IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

2 Pages V  < 1 2  
Reply to this topicStart new topic
> Mondialisation, chômage, surpopulation, Ou vas t-on ?
quackshot
posté Vendredi 22 Janvier 2010, 00:52
Message #21


Terroriste expert ès "Ooooold ! Dick !"
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages : 6 310
Inscrit : Samedi 15 Mars 2003
Lieu : Nord de quéqu'part
Membre no 15



Citation (Draco @ jeudi 21 janvier 2010, 22:54) *
bientôt la disparition totale des abeilles de la surface du globe on n'en sait rien, j'ai vu énormément de chose là-dessus et aucune étude n'a permis de dire si c'est à cause d'un produit chimique utilisé, ou si c'est dû au changement des températures

C'est sûrement pas la faute au changement du climat, y avait déjà de l'apiculture au cours du moyen âge.
(pour ceux qui voient pas trop le rapport au moyen âge il faisait beaucoup plus chaud qu'à notre époque. Et on est aussi passé par une mini ère glaciaire, donc je dirais que le climat y est pour rien)

Après, par rapport au fait que l'humain puisse se flinguer et entrainer plein d'espèces à sa suite, ça peut paraitre triste mais après je me dis que la nature se démerdera toujours comme il faut. Y a déjà eu des wipeout massifs d'espèces dans l'histoire de la terre, d'ailleurs l'humain a pu se développer grâce à l'un d'eux, donc dans tous les cas on peut se consoler en disant qu'on laisse la place à de nouvelles niches écologiques, ce qui permettra d'avoir de nouvelles espèces qui se développeront et y en aura peut-être une qui évoluera assez pour avoir des archéologues qui découvriront les restants de l'espèce homo sapiens. Ca sera cool, on sera à eux ce que les dinosaures sont à nous. Trippant non ?


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
meduz'
posté Vendredi 22 Janvier 2010, 06:47
Message #22


Tentaculaire !
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages : 11 295
Inscrit : Samedi 22 Mai 2004
Lieu : Trop au nord.
Membre no 608



Sauf que les dinosaures ont pas anéanti leur écosystème et se sont pas auto-owned personnellement eux-même smurf.gif.


--------------------
Nintendo Investors Relations : traduction intégrale.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Draco
posté Vendredi 22 Janvier 2010, 14:11
Message #23


King of Aquilonia
Icône de groupe

Groupe : Administrateurs
Messages : 13 521
Inscrit : Lundi 10 Mars 2003
Lieu : Marseille
Membre no 8



Hier je regardais Matrix et l'agent Smith a très bien résumé à Morpheus ce qu'est l'espèce humaine sur terre :

"Ce qui m'est apparu quand j'ai tenté de qualifier votre espèce, c'est que, vous n'étiez pas réellement des mammifères. Tout les mammifères sur cette planète ont contribué au développement naturel d'un équilibre avec le reste de leur environnement mais vous, les humains vous êtes différents. Vous vous installez quelque part et vous vous multipliez. Vous vous multipliez jusqu'à ce que toutes vos ressources naturelles soient épuisés... et votre seul espoir de réussir à survivre c'est de vous déplacer jusqu'à un autre endroit. Il y a d'autres organismes sur cette planète qui ont adoptés cette méthode, vous savez lesquels ? Les virus ! Les humains sont une maladie contagieuse, le cancer de cette planète, vous êtes la peste..." : http://www.youtube.com/watch?v=nwOdi5nfWLU

J'adore ce résumé et c'est pas loin de la vérité. Pour moi ce que Quack oublie de dire c'est que dans l'histoire de la planète jamais une espèce n'avait mise en péril l'écosystème et avait contribué à la disparition d'autant d'espèce végétales et animales en un aussi court laps de temps. Ce que réalise là l'humanité n'est pas comparable à quoi que ce soit d'autres, c'est pourquoi nous ne savons pas vers quoi nous nous dirigeons mais ca sent la merde.


--------------------


"Sache, Ô Prince, qu'entre l'époque où les océans ont englouti l'Atlantide et ses cités étincelantes, et l'avènement des fils d'Aryas, il fut un âge de légende où de lumineux royaumes s'étendaient sur le monde tels des manteaux bleus sous les étoiles.
La Némédie, Ophir, la Brythunie, l'Hyperborée, Zamora avec ses femmes aux cheveux noirs et ses mystérieuses tours arachnéennes. Zingara et sa chevalerie, Koth, accolé aux terres pastorales de Shem, la Stygie aux sépultures gardées par les ombres, l'Hyrkanie dont les cavaliers portaient de la soie et de l'or. Mais le plus fier de tous les royaumes était l'Aquilonie, qui régnait en maître sur l'ouest fabuleux. Alors vécut Conan, le Cimmérien, aux cheveux noirs, au regard sombre, épée au poing, voleur, pillard, guerrier, aux mélancolies titanesques, aux joies colossales, pour fouler du pied les trônes les plus nobles sous sa sandale."
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Ganondorf
posté Dimanche 24 Janvier 2010, 03:33
Message #24


Revolution Systématique
**************

Groupe : Membres
Messages : 1 068
Inscrit : Samedi 15 Mars 2003
Lieu : Montréal
Membre no 28



QUOTE(Draco @ vendredi 22 janvier 2010, 14:11) *
Ce que réalise là l'humanité n'est pas comparable à quoi que ce soit d'autres, c'est pourquoi nous ne savons pas vers quoi nous nous dirigeons mais ca sent la merde.


Oui c'est bien vrai... mais encore une fois il faut être lucide vis a vis du fait que ce n'est ''rien'' (pour le moment) par rapport a ce que la Vie sur terre s'est déja pris dans la gueule.

J'interviens aussi pour, au passage, vous demander si vous adhéreriez ou non a une observation que je me suis faite : on sait que l'origine anthropique du réchauffement climatique fait problème au sein de la communauté scientifique... ou plutôt qu'ils ne s'accordent pas vraiment (et c'est un euphémisme) sur la part de la causalité humaine par rapport a celle d'un ordre naturel des choses sur lequel on a peu de prises.

Sur ce débat, n'étant pas climatologue, je reste très prudent et ne veux pas tomber dans le piège dans lequel tombent beaucoup (la majorité) de gens, a savoir soutenir dur comme fer une position. Mais j'ai, disons, toujours une préférence pour ceux qui ne sont pas dans une optique a chercher un complot partout. Enfin bref.

La ou je veux en venir, c'est que malgré ce doute, nombreuses institutions veulent réduire (bien qu'ils ne se mettront jamais dans les faits en accord) les émissions de gaz a effet de serre. Et se font critiquer par les anthropo-changement-climatosceptique d'un abus du principe de précaution, et que c'est vouloir bouleverser l'ordre économique mondial pour un truc dont on est pas sûrs.

Disons que je les comprends, mais (et la je rejoins le débat initial lancé par Draco) ne faudrait-il pas considérer les émissions de CO2 comme un indice de la propreté humaine et environnementale de nos activités ? En ce sens qu'il est assez souvent remarqué que les mesures tendant vers une baisse du CO2 et autres gaz a effet de serre, ont par répercussion des effets positifs autant du point de vue de la déforestation que de la destruction par érosion des sols... et en allant plus loin les entreprises remettant en cause leur taux de CO2 vont vers une logique moins sur-productive, donc plus viable pour les employés et le bassin social environnant.

Donc, changement climatique du au CO2 ou pas, Osef, mais ne devrait-on pas continuer coûte que coûte a aller vers cette baisse pour réduire ''par effet secondaire'' notre impact (dont les conséquences sont cette fois archi vérifiées) sur la biosphère ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
meduz'
posté Dimanche 24 Janvier 2010, 10:19
Message #25


Tentaculaire !
Icône de groupe

Groupe : Membres
Messages : 11 295
Inscrit : Samedi 22 Mai 2004
Lieu : Trop au nord.
Membre no 608



Tu réponds toi-même à ta question tant il est logique d'aller vers une baisse... Simplement, il suffit que l'homme réfléchisse quatre secondes pour se rendre compte qu'un modèle de société basé sur du « toujours plus », et qui de surcroit s'emballe de manière exponentielle dans tous ses excès, n'est pas un modèle sain, et on sait tous qu'à termes, ça va droit dans le mur. Même en ayant la stupidité de supposer (ce que tu n'as pas fait, mais certains le font et je trouve ça désolant) que l'influence de l'homme sur le climat est minime, c'est déjà pas bon pour lui de faire toujours pire en matière d'excès. Alors, en supposant (ce qui est démontré chaque jour ou presque) que l'homme ait une influence capitale sur son écosystème et presque puisse tout bousiller en quelques siècles, la réponse à ta question devient encore plus qu'une évidence.

Je regardais justement hier le film Les temps changent (2009) qui reprend les scénarios de vie possible dans le futur qu'a émis le GRIEC en 2007. C'est un énième film de sensibilisation à la préservation d'une Terre saine qui encourage des modes de vie sains ; bref, y'a des tonnes de documentaires de la sorte et trois fois personnes hélas ne les voit (j'en ai bouffé une quinzaine en une semaine). L'angle d'approche de ce film est hyper intéressante : ça se passe en 2075, la moitié de l'hémisphère nord a gelé et on peut rejoindre la Grande Bretagne à pied en marchant sur la glace. Le désert nord-africain s'étend jusque le sud de la France, c'est la canicule permanente dans les villes où 75% des 10 milliards d'humains sont concentrés et l'éolienne et le solaire sont devenus les seuls énergies existantes car il n'y a plus de pétrole, plus de charbon et c'est la guerre de l'eau dans certaines régions du monde (comme en Floride). Pour couronner le tout, les gens nés après 2030 n'ont jamais vu d'ours blanc ni d'éléphant ni 90% des espèces animales qui n'existent juste plus du tout... Le film a une réalisation vraiment bluffante, j'avais l'impression que ma télé SD s'est métamorphosée en télé HD durant le film smurf.gif.Et en 2075 se déroule justement la conférence de la dernière chance pour le climat, avec l'adoption d'une charte visant à répartir équitablement les ressources entre les peuples et a assumer une responsabilité partagée de tous les états (et donc de tous les peuples) sur l'état et le sort du monde. Si vous le pouvez, voyez-le, c'est juste renversant de plausibilité de nous projeter dans de monde de 2075.

Vu l'état actuel des choses, la mentalité des gens, les politiques à l'ouest et la lenteur générale des cerveaux, il est très probable qu'on doive encore avoir des conférences de la dernière chance jusqu'en 2075. Et plus on attend avant de décider de mesures d'urgence, plus il faudra attendre pour en remarquer leurs bienfaits. Beaucoup de gens croient qu'on est au début de tout en matière de lutte contre le réchauffement, mais ça fait quand même plus de 15 ans qu'on commence à dire « attention, faut faire vite parce qu'un jour, ça sera trop tard ». Bref, perpétuons le modèle qu'on nous a inconsciemment appris à perpétuer et faisons les autruches smurf.gif.

Edit : on peut regarder ce film sur Google Video mais en sale qualité.


--------------------
Nintendo Investors Relations : traduction intégrale.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

2 Pages V  < 1 2
Reply to this topicStart new topic

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : jeudi 19 septembre 2019, 03:30