IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

269 Pages V  « < 267 268 269  
Reply to this topicStart new topic
> Vos jeux du moment, le retour du topic terrible
Kayle Joriin
posté Vendredi 10 Juillet 2020, 11:41
Message #5361


La faucheuse de ND
Icône de groupe

Groupe : Staff ND
Messages : 10 584
Inscrit : Vendredi 08 Juin 2007
Lieu : Dans ton Cul
Membre no 5 270



Du coup, je me suis choppé Trails in the Sky en promo sur Steam, en voulant d'abord tester si j'arrivais à le faire tourner sur mon portable Ubuntu. Sauf que le temps que j'abandonne l'idée pour revenir à mon PC habituel, les promos sur SC et the 3rd ont expiré. dry.gif

Il faudra donc que j'attende d'autres promos, car 30 € l'épisode, c'est quand même un peu cher. Cela dit, les versions PC restent encore les plus abordables. En boite sur PSP, c'est pas la peine, et sur le PS Store, c'est pas mieux. D'autant qu'ils sont pas tous disponibles en fonction des régions. C'est con, j'aurais bien aimé y jouer en portable.

Sinon, toujours aussi fan de CS3, mais par contre, j'ai quand même eu un certain nombre de bugs et de plantages jusqu'à présent. Là, je suis à Crossbell et il y a souvent des freezes dans certaines zones. De plus, j'ai eu plusieurs plantages d'affilée dans un magasin. Le jeu se bloque d'un coup et l'icône de chargement s'affiche. Je suis alors obligé de quitter le jeu et de le relancer (heureusement les chargements ne sont pas bien longs).


--------------------


Vous ne savez pas la place que ça prend, un chat, dans une vie - ces yeux d'or qui vous dédient un regard d'éternité, cette patte douce qui se pose sur votre main, ces mouvements qui sont la beauté et la grâce et dont chacun exprime une sensation, un sentiment, et cette tête ronde et dure qui se colle à votre tempe pour vous dire je t'aime aussi... (Philippe Ragueneau)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Xeen
posté Vendredi 10 Juillet 2020, 16:25
Message #5362


Hardcore Gamer
****************

Groupe : Membres
Messages : 1 504
Inscrit : Mercredi 20 Août 2008
Lieu : Montpellier
Membre no 8 103



Citation (Kayle Joriin @ vendredi 10 juillet 2020, 12:41) *
Sinon, toujours aussi fan de CS3, mais par contre, j'ai quand même eu un certain nombre de bugs et de plantages jusqu'à présent. Là, je suis à Crossbell et il y a souvent des freezes dans certaines zones. De plus, j'ai eu plusieurs plantages d'affilée dans un magasin. Le jeu se bloque d'un coup et l'icône de chargement s'affiche. Je suis alors obligé de quitter le jeu et de le relancer (heureusement les chargements ne sont pas bien longs).


Ce sont visiblement des pb de portage côté NISA.

De ce que je m'en souviens, la version japonaise PS4 n'avait aucun souci (je ne sais pas s'il y a eu des pb pour les versions occidentales)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Kayle Joriin
posté Vendredi 10 Juillet 2020, 21:27
Message #5363


La faucheuse de ND
Icône de groupe

Groupe : Staff ND
Messages : 10 584
Inscrit : Vendredi 08 Juin 2007
Lieu : Dans ton Cul
Membre no 5 270



C'est peut-être dû au High-Speed Mode.


--------------------


Vous ne savez pas la place que ça prend, un chat, dans une vie - ces yeux d'or qui vous dédient un regard d'éternité, cette patte douce qui se pose sur votre main, ces mouvements qui sont la beauté et la grâce et dont chacun exprime une sensation, un sentiment, et cette tête ronde et dure qui se colle à votre tempe pour vous dire je t'aime aussi... (Philippe Ragueneau)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Suliven
posté Dimanche 12 Juillet 2020, 18:08
Message #5364


Hardcore Gamer
****************

Groupe : Membres
Messages : 1 836
Inscrit : Samedi 08 Mars 2003
Membre no 7



Xenoblade Chronicle : bon pas grand chose à dire à son sujet. Je suis globalement d'accord avec tout ce qui a été dit et les centaines de quêtes fedex nuisent sensiblement à l’intérêt du jeu... on peu les zapper en effet mais au risque de se retrouver assez vite bloqué dans la progression (le jeu est quand même assez chaud)
Ça reste un très bon jeu, et très bon RPG.... juste que pour moi Xeno 2 le surpasse en tout point alors forcément ça ne l'aide pas.
J'ai quand même eu envie de le faire à 100% (ou presque) le système de combat fonctionnant bien et permet de ne pas s'ennuyer.
Bref fini au bout de près de 100h ayant atteint le lvl 96 et bouclé à peu près tout ce qui peu être bouclé (sauf les boss lvl 105-120; même pas la peine tongue.gif)

Par contre j'ai plutôt bien accroché au scénario additionnel. L'histoire centré sur Melia est agréable et même l'ajout des 2 noppon passe bien (Shulk sert à rien par contre)
Un peu déçu que ce chapitre n'apporte au final rien sur l'univers Xenoblade en général... à part peut être un dialogue qu'on peu trouver peu de temps avant la fin du jeu qui laisse penser que le grand méchant pourrait revenir ailleurs. mais bon c'est tout aussi sympa à faire que dispensable.


Doom Eternal (PC) : Doom 2016 sur Switch a été pour moi une grosse révélation, il n'était donc pas question de passer à côté de Doom Eternal (enfin en solde à 50% sur steam... je rechigne toujours autant à acheter des jeux démat à 60 €...)
Pour faire simple : c'est Doom 2016 version ++
Plus grand, plus vite, plus brutal, plus violent... plus fun (et plus épuisant à jouer tongue.gif)
C'est aussi un des rares jeux PC "agréable" d'un pont de vue technique : temps de chargement hyper court, framerate à 60 fps qui bouge bien d'un iota (même si j'ai découvert la résolution dynamique sur PC), pas un bug, pas un crash.... bon assurément c'est aussi le fait d'y jouer 4 mois après sa sortie, il y a du y avoir quelques patchs.
Le meilleur jeu de 2020 pour moi pour le moment par contre je crains pour son portage Switch, car à tout faire en ++ il est forcément plus gourmand que son prédécesseur.... mais bon ça doit être faisable


Ce message a été modifié par Suliven - Dimanche 12 Juillet 2020, 18:20.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
R.Z.
posté Dimanche 12 Juillet 2020, 23:26
Message #5365


Gniouf niéééé gnuef
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages : 4 184
Inscrit : Lundi 25 Février 2013
Membre no 17 428



Citation (Suliven @ dimanche 12 juillet 2020, 19:08) *
Xenoblade Chronicle : bon pas grand chose à dire à son sujet. Je suis globalement d'accord avec tout ce qui a été dit et les centaines de quêtes fedex nuisent sensiblement à l’intérêt du jeu... on peu les zapper en effet mais au risque de se retrouver assez vite bloqué dans la progression (le jeu est quand même assez chaud)
Ça reste un très bon jeu, et très bon RPG.... juste que pour moi Xeno 2 le surpasse en tout point alors forcément ça ne l'aide pas.


J'y joue aussi, je commence à apercevoir la fin (enfin je crois) et je suis assez d'accord avec cette analyse, et je me permets même de rajouter que l'histoire est finalement assez bateau en plus d'être diluée à mort. Par contre pour moi le monde de folie qu'on nous fait explorer fait du jeu une énorme réussite, alors que XC2 de ce côté... ben de mon point de vue c'est juste cent fois moins intéressant. Alors oui, XC2 est plus dense et un peu mieux rythmé sauf qu'à mon avis la plupart des ajouts "niveau gameplay" par rapport au premier épisode sont au mieux sans grand intérêt et au pire des grosses tares (coucou les blades kinder surprise), que le scénario à peine plus évolué (et d'autant plus incohérent) ne gagne pas grand chose à avoir été raconté à la sauce (mauvais) shônen alors que le premier avait au moins le bon goût d'être sobre et que le morcellement du monde rend l'exploration beaucoup moins impressionnante.
Enfin bon j'attends de finir le jeu pour me faire un avis définitif (les révélations finales peuvent encore me réserver un moment facepalm), il reste que grosso merdo j'apprécie beaucoup, beaucoup plus ma partie de XC que ma partie de XC2. Mais je vois que les avis sont généralement assez partagés, les joueurs n'attendent pas forcément la même chose de leur JRPGs gargantuesques.
Et puis qui sait j'irais peut être même déterrer le sujet sur l'histoire de XC2 histoire de voir si tout ça a un peu plus de sens.

Ce message a été modifié par R.Z. - Dimanche 12 Juillet 2020, 23:36.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Slayne
posté Lundi 13 Juillet 2020, 10:06
Message #5366


Gniouf niéééé gnuef
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages : 4 473
Inscrit : Samedi 15 Mars 2003
Lieu : Lausanne, Vaud
Membre no 18



Citation (Suliven @ dimanche 12 juillet 2020, 19:08) *
Doom Eternal (PC) : Doom 2016 sur Switch a été pour moi une grosse révélation, il n'était donc pas question de passer à côté de Doom Eternal (enfin en solde à 50% sur steam... je rechigne toujours autant à acheter des jeux démat à 60 €...)
Pour faire simple : c'est Doom 2016 version ++
Plus grand, plus vite, plus brutal, plus violent... plus fun (et plus épuisant à jouer tongue.gif)
C'est aussi un des rares jeux PC "agréable" d'un pont de vue technique : temps de chargement hyper court, framerate à 60 fps qui bouge bien d'un iota (même si j'ai découvert la résolution dynamique sur PC), pas un bug, pas un crash.... bon assurément c'est aussi le fait d'y jouer 4 mois après sa sortie, il y a du y avoir quelques patchs.
Le meilleur jeu de 2020 pour moi pour le moment par contre je crains pour son portage Switch, car à tout faire en ++ il est forcément plus gourmand que son prédécesseur.... mais bon ça doit être faisable


Je le trouve vachement plus dur que le Doom 2016 par contre fear2.gif J'ai plus de peine à avancer. Tu as aussi cette impression ?
(ou alors c'est approcher la 40aine qui fait que je suis moins bon qu'en 2016 rip_1.gif )

Ce message a été modifié par Slayne - Lundi 13 Juillet 2020, 10:07.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Suliven
posté Lundi 13 Juillet 2020, 10:47
Message #5367


Hardcore Gamer
****************

Groupe : Membres
Messages : 1 836
Inscrit : Samedi 08 Mars 2003
Membre no 7



Pour Doom Eternal j'ai bien souffert dans les derniers chapitres .... à un tel point que le jeu ayant pitié de moi m'a proposé de passer les 2 derniers boss avec l'armure sentinelle (qui augmente énormément la résistance)
Mon niveau de difficulté "fais moi mal", je pense avoir fais Doom 2016 dans le même niveau de difficulté et effectivement je n'ai pas souvenir d'avoir autant galéré dans doom 2016.... surtout que j'ai fais Doom 20016 avec la Switch contre Doom Eternal sur PC (c'est quand même bien plus jouable avec clavier/souris)
Mais c'est sur que dans Doom 2016, une fois le double shotgun obtenu j'ai eu le sentiment de rouler sur le jeu en jouant quasi exclusivement avec cette arme.
Sur Eternal il faut sans cesse changer d'arme pour s'adapter à l'ennemi, c'est assurément plus complexe.

Pour Xenoblade mon problème est sans doute d'avoir fais ce jeu 3 fois (enfin seulement fini sur switch, mais par 2 fois avancé respectivement à 10% et environ 60 %).
Beaucoup préfère le 1er qui est plus sobre et moins "fan service". C'est sur que les 2 jeux sont assez différents.
Par contre un point sur les musiques : en dehors de la plaine de Gaur (Jambe de Bionis), je trouve les musiques de Xeno 1 assez peu inspiré, grosse préférence pour Xeno 2 sur ce point.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Mortifuce
posté Jeudi 16 Juillet 2020, 10:12
Message #5368


Entré chez R&D Nintendo
******

Groupe : Membres
Messages : 429
Inscrit : Mardi 20 Février 2018
Membre no 22 303



Une semaine passée plutôt chargée en jeux vidéo.

J'ai surtout passé du temps sur Starbound, jeu que j'ai depuis longtemps mais auquel je joue en pointillés (j'allais dire que je ne prends pas le temps d'y jouer mais les 580 heures affichées sur Steam me contredisent).
Je n'ai jamais été plus loin que le premier boss, celui qui permet de débloquer les voyages interstellaires, le seul truc qui me botte mrgreen.gif
Après, je joue un peu comme dans tous les jeux sandbox : j'ai trop peur des monstres dans le noir et je préfère prendre soin de mes navets plutôt que d'aller sauver l'univers damnerd.gif

Ces derniers jours, la conf Ubi m'a donné envie de me remettre à Assassin's Creed. Je tenais absolument à finir le premier avant de faire les autres, dans l'ordre... Mais j'ai été faible. J'ai commencé le II qui semblait m'offrir beaucoup plus de possibilités (avec quelques spoils sur la fin du 1er au passage), puis j'ai touché au III, que j'avais acheté depuis quelques temps sur la Switch, et depuis je ne décroche plus (même s'il m'a spoilé la fin du II mrgreen.gif ). Une fois de plus, le côté hybride y est pour beaucoup ; c'est plus difficile d'apporter son PC aux toilettes tongue.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Xeen
posté Mercredi 22 Juillet 2020, 14:20
Message #5369


Hardcore Gamer
****************

Groupe : Membres
Messages : 1 504
Inscrit : Mercredi 20 Août 2008
Lieu : Montpellier
Membre no 8 103



Terminé Deadly Premonition 2.

Je suis plutôt en accord avec l'ensemble des tests qui sont disponibles. Je ne vais pas tout détailler dans ce qui suit.

DP1 avait certes une réalisation bancale, quelques soucis de jouabilité. Mais la proposition globale en termes de gameplay (exploration, la partie enquête, la gestion du temps par rapport aux activités des PJNs, les phases de survival) et l'univers (scénario, personnages, ambiances) faisait que le défauts étaient dans une certaine mesure compensés et qu'on avait un titre qui tenait quand même la route, d'où le coté un peu "culte" du jeu. A titre personnel, c'est d'ailleurs un des jeux que j'avaus trouvé les plus marquants sur la gen précédente. De plus, les défauts du jeu ne nuisait finalement pas tant que cela au plaisir de jeu.

Malheureusement, ce n'est pas le cas pour DP2.

Graphismes mis à part, les soucis techniques actuels impactent salement l'expérience de jeu avec des problèmes de distance d'affiche (pendant l'exploration de la ville de Le Carré, certains ennemis n'apparaissent qu'au dernier moment); de nombreuses chutes de framerate, des freeze de l'écran (empêchant parfois de viser correctement en vue TPS); des personnages qui volent ou conduisent des voitures invisibles au lieu de marcher.
A cela s'ajoutent de très nombreux bugs avec commandes ne répondant plus, non-affichage de l'image, réinitialisation des quêtes de collectibles, emploi du temps des PNJs ne se mettant plus en place, etc.

L'ennui est que cette suite est aussi faiblarde sur le reste.

La ville de Le Carré et ses alentours sont vite traversé, il n'y a pas grand chose à voir et contrairement à Greenvale dans DP1, l'ensemble est plat, manque de relief.

Bien qu'haletante et bénéficiant d'une mise en scène solide, l'histoire principale est assez courte (12H environ). De fait, le temps n'est pas pris pour poser l'intrigue. Les climax s'enchaînent très vite (avec parfois des éléments de réponses donnés trop tôt dans l'aventure, faisant que cela spoile les évènements arrivant plus tardivement).Les personnages sont trop rapidement présentés, peu approfondis. Pour tout dire, certains personnages majeurs ne font que de très courtes apparitions.
Même si on rencontre une galerie de personnages atypiques, et même si on peut en découvrir plus sur eux en accomplissant des quêtes secondaires, ils demeurent très effacés.
Ensuite, DP2 est présentée comme une séquelle et une conclusion de DP1. Mais se posent pas mal de problème. Premièrement, même si elle est en partie indépendante, l'intrigue dans sa seconde moitié est très étroitement liée au premier volet. Aucun rappel n'est fait. Du coup, les nouveaux venus ne comprendront pas quel est le lien entre York et Zach, qui est Emily, et bien qu'ils identifieront Forrest Kaysen et son dalmatien Willy, qui font leur grand retour dans cet épisode, comme étant les antagonistes principaux (Kaysen faisant à nouveau office de boss de fin), ils ne comprendront pas quel est exactement leur rôle (ils apparaissent brusquement dans l'intrigue sans la moindre introduction). Le lien entre York et Kaysen n'est pas non plus expliqué, alors qu'il a pourtant toute son importance. Deuxièmement, DP2 n'ajoute rien au lore global de DP. La fan n'en sera pas plus sur l'univers qu'à la fin de DP1. DP2 est surtout une occasion de vivre une nouvelle aventure avec York .

Après, si l'histoire est intéressante à suivre et qu'on a envie de découvrir la conclusion, elle n'est pas forcément passionnante à jouer. Pour la partie exploration, on est sur une espèce de grosse quête Fedex du genre de celles qu'on peut avoir dans le Xenoblade par exemple. Il n'y a d'ailleurs finalement que peu de différences en termes de gameplay entre les actions à accomplir durant l'histoire principale et durant la 50aine de quêtes secondaires. En gros : aller d'un point A au point B, de ramasser pleins d'objets précis apparaissant de manière aléatoire sur le sol, jouer à des mini-games, trouver des points d'intérêt.

On n'a donc pas l'impression de vivre une enquête en tant que telle, contrairement au 1er épisode. Le système de vie sociale des PNJs est toujours là. Mais comme ils sont très effacés et/ou en retrait, on a l'impression que le système est plus limité.

Les "Donjons" survival/horror en ont aussi pris un coup. Ils ne sont déjà plus qu'au nombre de 3 et ils se contentent de n'être plus qu'une succession de couloir et de salles comme un donjon-rpg random. Pire, les trois donjons sont identiques en termes d'ambiance graphique. Sachant que dans cet épisode York n'a qu'une seule arme, que le niveau de difficulté est très faible, et que les ennemis sont peu variés, ces phases sont ennuyeuses. Restent les boss particulièrement classes à défaut d'opposer une quelconque résistance.

Etant donné que le jeu est très facile, le système de craft d'arme, d'équipement pour améliorer les stats physiques de York (santé, résistance à la faim, au sommeil, aux altération d'état type empoisonnement...), tombe un peu à plat.

Il y aurait encore pas mal de choses à dire mais je pense que les tests dispos peuvent permettre de compléter.

Bref, certainement à cause du budget qui a pu être mis derrière, cette suite est plus limitée est moins intéressante que le premier épisode.

Malgré tout j'ai passé un bon moment et près de 35H dessus (histoire principale + ensemble des quêtes secondaires). Mêmes si le traitement est bancal, l'intrigue globale, les personnages, l'ambiance, l'univers, la BO m'ont donné envie de continuer et de voir la fin.

Cependant, je pense que DP2 est surtout destiné aux vrais fans de DP, mais qu'il ne faut pas pour autant qu'ils aient de grandes attentes sur cette suite.

A titre indicatif, en faisant abstraction de la réalisation technique, si je devais noter uniquement le contenu global, autant je pourrais mettre un 8/10 - 9/10 au premier épisode, autant là pour DP2, ce serait plutôt un 5/10 ou un 6/10 max.

Ce message a été modifié par Xeen - Mercredi 22 Juillet 2020, 14:34.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Kayle Joriin
posté Mercredi 22 Juillet 2020, 18:57
Message #5370


La faucheuse de ND
Icône de groupe

Groupe : Staff ND
Messages : 10 584
Inscrit : Vendredi 08 Juin 2007
Lieu : Dans ton Cul
Membre no 5 270



J'approche des 70 heures sur The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III et je n'en suis qu'au début du troisième chapitre. Toujours très agréablement surpris par la qualité du scénario et de l'écriture, même si le jeu n'échappe malheureusement pas à quelques grosses ficelles qui font un peu tâche. Genre l'impossibilité d'accéder à une zone parce qu'un portail d'un mètre de haut est "fermé". Donc il faut aller chercher la clé dans une cabane jusqu'à côté pour pouvoir continuer. En général, bien que linéaire, la progression est gérée de manière plutôt intelligente, mais là, j'avoue que cela m'a fait temporairement sortir du truc.

J'ai également eu de très nombreux bugs et plantages dans certains quartiers de Crossbell, mais à part ça, pas de souci. J'espère quand même qu'ils corrigeront le problème avec des patchs, car je comprendrais totalement que certains lâchent l'affaire à cause de ça. C'est juste insupportable de devoir sauvegarder à chaque dialogue.

Sinon, je regrette de plus en plus de ne pas avoir fait les épisodes précédents, mais en l'occurence, j'ai eu cette fois pas mal de références à Zero/Ao et ils ne sont de toute manière dispos qu'en Jap.


--------------------


Vous ne savez pas la place que ça prend, un chat, dans une vie - ces yeux d'or qui vous dédient un regard d'éternité, cette patte douce qui se pose sur votre main, ces mouvements qui sont la beauté et la grâce et dont chacun exprime une sensation, un sentiment, et cette tête ronde et dure qui se colle à votre tempe pour vous dire je t'aime aussi... (Philippe Ragueneau)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Mortifuce
posté Mercredi 22 Juillet 2020, 22:27
Message #5371


Entré chez R&D Nintendo
******

Groupe : Membres
Messages : 429
Inscrit : Mardi 20 Février 2018
Membre no 22 303



J'ai commencé à jouer à Paper Mario: The Origami King pour me changer les idées et il s'avère que ce jeu remplit parfaitement ce rôle, c'est une récréation de bout en bout.
Ces derniers temps je suis beaucoup sur la saga Assassin's Creed, et en particulier le 3 sur Switch, et même si je l'adore, il m'arrive plusieurs fois de bloquer sur des séquences où j'ai envie de jeter mon Joy-Con sur l'écran de la télé.
Alors depuis quelques jours, j'ai pris l'habitude de me calmer devant Paper Mario, et au final je suis resté dessus.
Je n'avais pas joué à un Paper Mario depuis Super Paper Mario sur Wii, un jeu découverte qui m'a fait aimer cet univers, et je suis content de le retrouver sur Switch.
Je suis en train de suivre la quête vers le 2e serpentin, j'ai eu le temps de découvrir un monde très joli, coloré et plaisant. On oublierait presque que la princesse Peach est en danger ; on a une mission à remplir mais il y a toujours un Toad pour nous proposer une petite balade ou un sbire de Bowser avec qui papoter autour d'une table.
Je commence à entrevoir la façon dont sont conçus les mondes (mais on n'est pas à l'abri d'un retournement de situation ?), les sanctuaires des Esplis sont une bonne surprise, je me suis surpris à les comparer aux temples de Zelda (il faut dire que, vu les thèmes des sanctuaires, la comparaison vient facilement à l'esprit).
Le système de combat est original, et finalement assez casse-tête, mais pas dans le mauvais sens du terme. Au début ça me paraissait facile d'aligner les monstres dans le bon sens, mais maintenant je fais moins le malin tongue.gif Les combats restent assez faciles, d'autant plus si on trouve la bonne disposition. Les combats de boss aussi sont pas mal faits, même dans ces moments "épiques", on a au final l'impression de se retrouver devant un jeu de plateau. Des combats au final plus faciles que les autres selon moi, étant donné qu'on a toujours l'occasion à un moment de poser un cœur sur son chemin en cas de santé critique.
Le système de complétion des niveaux, en bouchant les trous, en trouvant les Toads et autres bidules à collectionner, n'est pas désagréable, on (je) ne rechigne pas à retourner dans les niveaux colorés pour admirer les paysages et papoter avec les copains en papier (les plats, les autres ne sont pas nos amis taz.gif )
Ce Paper Mario a été annoncé tardivement mais au final c'est un bon jeu Nintendo pour occuper l'été. Joli, plein de couleurs, rafraîchissant, avec un humour plutôt bien dosé. J'ai hâte de débloquer les autres pouvoirs d'Olivia, tout en espérant ne pas terminer le jeu trop vite.

Ce message a été modifié par Mortifuce - Mercredi 22 Juillet 2020, 22:28.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Suliven
posté Dimanche 26 Juillet 2020, 18:47
Message #5372


Hardcore Gamer
****************

Groupe : Membres
Messages : 1 836
Inscrit : Samedi 08 Mars 2003
Membre no 7



Paper Mario : au bout de 5 heures (j'ai vraiment pas beaucoup joué cette semaine smile.gif c'est globalement correct mais pas fou non plus.
Pour moi les dialogues sauve le jeu qui permet ainsi d'avoir un bon paquet de moment vraiment drôle.... un conseil refusez autant que possible que Bomb omb rejoigne votre groupe au début du 2nd monde, c'est vraiment délirant mrgreen.gif
Tout est pas mal pourtant, j'aime bien le système de combat (y compris les boss) et la recherche de Toad montre souvent beaucoup d'ingéniosité dans la manière de les planquer.
Mais justement tout est juste "pas mal", j'ai l'impression que ce jeu est une tonne de bonnes idées sur un concept un peu trop vieillissant.

Cris Tales (Démo) : généralement je ne suis pas fan des démo mais là c'est vraiment tout bon. La démo nous donne accès à ce qui doit être la première heure du jeu et c'est une véritable réussite. Hyper bien réalisé, ce mélange passé/présent/futur toujours visible est impressionnant de maîtrise.
J'espère qu'il y aura derrière tout ça une bonne histoire et un bon système de combat et on obtiendra un des meilleurs RPG de la Switch wink.gif

Ce message a été modifié par Suliven - Dimanche 26 Juillet 2020, 18:48.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
R.Z.
posté Mardi 28 Juillet 2020, 22:49
Message #5373


Gniouf niéééé gnuef
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages : 4 184
Inscrit : Lundi 25 Février 2013
Membre no 17 428



Il y a peu, sur Switch, j'ai fini un petit jeu chopé pour des clopinettes lors d'une promo : The First Tree

C'est le genre de jeu indé peut être un peu prétentieux avec des ambitions narratives et poétiques.
Il est un peu étrange, on commence dans un paysage style Alaska en entendant un narrateur masculin ne pouvant pas s'endormir raconter un de ses rêves récurrents à une femme qui lui répond de temps en temps. Le rêve en question tourne autour d'une renarde qui cherche ses petits dans la nature, et bingo, on incarne justement une renarde qui sort de son terrier et on est poussés à aller explorer les environs.
Graphiquement le jeu est épuré, pas fou fou techniquement mais assez (voire carrément) beau, assez proche du style d'un Journey.
Les décors naturels sont vastes, parsemés de quelques éléments humains et ont un petit côté "Open Air", bien qu'on se heurte assez vite à des murs plus ou moins visibles si on se montre un peut trop ambitieux dans l'exploration.
Concernant la maniabilité, on va dire que ça fait le job. Il y a un bouton pour alterner entre la marche,mode par défaut complètement inutile, à croire que c'est juste là pour faire appuyer sur le bouton damnerd.gif , et la course, la possibilité de sauter et de faire un double saut tant qu'on n'est pas en train de retomber et un bouton pour interagir avec des choses qui est uniquement contextuel.
Les musiques sont généralement discrètes, sauf quand elles ponctuent des scènes de transition et plutôt jolies.
Au bout d'un moment le mec arrête de parler, et en suivant le chemin discrètement balisé on arrive dans une sorte de grande cuvette et on commence à ramasser des petits bidules brillants éparpillés ça et là et on peut remarquer des colonnes de lumière qui mènent à des tas de terre desquels on peut déterrer des objets qui font avancer la conversation du narrateur. Il me semble qu'on peut passer à la zone suivante en empruntant une sortie généralement débloquée sans avoir déterré tous les objets, mais comme c'est pas trop mon genre, je n'en suis pas très sûr. Il arrive par contre qu'il y ait une sorte de mini puzzle à résoudre pour pouvoir passer à la suite, mais ce n'est pas bien compliqué en général.

Donc voilà, on avance dans les jolis décors du jeu en collectant des bidules (en se faisant peut être un peu chier) pour pouvoir écouter un mec qui raconte comment il a grandi en Alsaka à sa copine parce qu'il n'arrive pas à s'endormir. J'imagine que selon la sympathie qu'on éprouve pour le bonhomme (il y a des moments où il m'a tapé sur les nerfs, mais en gros je l'ai trouvé passablement sympa) et sa vie pas exactement extraordinaire (on va dire qu'elle a une portée universelle), on sera plus ou moins convaincu par l'expérience. Sinon on peut aussi trouver amusant de chercher les limites du décor ... leo.png
Le final connaît une petite envolée et des passages sortant un peu de l'ordinaire, c'est plus intéressant mais je vais éviter de spoiler.

Bref, c'est pas trop mal pour un truc acheté 3€ en promo. Pour 10€ par contre, il faut y réfléchir à deux fois.

6.5/10
Go to the top of the page
 
+Quote Post

269 Pages V  « < 267 268 269
Reply to this topicStart new topic

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : samedi 08 août 2020, 01:27