du moins qui ne leur ressemble pas physiquement (genre la maison dans Monster House, c'est Kathleen Turner, et le musclé Beowulf du film éponyme est joué par le rondouillard Sam Worrington).

Mais il m'a dit ensuite qu'il a fait cette remarque à la va vite parce que Draco ou je sais plus qui l'a énervé, et qu'en fait il parlait de direction d'acteur. Ce à quoi j'ai rétorqué plus calmement que j'étais pas d'accord vu la capacité de Cameron a rendre quasiment tout ses personnages iconique. C'est vrai que j'ai tendance à en faire des tonnes et des gros discours pointilleux (peut-être) que je parle cinoche, mais abominable... whistle.gif

Au moins tout ça méritait une réponse et bonne et due forme....pas comme le post de Koobiac. nerd.gif smurf.gif
Koobiac
il était bien mon post smurf.gif
Zegema
Un jour, je prendrais du temps pour te répondre, Toxic, parce que tes posts confinent parfois à de la condescendance, et ça j'aime pas.
Ziell
Le post de Koobiac a autant de légitimité que le tien, Toxico : il n'a pas aimé le film, je ne vois pas pourquoi il s'emmerderait à le défendre. Même cas pour moi, je vais pas m'étendre sur un film qui ne m'a fait ni chaud ni froid, à part soulever un certain agacement par rapport à son succès.


(...surtout quand il s'agit d'un film de merde smurf.gif)
Tao
@Toxi : Ouaip je comprends ce que tu veux dire mais justement j'ai l'impression qu'on débattait d'un truc sans être à " armes égales ". Tu m'as l'air d'être un gros fan de cinéma et d'être vachement cultivé là-dedans, et sincèrement je trouve ça vachement cool. J'aime aussi le fait que tu défendes tes idées jusqu'au bout, j'aime bien les gens comme ça. Le truc, c'est que moi, j'ai pas ta culture dans ce domaine mais j'ai tout de même le droit de penser que le cinéma actuel (pas seulement Avatar au final) a de plus en plus de mal à proposer des histoires originales/scotchantes et se tourne de plus en plus vers la démonstration technique et tout ce qui s'en suit.

Ensuite, tu m'as demandé de parler de Star Wars et du Seigneur des Anneaux. Honnêtement, je sais pas si j'ai les mêmes connaissances que toi en cinoch' pour m'expliquer avec des termes que tu attends. Ce sont deux sagas qui ont tout de même marqué le cinéma, et des années après des tas de goodies débarquent encore, des figurines, des jeux vidéos, etc. Pourquoi ? (pour faire du fric, oui smurf.gif) A mon avis (je me trompe peut-être mais reste zen tongue.gif), c'est parce qu'ils ont réussi à marquer des générations pour leur contenu, leur scénar', leur univers et leurs putains de personnages attachants. J'ai l'impression qu'ils ne se sont pas vendus seulement pour leurs prouesses techniques mais aussi et surtout pour le reste. On est en 2011 et tout le monde connaît le theme de Dark Vador ou certaines répliques ("mon précieux" pour le SdA, "je suis ton père", etc). Qu'est ce que propose Avatar comparé à ça ? J'ai l'impression que Cameron a tenté le coup de la réplique culte avec le " I see you ", non ? Ensuite, côté musique, tu ressors du film, rien ne t'a spécialement marqué. Et les personnages alors ? Oui, y'a les Navi, ils ont leur univers qui est sympathique à découvrir, mais est-ce qu'un personnage ressort en particulier ? Est-ce que le militaire cliché "je suis le vieux et méchant militaire" a le charisme d'un Dark Vador ?

J'espère que cette fois tu comprends ce que je voulais t'expliquer, maintenant tu m'as appris que le choix du scénario d'Avatar par Cameron est totalement assumé et qu'il s'en sert pour créer son univers et inviter le spectateur à découvrir son monde. Je t'en remercie, je me coucherai moins con (c'est pas fastoche avec moi remarque...) mais je persiste à trouver ça un peu facile et tu n'crois pas que Cameron avait d'autres moyens pour parvenir à ses fins ? Est-ce que pour créer un film avec une immersion totale dans un univers on est obligé de sortir du réchauffé ? Ah, surtout, ne vois pas ces questions comme de la provocation ou autre, au contraire, j'aime connaître l'avis des autres et en discuter afin de synthétiser le tout et apprendre de nouvelles choses.
mikeztarp
Je dois dire que je suis plutôt de l'avis de Tao sur ce point : il manque quelque chose à Avatar qui rendrait le film mémorable. C'est très divertissant, mais le seul personnage qui marque est le méchant militaire - et c'est uniquement parce qu'il est cliché au point d'être ridicule - et le scénario manque d'originalité, d'un petit truc qui nous surprendrait.

Je comprends les choix de James Cameron, et j'imagine qu'il avait sûrement déjà beaucoup à faire vu l'ampleur du projet et le fait qu'il utilisait une nouvelle technologie, mais créer une histoire intéressante en plus d'un univers, c'est faisable. C'est pas facile, mais c'est faisable.
Koobiac
Citation (Zegema @ Saturday 15 January 2011, 12:57) *
Un jour, je prendrais du temps pour te répondre, Toxic, parce que tes posts confinent parfois à de la condescendance, et ça j'aime pas.

ça donne malheureusement cette impression mais je pense pas que c'est voulu, c'est juste que ça à l'air d'être "son" domaine le cinoch dc ça donne un peu cette impression non?

Citation (Ziell @ Saturday 15 January 2011, 13:01) *
Le post de Koobiac a autant de légitimité que le tien, Toxico : il n'a pas aimé le film, je ne vois pas pourquoi il s'emmerderait à le défendre. Même cas pour moi, je vais pas m'étendre sur un film qui ne m'a fait ni chaud ni froid, à part soulever un certain agacement par rapport à son succès.


(...surtout quand il s'agit d'un film de merde smurf.gif)

Sinon merci.
J'ai l'impression que tt a été dit sur Avatar ds les différents posts donc je vais pas répéter encore une fois ce que moi j'ai pas aimé, de tte façon je pense pas avoir dit que le film est merdique mais que j'ai pas spécialement aimé ce qui est totalement différent ("on dit pas c'est dégueu, on dit j'aime pas" OUI MAMAN smurf.gif )

Citation (Tao @ Saturday 15 January 2011, 13:11) *
On est en 2011 et tout le monde connaît le theme de Dark Vador ou certaines répliques ("mon précieux" pour le SdA, "je suis ton père", etc). Qu'est ce que propose Avatar comparé à ça ? J'ai l'impression que Cameron a tenté le coup de la réplique culte avec le " I see you ", non ? Ensuite, côté musique, tu ressors du film, rien ne t'a spécialement marqué. Et les personnages alors ? Oui, y'a les Navi, ils ont leur univers qui est sympathique à découvrir, mais est-ce qu'un personnage ressort en particulier ? Est-ce que le militaire cliché "je suis le vieux et méchant militaire" a le charisme d'un Dark Vador ?

J'espère que cette fois tu comprends ce que je voulais t'expliquer, maintenant tu m'as appris que le choix du scénario d'Avatar par Cameron est totalement assumé et qu'il s'en sert pour créer son univers et inviter le spectateur à découvrir son monde. Je t'en remercie, je me coucherai moins con (c'est pas fastoche avec moi remarque...) mais je persiste à trouver ça un peu facile et tu n'crois pas que Cameron avait d'autres moyens pour parvenir à ses fins ? Est-ce que pour créer un film avec une immersion totale dans un univers on est obligé de sortir du réchauffé ? Ah, surtout, ne vois pas ces questions comme de la provocation ou autre, au contraire, j'aime connaître l'avis des autres et en discuter afin de synthétiser le tout et apprendre de nouvelles choses.

LA réplique culte de Avatar c'est "J'me suis pas engagé pour ça (Michelle Rodriguez?)" le summum du cliché prévisible et débile, en plus du gros méchant des années seventies nerd.gif


Citation (mikeztarp @ Saturday 15 January 2011, 13:43) *
Je comprends les choix de James Cameron, et j'imagine qu'il avait sûrement déjà beaucoup à faire vu l'ampleur du projet et le fait qu'il utilisait une nouvelle technologie, mais créer une histoire intéressante en plus d'un univers, c'est faisable. C'est pas facile, mais c'est faisable.

Exactement ça, j'ai eu un sentiment de gâchis en sortant du film, on verra pour Avatar 2 coucou.gif
Ziell
Vu The Green Hornet : à éviter à tout prix.

Je n'avais jamais entendu parler du film, et en lisant le synopsis hier et la revue des critiques, ça me donne envie. Je pars donc avec un bon apriori, que n'ébranlent pas la mention "3D" et les +2 € ajoutés à ma place à 3,60 que je découvre en arrivant au ciné.

Mais là vient le film... Jamais hilarant dans son humour 2nd degré pas abouti du tout, jamais prenant dans des scènes d'action confuses qui font un très mauvais usage des effets spéciaux lourdaux employés. Des acteurs jamais convaincants, avec l'évolution psychologique du héros complètement incohérente (ou bourrée de raccourcis), un "Chinois de second rôle" très drôle dans ses clichés... pendant la 1ère demi-heure du film en tout cas, et un grand méchant qui présageait du bon mais ne décolle jamais vraiment.

Et attention : la VF est une abomination. En entrant dans la salle je me rends compte que j'ai oublié de vérifier ce détail en regardant les séances. Mais bon, je me dis que ça peut passer, l'année dernière j'ai vu un film du genre avec une VF très respectable (Kick Ass peut-être ? je sais plus).
Mais non, tout est à jeter dans le doublage. La voix du héros déblatère à tout bout de champ des "grave" et autres djeunz'eries qui font que des situations presque drôles retombent à plat aussi sec.
Je ne sais pas qui est le stagiaire de merde qui s'est occupé des traductions ou quelle weed les doubleurs ont ingurgité en studio son mais ils ont encore plus ruiné un film qui n'avait vraiment pas besoin de dialogues merdiques pour s'afficher comme un échec. (Je sais quand même juger de la drôlitude d'un flim vu en VF et je ne crois vraiment pas que les dialogues originaux l'auraient sauvé, malheureusement.)

Pour couronner le tout, je déteste la 3D et elle a ici encore une fois prouvé son inutilité (version postprod en plus, je suppose).

En résumé : vous avez aimé Kick Ass ? Vous vomirez sur The Green Hornet.

Ceci n'est pas un spoiler : si j'allais au bout de ma critique, j'ajouterais que la dernière fois que j'ai eu hâte de sortir de la salle de ciné c'était devant Avatar, mais ça serait contre-productif pour ma critique donc je m'abstiens leo.png
mikeztarp
C'est con parce que la série d'origine était sympa. En plus il y avait Bruce Lee dans le rôle de Kato. smile.gif
Toxicloac
QUOTE(Zegema)
Un jour, je prendrais du temps pour te répondre, Toxic, parce que tes posts confinent parfois à de la condescendance, et ça j'aime pas.

Je nie cette accusation. Et je vois même pas à quoi tu fait référence ?

Tu parle de mon post avec des images de hipsters et de Begaudeau. C'était une démonstration par la caricature, pas une attaque personnelle. C'était pour indiquer de façon humoristique qu'il y avait certains travers et idées reçues qui devraient être évité justement pour pas tomber sans faire exprès dans la grille de lecture de pseudo-intellectuel peu recommandable. Tao l'a bien pris en tout cas.

Tu parles de ma remarque par apport au post de Koobiac ? Est-ce que c'est vraiment condescendant de vanner son post quand lui même reconnait s'en foutre et affirme pas vouloir s'étendre ou argumenter sur le sujet ? C'est carrément objectif de dire que son post apporte rien, il admet vouloir rien apporter. Je vois pas pourquoi vous le défendez ?
La liberté d'expression ? Ça oui, il a parfaitement le droits de dire un truc qui sert à rien si il le veut, comme moi j'ai parfaitement le droit de le lui faire remarquer. Ziell a raison.
Maintenant après, j'ai l'intime conviction que quand j'ai rien d'intéressant à dire parce que je m'en fous du sujet abordé et que je me sens pas capable de faire plus de trois lignes quand il s'agit de le fustiger ou le critiquer, perso j'ai pas envie d'ennuyer les gens avec mon avis alors qu'ils font des efforts pour faire des posts construits.
Après c'est totalement diffèrent de ponctuer un topic de courte remarque humoristique comme quand vous avez écrit en sms, c'était marrant ça.

C'est juste que je trouve pas ça normal que dans un forum où le but principal et de communiquer de façon directe, efficace et partager des opinions et des connaissances, on puisse prendre les choses autant à la légère. Dans un twitter où tu es limité à seulement 140 caractères, c'est presque excusable, mais sur des colonnes de forum où tu peux prendre ton temps et te poser avant de rédiger, c'est pas génial. Surtout si après quelqu'un vous dit qu'un pavé argumenté a autant de légitimité qu'une caractères ça s'excuse presque, mais dans ces colonnes, je suis moins d'accord. Une petite ligne qui se termine par un smiley nerdz et schtroumpf, ça fait un peu mal au cul. Je suis passionné par un topic, j'exprime clairement le fait de vouloir tirer la discussion vers le haut, et c'est le type qui fait exactement le contraire qu'on défend ?
Franchement, desfois j'ai l'impression que c'est moi qui me prend de la condescendance dans la gueule. Juste une remarque subjective et délirante, rien à voir avec ce que je pense vraiment, bien entendu.

Moi que des membres cici trouvent le film naze, ça me pose aucun problème. Simplement, quand tu exprime ce genre opinion dans un domaine culturel, faut savoir s'armer en sachant que n'importe qui a le juste droit de lui répondre. Et c'est pas "les goûts et les couleurs gnagnaga" qui font avancer les choses, au contraire, t'as pas plus fagocité, abusé, détérioré et débilitant comme argument, de nos jours. Rien de mieux pour tuer un débat dans l'œuf et éviter de se justifier dans ses propos.
------------------------

@Tao: Bin écoute, j'ai pas l'école du cinéma non plus. Tout ce que je fais, c'est juste beaucoup voir de film série et film, voir beaucoup d'analyse, de critique et de document créés par des pros du cinéma dans les sites consacrés. Les entretiens et déclarations de gens comme Cameron, Jackson, Lucas et autres, c'est pas giga dur à trouver. Maintenant j'ai eu la chance de trainer sur des forums où j'ai discuté avec des gens qui font carrière dans le monde de cinéma d'une façon ou d'une autre, donc ça aide un peu. Mais franchement avec le net, s'armer de textes analytiques, de comparaison, de déclaration et de bibliographie théorique (et sutout de divx damnerd.gif ), c'est fastoche. En plus t'es testeur de jeux sur ND, quoi, savoir mettre des termes techniques, comparatifs et sémiologiques dans tes impressions et tes ressentis, c'est ton boulot j'ai envie de dire mrgreen.gif

Maintenant, on approche d'un truc très pertinent et argumenté que te soulève en deuxième paragraphe.
Tu seras certainement étonné de savoir que Star Wars a accueillis à peu près le même type d'accueil que Avatar à l'époque de sa première sortie. On a eu des tas d'analyses fumeuses sur des grilles d'analyses inadaptés, on a parlé de film neuneu, de conte de fée pas original, de simple débauche technique et j'en passe des meilleurs.
Même les producteurs n'y croyaient absolument pas, tour comme Avatar qui n'aura été que financé à auteur de 40% seulement par la Fox, rendant le film semi-indépendant (ouais je sais, c'est incroyable).
Tu as du mal à me croire ? Voilà à quoi ressemblait le consensus critique (français) concernant Star Wars à sa sortie :
http://cinebob.blogspot.com/2010/01/le-mepris-ordinaire.html
Et voici un court résumé de l'incrédulité qu'il a subit jusqu'au plus haute strates du monde du cinéma:
http://www.mk2.com/troiscouleurs/index.php...son-2-episode-1

Malgré tout, Star Wars a connu le succès historique qu'on connait et définis maintenant une bonne partie de notre pop-culture. Mais c'est aussi parce que, comme le Seigneur des Anneaux, il a bénéficié de deux suites assurant sa renommée et étendant encore plus son univers, ce qui a permis au passage de développer les possibilités d'exploitation de la licence, avec la multitude de jeux vidéos, de jouets et side-stories qu'on connait. On a à chaque une trouzaine de produits estampillés Star Wars, dont une bonne partie narrant des aventures dans l'Univers Etendu. C'est moins un exploit pour le Seigneur des Anneaux parcequ'il y avait déjà l'aura du bouquin avant...ce qui l'empêchait pas d'être pourtant méprisé par pleins de gens: tu connais sûrement cette anecdote de Bernard Werber où il disait que personne n'avait entendu parlé du Seigneur des Anneaux parmi la centaine de journaliste du Nouvel Obs dans les années 80.
N'empêche qu'on a eu aussi les même remarque à sa sortie : croûte numérique, y'a pas Tom Bonbadil donc c'est nul, Jackson qui sait pas filmer, histoire de chevalerie initiatique convenu, et surtout ceux qui se foutaient de ta gueule parce que tu étais ému par le discours final avant la charge dans le Mordor. Et même la prod a encore été un enfer. Mais l'aura qui existait déjà a quand même aidé le film, alors que Star Wars a dut se démerder quasiment par lui-même, étant une œuvre originale (mais ça n'enlève aucunement les mérites, les qualités et les audaces de la trilogie de Jackson).

Maintenant voilà : œuvres facilement adaptable sur plusieurs supports, qui font du bruit chez les geeks et les fanboys qui s'expriment à haute voix sur le net, réédition nombreuses, trilogie de longue haleine fidélisant les gens et appuyant fortement leurs univers, aura qui a sut s'installer sur le long terme, et surtout des gros succès historiques qui tiennent de l'anomalie et dépasse quasiment du triple un "giga carton de la mort qui tue" à l'échelle du cinéma (surtout Star Wars), pas qu'on niveau de l'argent mais surtout de la fréquentation salle...ça explique pourquoi ces trilogie ssont si facilement adulés de nos jours et si marquants. Mais tout cela est il vraiment nécessaire ?

Autant en Emporte le Vent, la mélodie du Bonheur, Cléopâtre, Titanic, etc. sont aussi des succès historiques, des anomalies qui ont essuyés à leur début incompréhension, incrédulités, difficultés de création, etc. Et eux, ce ne sont pas des films spécialement "geek-friendly", ni du matériel pour faire des figurines ou des jeux vidéo et ne sont qu'en un seul épisode. Pourtant en vrai, ces films sont aussi cultes que Star Wars et Sda, d'une façon et à niveau diffèrent. Ils sont aussi des succès historiques de types "anomalies", ont changés la façon de fabriquer un film, ont initié de nouvelle technique et méthodologie de création et production, ont marqués toute une génération de spectateur et ont surtout transcendés les barrières culturelles.
En Inde, il y a pleins de comédies musicales chaque année et la Suisse c'est plutôt loin...pourtant depuis la Mélodie du Bonheur, on représente l'amour et la félicité dans les prods hollywoodiennes par une imagerie rappelant les Alpes de ce film, touché par l'image de l'héroïne dansant et tournoyant comme une nymphe, les bras tendues comme par piété, au cela au sommet d'une montagne fertile.

La France s'en fout de la guerre de sécession entre le Nord et le Sud des USA, pourtant Scarlett O'Hara est devenu un personnage d'anthologie, une femme aux multiples facettes, qui aura connu trois maris dans une époque troublé, le prototype même de la femme libre, forte et moderne et qui pour s'orienter se réfère toujours à la "terre de ses ancêtres" et prend la pose devant le soleil couchant en face de l'Arbre de son père. Titanic alla jusqu'à émouvoir les chinois, alors qu'on parle d'un incident qui s'est passé en Atlantique et concerne surtout les occidentaux. Pourtant l'histoire de cette fille enfermé dans un carcan social qui se fait libérer par un jeune homme de modeste condition, qui découvre le grand monde, la lutte latente entre les gens d'en haut et ceux d'en bas qui trime dans la chaleur des cales, et qui tend les bras en croix au bout de la construction humaine la plus "titanesque" de son époque, ça leur a visé droit au cœur.
Que de l'imagerie archétypale et légendaire qui arrive à véhiculer pleins d'infos facilement et te donnant l'impression d'être accessible, même si t'y connais rien en guerre de sécession, à l'Histoire du Titanic, aux vaisseau spatiaux ou aux machines qui transfèrent des âmes dans d'autres corps. Tellement limpide et clair et réminiscent de quelquechose d'ancien, de fondamental, que certains confondent ça avec un manque d'originalité et de surprise.

Tout ça confine à une certaine imagerie qui transcende les barrières de la culture, du sexe, des strates sociales et des centres d'intérêts. C'est des archétypes, des icônes qui puisent ses sources dans nos premiers ancêtres, de la pure mythologie qui trouve écho dans n'importe quel esprit. Arriver à concerner autour d'un seul film autant de gens dans le monde, ça requiert au moins certaines des conditions qu'on vient d'évoquer, et bien sur celle-ci. Sans capacité à marquer et concerner n'importe quel esprit n'importe où dans le monde, tu peux pas prétendre au niveau de ces films.

Certains ont vu dans la chute de l'Arbre-Maison d'Avatar le 11 Septembre...mais c'est trop limité encore, on peut aussi pensé au Titanic, où à l’incendie de Chicago, aux attaques au napalm du Vietnam, à la chute de la Tour du Babel, le Ragnarok, à la mort de D'Yggdrasil, la fin desgéants, la Destruction des Piliers qui soutiennent le Monde et la Voute céleste et autres concepts archétypaux qui remontent aux premier mythes et qui obsèdent nos inconscients, touchant n’importe qui, même le plus incultes et analphabètes des marginaux sur ce fichu cailloux qui flottent dans l’espace. Pas mal de gens dans pas mal des pays d'Extrême Asie, ont pas cette culture de la science-fiction comme nous, pourtant le côté animiste, tribal et religieusement maternaliste et surtout le fait que tu vois d'un avatar bleu chevauchant une créature ailé géante, un peu comme Vishnu qui chevauche un aigle, ça doit les aider.

Moi quand je vois ce militaire paternaliste Quarritch à bord de son gros robot qui prend la place de son corps, en train de surplomber Jake assis sur son fauteuil roulant, et lui déclarer en pointant du doigt "je te donnerais des vraies jambes", ou voir le même Quarritch sauter d'un hovercraft en feu et cherchant sortir Jake de "son sommeil", de son pays de rêve et gâcher sa transformation d'être incomplet (sans avenir, sans frère jumeau, sans attache à son monde et sans jambe) à un être entier et libre de vivre sur une planète-mère (en rajoutant en chantage "ça fait quoi de trahir sa propre race ?"), c'est aussi fort qu'un Dark Vador qui demande à son fils Luke de le rejoindre dans la côté obscurs pour l'empêcher de devenir la vraie personne qu'il doit vraiment être (n'en déplaise à mikeztarp).
Tuer le "père" (figure d'autorité suprême rappelant ce qui est dur dans ce monde), devenir un homme accomplit, c'est encore quelquechose qui convoque au tréfonds de l'humain, de l'héroïsme antique que tu retrouve dans toutes les légendes et les religions du Monde.

Tour ça c'est qualités concernant tout ces films-miracles quand on sait bien les analyser, quand bien même qu’ils parlent d’alien bleu, de sudiste, de professeure dansant dans les alpes suisse, de samurai de l’espace, de prolétaire irlandais en bateau, de requin mangeur d’Homme, de gorille géant ou d’extraterrestre tout fripé qui vient et part comme Jésus. Il y a d'autres paramètres pour sentir qu'un film change un peu son monde que de compter le nombre de parodie, de geekerie, de suite ou de figurines qu'on peut faire avec. Des films comme Titanic ou Autant en Emporte le Vent ne demandent et ne nécessitent pas ce genre de traitement, ils changent la donne à d'autre niveau. Il y a toujours un peu de ces films là chez les autres productions qui sont sortis après eux, et rien que les chiffres sont probants. des chiffres que jamais un Dark Knight, un Inception, un Pirate des Caraïbes, un Transformers et un Twilight ne pourra dépasser. Desfois il y a des films extrêmement bon et innovant qui connaissent des destins cruels au pire ou qui sont "juste" des giga carton de la mort, mais comme on vient de le dire, il y a aussi pleins d'autres paramètres à prendre en compte pour expliquer ce genre de phénomène.

Alors quand vous pensez qu'un film comme Avatar est déjà arrivé à aller aussi loin alors qu'il n'a juste qu'un an, et qu'en plus il est destiné à devenir une trilogie comme Star Wars qui lui permettra en théorie d'agrandir son univers de SF, faciliter son exploitation dans d'autres média et produits et fidéliser ses spectateurs...ça ne prête aucunement à s'inquiéter et à trop s'interroger sur l'impact qu'aura ce film sur le long-terme et sa capacité à parler tout le monde.

ps: moi comme ligne qui accroche bien dans Avatar, en plus de "i see you" et ce que j'ai cité plus haut, je tripe bien sur "Vous n'êtes plus au Kansas". Cette phrase est encore mieux si tu as déjà vu le Magicien D'Oz.
quackshot
Citation (Toxicloac dans une réponse énorme @ Wednesday 19 January 2011, 14:49) *
t'as pas plus fagocité

C'est toi le faggot cité ! smurf.gif
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'informations, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2020 Invision Power Services, Inc.